|
|
Les lycées habillés pour l’hiver

Les lycées habillés pour l’hiver

En octobre se terminera la phase des travaux de rénovation énergétique dans les lycées réalisés par le groupe ENGIE Solutions dans le cadre du programme régional éCOEPI. 62 lycées de la région sont concernés par ce programme qui, outre la rénovation des établissements, comprend aussi de nombreuses actions de sensibilisation à destination des lycéens.
P.N.

En cette rentrée s’achève la seconde phase des travaux de rénovation énergétique des lycées. Un premier contrat de performance énergétique (CPE) portant sur 19 lycées avait été mis en œuvre dès 2010 qui a permis de réaliser des économies d’énergie de l’ordre de 15 %. En octobre, ce sont 62 lycées supplémentaires qui auront été rénovés depuis 2020, année de la signature du contrat éCOEPI entre la Région et l’entreprise ENGIE Solutions qui porte sur une durée de quinze ans (deux ans de travaux et treize ans d’exploitation). « La Région a été l’une des deux premières collectivités territoriales à s’engager dans la transition énergétique des lycées avec la signature du CPE dès 2010, se félicite François Bonneau, président de la région Centre-Val de Loire. Mais aujourd’hui, ce sujet devient encore plus sensible, encore plus urgent. Avec l’augmentation des coûts de l’énergie depuis le début de l’année, la réception des travaux commencés en 2020 tombe à point pour réaliser des économies. »

Un programme de travaux de 32 M€ de travaux

Le programme de rénovations s’élève à 32 M€ dont 30 M€ financés par l’Europe au titre de la transition énergétique. 62 lycées abritant 47 internats ont été rénovés, ce qui représente un total de 1,1 million de m2 de surfaces de bâtiments. 50 % des installations de chauffage ont été changés et 650 équipements remplacés sur l’ensemble des lycées (VMC, thermostat, système de pilotage à distance, etc.). 1 700 m2 de panneaux photovoltaïques ont par ailleurs été installés sur une vingtaine d’établissements. Au total, ce sont plus de 45 000 élèves qui sont concernés ainsi que 5 000 personnels environ.

Et c’est là que le programme éCOEPI recouvre une autre dimension importante, à savoir la dimension pédagogique. Car non seulement il prévoit la rénovation des bâtiments pour réaliser des économies et limiter les rejets de CO2 mais il inclut aussi la formation des différents personnels ainsi que la sensibilisation des principaux usagers, les élèves, qui ont été sensibilisés à certains gestes comme ne pas ouvrir les fenêtres ou ne pas toucher aux thermostats des radiateurs dans les classes pour ne pas modifier la température, etc. Ce sont des dizaines d’actions de sensibilisation (ateliers, expositions, projets pédagogiques, etc.) qui ont été menées dans les établissements par l’équipe de Stéphan Amouroux, directeur du contrat éCOEPI chez ENGIE Solutions. Si, en plus de réaliser des économies d’énergie, le volet pédagogique novateur d’éCOEPI permet de faire des élèves des usagers responsables de leur établissement, ce sera « tout bénef’ » pour les finances régionales…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES ARTICLES A LIRE

Signaler un commentaire