|
|
Les nouveautés du BAC 2021
|
|
Les nouveautés du BAC 2021

Les nouveautés du BAC 2021

Le bac nouvelle formule entre en application cette année malgré les difficultés liées à la crise sanitaire. Il s’organise autour de deux piliers : un tronc commun aux lycéens de la filière générale comme technologique, puis trois spécialités choisies parmi la vingtaine de spécialités possibles en classe de première. Quant à l’examen final, il fait plus de place au contrôle continu...
A.S.
Les nouveautés du BAC 2021

A dieu les filières L, ES, S, etc. Vive le tronc commun aux lycéens, un pour le bac général, un autre pour les bacs technologiques ! Ce tronc commun s’organise cette année autour de sept matières qui constituent le socle de la formation au lycée. Les sept matières constituant le tronc commun sont :

– le français

– l’histoire-géographie

– langues vivantes A et B

– EPS

– Enseignement moral et civique (EMC)

– La philosophie (en terminale)

– Les mathématiques ou l’enseignement scientifique pour les élèves qui ne veulent plus étudier les maths après la seconde.

À l’entrée en 1re, on ajoute à ce tronc commun trois spécialités choisies parmi une vingtaine possibles selon l’orientation que l’on veut donner à sa scolarité en fonction de son projet professionnel. Si l’on veut renforcer ses compétences scientifiques, on a va opter pour des spécialités comme physique-chimie, biologie-écologie, sciences de la terre, sciences de l’ingénieur, informatique-numérique ou mathématiques ; si l’on veut développer ses compétences en arts, il existe des spécialités dans tous les arts ; pour développer les langues, il est possible de compléter le tronc commun avec l’histoire et la pratique des civilisations étrangères ; les adeptes de l’économie pourront opter pour des spécialités autour des sciences économiques et sociales ; idem pour ceux que l’histoire, le droit ou les sciences politiques passionnent, ils peuvent opter pour une spécialité histoire-géo, sciences politiques et géopolitiques, etc. 

L’intérêt est évidemment de combiner des spécialités complémentaires qui vont apporter un socle de compétences dans un secteur pouvant déboucher sur un parcours professionnel post-bac. Sachant qu’en plus, au niveau de la terminale, seules deux spécialités seront conservées afin de se concentrer davantage sur ses spécialités.
L’ONISEP propose d’ailleurs aux élèves de seconde une application permettant de tester les différentes combinaisons d’enseignement avec, en regard, les secteurs professionnels et les domaines de formations et de métiers sur lesquels les spécialités peuvent déboucher après le bac. Car, il ne faut l’oublier, l’objectif est bien d’abord d’obtenir ce bac qui est le sésame pour les études supérieures…

Nouveau système de notation

L’épreuve du bac telle qu’elle existait jusqu’à cette année reposait essentiellement – mis à part l’épreuve de français à l’écrit et à l’oral en première – sur les épreuves finales en terminale. Le bac nouvelle formule entend intégrer aussi des épreuves au niveau de la première afin de privilégier et de récompenser le travail sur les deux dernières années de lycée et ne plus tout miser sur l’examen final.

En première, il y a donc une série d’épreuves de contrôle continu (E3C) ou « évaluations communes ». Elles concernent, entre janvier et les vacances de Pâques selon un calendrier fixé par le chef d’établissement l’histoire-géographie, les deux langues vivantes et les mathématiques (pour la voie technologique). Puis, entre mi-avril et mi-juin, les épreuves portent sur la spécialité (sur les 3) que l’élève ne poursuivra pas en terminale ainsi que sur les épreuves de français.

Ces évaluations communes prennent la forme d’un devoir en classe dont les notes seront communiquées dès le rendu par les professeurs.

En terminale, on retrouve des évaluations communes au 3e trimestre avec l’évaluation d’EPS. Les élèves passent aussi un contrôle final sur les deux spécialités qu’ils ont conservées en terminale, auxquelles s’ajoute la philosophie qui, traditionnellement, continuera d’ouvrir les épreuves du bac avant de passer l’autre nouveauté importante introduite par la réforme : le grand oral.

Un « grand oral » inédit

Celui-ci prend la forme d’un oral d’une durée de 20 minutes devant un jury de professeurs*. Cet examen a pour but d’évaluer le degré d’aisance de l’élève à l’oral et sa capacité d’expression en public, en l’occurrence devant un jury, qui est un point de passage obligatoire quand on s’oriente vers des études supérieures, de nombreux cursus et tous les concours proposant un examen oral parmi les épreuves de sélection. Ce grand oral porte sur deux questions préparées tout au long de l’année dans l’une ou l’autre des spécialités de l’élève.

La notation finale du baccalauréat prend en compte les différentes notes obtenues à la fois aux épreuves d’évaluation de première et à celles de terminale avec des coefficients différents selon les spécialités.

Ce qui ne change pas

Les épreuves finales passées en juin comptent pour 60 % dans la note finale. Elles englobent les épreuves de français (écrit et oral) en première et les 4 épreuves de terminale (philosophie, 2 spécialités et grand oral). Le contrôle continu compte pour 40 % de la note finale avec la prise en compte des bulletins pour 10 % et les évaluations communes de première et terminale pour 30 %.

Pour obtenir le bac, il faut toujours avoir une moyenne générale supérieure ou égale à 10/20. Les mentions existent toujours, tout comme l’oral de rattrapage ou « repêchage » qui permet aux élèves proches de cette moyenne générale d’avoir une seconde chance pour l’atteindre…

Pour aller  loin : horizon21.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES ARTICLES A LIRE
Le clin d’oeil
Romain Régnard C’est d’la balle !
À 33 ans, il est devenu l’une des personnalités en vue...
Port-Avertin largue les amarres
Jusqu’au 18 septembre, la guinguette de Port-Avertin reprend du service avec...
Événements de la semaine
8
Oct
Grand Théâtre
Ven. 8 oct. à 20 h
6
Oct
Vinci, Tours
Mer. 6 oct. à 20 h 30 
2
Oct
L’hôtel de ville de Tours.
2 et 3 oct. de 10 h à 18 h
1
Oct
Oésia, Notre-Dame-d’Oé
Ven. 1er à 18 h 30 et 20 h, sam. 2 à 11 h, 15 h et 17 
4
Juin
Chinon
DU 4  AU 6 JUIN
4
Juin
Grand Théâtre de Tours
Ven. 4 à 19 h, dim. 6 à 15 h, mar. 8 à 19 h
ARTICLES RÉCENTS