|
|
Les secteurs du bâtiment et des travaux publics cherchent DES APPRENTIS !
|
|
Les secteurs du bâtiment et des travaux publics cherchent DES APPRENTIS !

Les secteurs du bâtiment et des travaux publics cherchent DES APPRENTIS !

Le BTP-CFA de Saint-Pierre-des-Corps propose près de 300 offres de contrats en apprentissage que ce soit en CAP, bac pro et BTS. Et les spécialités sont nombreuses, car il faut bien distinguer le bâtiment et les travaux publics qui sont l’objet de formations bien spécifiques... Si vous cherchez une formation rémunérée avec un emploi garanti à la clef, le BTP continue de recruter !
P.N.

Malgré la crise liée au coronavirus, les entreprises du bâtiment et des travaux publics manquent de bras ! Via le CFA du BTP de Saint-Pierre-des-Corps, elles proposent près de 300 offres de contrats en apprentissage. Virginie Duchesne, en charge des relations étudiants-entreprises au sein de l’établissement qui s’apprête à accueillir 700 élèves cette année, n’est pas surprise. « Depuis plusieurs années déjà les jeunes sont moins attirés par le BTP et avec la crise sanitaire, ils n’ont pu faire des stages découverte en entreprise au printemps, ce qui est handicapant car avant de solliciter un contrat d’apprentissage, ils aiment découvrir le métier. Cette année, ça n’a pas été possible mais on assistera peut-être à un rattrapage à la rentrée avec un peu de décalage par rapport aux années précédentes… » D’autant que les conditions d’admission ont été aménagées en raison de la crise sanitaire liée à la Covid-19 et qu’un.e jeune qui n’a pas de contrat de travail peut intégrer le CFA à la rentrée. Il ou elle a ensuite 6 mois pour trouver un contrat d’apprentissage.

L’effet des primes à l’embauche

En attendant cet hypothétique rattrapage à la rentrée, les entreprises du BTP sont d’autant plus disposées à recruter des apprentis qu’elles bénéficient des primes à l’embauche mises en place par le gouvernement à la sortie du confinement pour favoriser l’emploi des jeunes. Ces primes s’élèvent à 5 000 € pour l’embauche d’un apprenti mineur et à 8 000 € pour celle d’un majeur. Une incitation qui a l’air de porter ses fruits puisque les entreprises proposent des postes mais les candidats manquent…

En tête des secteurs qui recrutent, les travaux publics avec 52 postes à pourvoir. Autre secteur porteur avec 52 postes aussi à pourvoir : la plomberie-chauffage-génie climatique. Dans le bâtiment, la menuiserie arrive en tête des corps de métiers avec 32 contrats disponibles devant le métier de couvreur (27 postes) et la maçonnerie (24 postes). Le reste des offres se répartissant entre les différents corps de métiers…

Pour un jeune qui aime le travail manuel et fuit la vie de bureau, il y a là des jobs à saisir. Mais il est vrai que le bâtiment peine à inverser la tendance et à attirer les jeunes alors que des opportunités uniques d’emplois s’offrent à eux dans une conjoncture pour le moins incertaine dans bien des secteurs… Cherchez l’erreur ! 

 
Plus d’infos : tous les renseignements sur
www.ccca-btp.fr/btp-cfa-indre-et-loire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES ARTICLES A LIRE
Covid-19 : la préfète rappel les entreprises à l’ordre
La préfète a adressé un courrier aux entreprises pour leur...
COVID-19 : nouvelles mesures pour lutter contre le virus en Indre-et-Loire
Les soirées, cocktails, pots etc. en positions statique debout sont...
Bernard Charret, L’agité du local
Alors que le bio, les circuits courts et les produits...