|
|
Prison ferme requise contre Cathy Münsch-Masset en appel !
|
|
Prison ferme requise contre Cathy Münsch-Masset en appel !

Prison ferme requise contre Cathy Münsch-Masset en appel !

Condamnée à 18 mois de prison avec sursis en mars dernier, l’ancienne première adjointe du maire de Tours avait décidé de faire appel. L’audience s’est tenue le 27 septembre devant la cour d’appel d’Orléans qui a requis 18 mois de prison dont 10 mois ferme ! Verdict le 15 novembre…
A.S

L’affaire de détournement de fonds à l’APAJH (Association pour adultes et jeunes handicapés) n’en finit pas de faire des dégâts ! Condamnée en même temps que son mari* en première instance à 18 mois de prison avec sursis et 5 ans d’inéligibilité en mars dernier, l’ancienne adjointe à la ville de Tours s’est présentée devant la cour d’appel d’Orléans mardi 27 septembre en espérant un jugement plus clément. Mais l’avocate générale ne l’a pas entendu ainsi et a bien réclamé 18 mois de prison mais 10 mois ferme ! Un réquisitoire bien plus sévère que le verdict prononcé en première instance et auquel ne s’attendait sûrement pas Cathy Münsch-Masset. L’avocate générale s’est déclarée surprise par la différence de peine entre l’élue tourangelle et son mari qui a été emprisonné au printemps et qui est en passe d’obtenir un aménagement de peine. Cathy Münsch-Masset a eu beau clamer qu’elle n’était pas au courant des agissements de son mari, qu’elle n’était en aucun cas sa complice puisqu’elle a demandé le divorce et refuse tout contact avec lui, rien n’y a fait : la magistrate, s’appuyant sur le dossier plus que sur les déclarations de l’élue, a demandé une peine plus lourde !

En instance de divorce

Le jugement est mis en délibéré au 15 no-
vembre, rien n’est donc joué. Mais de la prison ferme pour l’ancienne figure de proue de la gauche tourangelle, ça serait vraiment un coup de tonnerre dans le ciel tourangeau. Celle qui est toujours élue conseillère municipale sans délégation à Tours et à la Métropole et conseillère régionale, a demandé sa réintégration au sein de son administration d’origine, le ministère de la Justice, puisqu’elle était en disponibilité de la PJJ (Protection judiciaire de la jeunesse). Il lui faudra patienter jusqu’au 15 novembre pour savoir si elle peut reprendre une vie normale. Même si sa vie est bouleversée à jamais par cette affaire qui a brisé une femme promise à une très belle carrière politique.

* Pour rappel : Guillaume Masset, le mari de Cathy Münsch-Masset, avait reconnu avoir détourné 350 000 € des caisses de l’association dont il était directeur. Suite au procès qui s’est tenu à Tours le 8 février dernier, il avait été condamné un mois plus tard à 3 ans de prison dont 18 mois avec sursis et à 5 ans d’inéligibilité assortie d’une interdiction d’exercer une activité commerciale. Par ailleurs, la maison du couple estimée à 430 000 € avait été saisie pour rembourser l’intégralité des fonds détournés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES ARTICLES A LIRE
LES TOURANGEAUX MOBILISÉS CONTRE LA RÉFORME DES RETRAITES !
11 600 selon la police, 15 000 selon les organisateurs…...
LE CHIFFRE DE LA SEMAINE
118 763 C’est le nombre record de visiteurs enregistrés par l’opération...
Marie-Laure Pochon : l’entrepreneur de succès qui a fait passer 3DISC de 2 à 15 millions de dollars de chiffre d’affaires en deux ans
À un âge où certains aspirent à une retraite bien...