Profession coach sportif !

C’est le personnage incontournable d’une salle de fitness. Certains l’évitent, d’autres ne peuvent plus s’en passer car il est là pour vous conseiller et vous accompagner dans l’effort physique, mais aussi pour vous encourager et vous motiver dans l’épreuve morale que devient parfois une séance. Alors accessoire ou indispensable, le coach ? Faites-vous votre idée à travers le témoignage de Pape Ndiaye, coach sportif à Tours…
Patrice Naour
Pape Ndiaye

Prenez soin de vos corps de rêve ! » C’est le slogan de Pape Ndiaye qui officie comme coach sportif depuis 2016, à Urban Gym à Chambray-lès-Tours et au Studio Sport, rue Giraudeau à Tours. En quelques années, il est devenu l’une des figures du fitness à Tours autant par son engagement physique que par son dynamisme et sa bonne humeur. « Je pense que l’une des toutes premières qualités du coach, au-delà de ses compétences en matière d’entraînement et de préparation physique, c’est l’enthousiasme, il faut aimer les gens et être content de les retrouver chaque jour pour les accompagner… »

Un bon coach en effet est un coach… entraînant qui amène les élèves à l’objectif défini ensemble. Au-delà de ses qualités physiques évidentes, la psychologie fait partie intégrante de son métier : « Une des autres qualités premières, c’est l’écoute, poursuit-il. Il faut être proche des gens, attentif à eux pour savoir quels sont leurs besoins, leur ressenti, on doit s’adapter en permanence et affiner le programme en fonction de leurs retours… » Déjà, quand vous vous mettez au fitness, tout commence par une série de tests physiques pour voir où vous en êtes sur le plan physique et définir votre « profil sportif » en fonction de votre forme mais aussi de votre rythme de vie (pratiques sportives passées, horaires de travail, disponibilité, cellule familial, etc.). À partir de là, le coach peut établir un programme ou plan d’entraînement en fonction de l’objectif que vous poursuivez : remise en forme, perte de poids, prise de masse musculaire…

Toujours à l’écoute

La fréquence et le contenu des séances étant établis, le suivi par le coach est important : « Mon rôle est important pour accompagner les élèves, à la fois psychologiquement et physiquement, explique Pape. Sur le plan psychologique, il faut souvent rassurer les élèves, les encourager, leur remonter le moral. Il y a toujours des périodes de doutes, même pour les plus aguerris, tout d’un coup, on ne progresse plus, on ne sait pas pourquoi, un coach va vous expliquer pourquoi il faut être patient et vous aider à trouver la solution si problème il y a. Et sur le plan physique, au cours d’une séance, on a toujours besoin de donner des conseils et de corriger les postures car un exercice n’est efficace que si vous respectez la bonne posture… » Même pendant les cours collectifs, le prof est attentif à chaque élève pour l’encourager ou le corriger. Car si vous n’avez pas la bonne posture, non seulement vous ne travaillez pas bien et progressez moins vite, mais en plus vous risquez la blessure.

Bref, un coach, c’est tout sauf accessoire. Pour les pratiquants lambda aussi bien que pour les sportifs de haut niveau qui viennent chercher auprès de Pape Ndiaye un complément de préparation physique spécifique en plus de leur entraînement régulier dans leur discipline. Preuve que, quel que soit son niveau physique ou de pratique, le coach, s’il est un entraîneur entraînant, a du bon !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES ARTICLES A LIRE
Caroline Blin, Elle vous habille Autrement !
Vue de l’extérieur, c’est une jolie vitrine foisonnante et chamarrée,...
Nourredine El Ouardani, le Tours FC au cœur !
Débarqué à Tours à l’été 2013 avec le président Jean-Marc Ettori...
Quand le sexe n’a pas d’âge…
Malgré les discours induits par certains, la sexualité ne s’arrêtent...