|
|
Quel futur projet sur l’ancien site Michelin ?

Quel futur projet sur l’ancien site Michelin ?

La friche industrielle doit accueillir un nouveau quartier mixant logements avec tous les équipements indispensables à une vie de quartier et activités tertiaires et artisanales.
Rédaction

Le 12 octobre 2021, la Société d’Équipement de la Touraine (SET), société d’économie mixte pour l’aménagement en Touraine, et EXIA, promoteur et constructeur, signaient avec le groupe basé à Clermont-Ferrand, une promesse d’achat de la friche industrielle Michelin, site historique de l’âge d’or de l’industrie jocondienne. Un an plus tard, en octobre 2022, était ouverte la phase de concertation qui s’est achevée le 2 décembre dernier. À cette occasion, les grandes lignes du futur projet d’aménagement ont été présentées aux Jocondiens en mairie.

Objectif : 5 000 emplois

C’est le cabinet Clément Blanchet Architecture, architecte et urbaniste, qui pilote avec l’Atelier LD, paysagiste, l’aménagement de cette emprise de 20 ha située à l’ouest de la commune, en bordure du périphérique. Dans les grandes lignes, le futur projet comprend 100 000 m2 de surfaces de planchers d’habitation pour 1 300 à 1 600 logements, 125 000 m2 de surfaces pour les activités tertiaires ainsi que 15 000 m2 de planchers pour différentes activités (commerces et services, activités de loisirs, hôtellerie…). 10 000 m2 sont également prévues pour des activités artisanales. Le lac des Bretonnières, avec son lac de 15 ha, l’espace Malraux et le château attenant, sera relié au futur quartier afin de lui faire bénéficier d’autres commodités.

Au final, c’est un quartier accueillant 3 000 à 4 000 habitants, sans compter les personnes appelées à venir y travailler en journée avec un objectif de 5 000 emplois, qui commencera à sortir de terre à l’horizon 2025. En effet, après la phase de concertation s’ouvrira au printemps l’enquête publique qui devra déboucher d’ici l’été sur la modification du PLU de la ville. Après les études préalables au second semestre, débuteront les premiers travaux de viabilisation et de réseaux fin 2023 pour permettre le lancement des premiers chantiers de construction courant 2024.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES ARTICLES A LIRE

Signaler un commentaire