Rénovation urbaine : le grand chantier est lancé !

Les services de l’État avec la Métropole, les villes de Tours, Joué-lès-Tours et Saint-Pierre-des-Corps, leurs partenaires, ainsi que l’ensemble des bailleurs sociaux ont signé le 27 janvier dernier la convention pluriannuelle des projets de renouvellement urbain. 216 M€, dont 127 M€ au Sanitas, seront investis sur la période 2020-2030 dans les quatre quartiers prioritaires : le Sanitas donc, mais aussi Maryse Bastié à Tours, La Rabaterie à Saint-Pierre et La Rabière à Joué. Un sacré chantier de 10 ans qui commence dès à présent !

LÉtat a décidé d’investir, par le biais de l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine (ANRU), près de 10 milliards d’euros pour accompagner les collectivités et bailleurs dans leurs projets de transformation de 400 quartiers sur tout le territoire afin de renforcer la mixité sociale dans l’habitat, d’implanter des commerces, des activités économiques, culturelles, etc. Le but étant de reconnecter ces quartiers au reste de la ville et de leur donner une nouvelle identité, plus ouverts, plus dynamiques, sources d’emplois et de développement économique aussi. Mais pas seulement. Le cadre de vie, l’habitat et les logements doivent aussi en sortir transformés.

Sur les quatre quartiers de la Métropole identifiés, ce sont près de 216 millions qui seront investis sur les 10 ans à venir avec un programme très précis visant à redessiner la vie dans ces quartiers populaires et très peuplés.

2 200 logements sociaux réhabilités, 700 privés construits

Les grandes lignes de cette rénovation se résument en quelques chiffres mais vont bien représenter 10 ans de travaux. Jugez plutôt : en ce qui concerne le logement social, la rénovation porte sur la démolition de 732 logements, dont 591 logements sociaux, mais aussi la réhabilitation de 688 logements sociaux et la résidentialisation de près de 2 500 autres ainsi que la reconstruction de 350 logements sociaux en dehors des quartiers prioritaires. Cela s’accompagnera aussi de la construction de plus de 700 logements privés, dont une résidence étudiante. En ce qui concerne les équipements, ce sont 15 équipements publics (sportifs, scolaires, jeunesse, associatifs) qui seront construits ou rénovés. Enfin, les activités commerciales seront complètement repensées dans les quartiers du Sanitas et de la Rabaterie à Saint-Pierre-des-Corps.

127 M€ pour transformer complètement le Sanitas

Rien qu’au Sanitas où 127 M€ seront investis, c’est tout un cœur de ville qui s’en trouvera transfiguré. Sur le plan du logement, l’offre sera diversifiée avec la réhabilitation d’une centaine de logements sociaux et la résidentialisation de 1 876 logements sociaux. 470 logements sociaux et une résidence étudiante de 127 chambres seront détruits pour être remplacés par 400 autres logements privés et une résidence étudiante de 210 chambres. Dans le même temps, 130 logements sociaux seront mis en vente afin de favoriser la mixité de l’habitat.

Quatre équipements scolaires sont concernés avec la reconstruction de trois écoles. Idem pour les équipements sportifs avec la réhabilitation et l’extension du centre municipal des sports, et la construction d’un nouveau complexe sportif au Hallebardier.

Le projet englobe aussi la transformation des espaces publics avec le réaménagement de plusieurs secteurs importants comme Marie Curie, Hallebardier, Rotonde,Saint-Paul Pasteur. De même, les voiries seront repensées avec, entre autres, le réaménagement de l’avenue De Gaulle qui devrait accueillir un bus à haut niveau de service en site propre (BHNS), sans oublier la création de nouveaux cheminements et de voies piétonnes et cyclistes 

Enfin, pas de rénovation urbaine sans rénovation des services et activités commerciales pour renforcer l’attractivité économique et permettre aussi l’installation de commerces et d’entreprises. Un nouveau pôle commercial sera créé au Hallebardier, face au tramway. Et le marché du Sanitas sera transféré sur la contre-allée du boulevard de Lattre de Tassigny pour le rendre plus visible et attractif, tout cela s’accompagnant de nouveaux espaces d’activités… λ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES ARTICLES A LIRE
L’Espagne dans votre assiette cet été : le Capricho Diario, « bar à jambons ibériques », a ouvert rue Nationale
Le Capricho Diario, qui vient d’ouvrir ses portes en haut...
Portes ouvertes à la Cité des Formations
La Cité des Formations organise des Portes Ouvertes ce vendredi...
Thierry Boutard fait basculer Amboise
C’est l’autre surprise des Municipales en Indre-et-Loire avec la victoire...