|
|
Seize Tourangelles mises à l’honneur par le Département

Seize Tourangelles mises à l’honneur par le Département

Chaque année depuis 2015, le Conseil départemental distingue huit femmes à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes. Après deux années entre parenthèses à cause de la crise du Covid, les lauréates 2020 et 2021 étaient rassemblées mardi 8 mars pour une cérémonie à la fois simple et très émouvante.
Rédaction

Elles n’étaient que treize sur seize « femmes d’exception » célébrées cette année par la département, mais la cérémonie fut sans doute la plus émouvante depuis toutes ces années car se déroulant dans un contexte si particulier, après deux ans de Covid et dans une période marquée par l’engagement des Ukrainiennes dans la guerre pour défendre leur pays, comme l’a rappelé en préambule Brigitte Dupuis, conseillère départementale déléguée aux Droits des femmes et à l’Égalité, qui présidait la cérémonie.

Ce n’est pas le petit trophée de verre ni la belle rose reçus qui ont ému les treize Indo-Ligériennes (trois lauréates étaient excusées) lors de cette cérémonie particulière puisqu’elle regroupait deux promotions qui n’avaient pu être récompensées en 2020 puis 2021, mais bien le fait de se retrouver toutes ensemble, distinguées parmi des centaines de milliers de Tourangelles. Oui, ce qui a donné toute sa saveur à cette cérémonie millésimée 2022 bien que saluant des femmes distinguées pour les deux années précédentes, c’est bien cette communion retrouvée.

Un territoire riche de talents

Parmi les temps forts de la cérémonie, ces remerciements adressés à toute la communauté des soignantes par Sophie Lizé, médecin généraliste à Joué-lès-Tours et présidente de la CPTS O’Tours, la Communauté professionnelle territoriale de santé qui a organisé pendant deux ans la lutte contre la pandémie. Ce fut aussi l’émotion aux larmes de la toute jeune Tiphaine Soldé (20 ans), athlète handisport distinguée pour avoir participé l’an passé aux Jeux Paralympiques de Tokyo et qui a appelé de ses vœux que le handisport se développe davantage en Touraine où moins de 1 % des personnes en situation de handicap pratiquent une activité physique. Enfin, puisque tout se termine toujours en chanson, la chanteuse lyrique Gabrielle Moreau, distinguée au titre de l’année 2020, a interprété la Habanera de Carmen qui a fait couler encore quelques larmes dans l’assistance grâce à son magnifique talent.

« Nous sommes fiers chaque année de distinguer des femmes exceptionnelles de tout le territoire puisqu’elles sont issues de différents cantons, s’est félicité le président du Département Jean-Gérard Paumier, qui assistait à la cérémonie dans le public. C’est la preuve que la Touraine regorge de talents dans tous les domaines, même si huit ce n’est pas assez, c’est tout de même un grand plaisir de les saluer car elles le méritent, et toute l’année évidemment, pas seulement une journée ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES ARTICLES A LIRE

Signaler un commentaire