|
|
Toujours des besoins en Touraine !
|
|
Toujours des besoins en Touraine !

Toujours des besoins en Touraine !

La guerre, commencée le 24 février, est rentrée dans sa 7e semaine et les premiers réfugiés – environ 300 fin mars – sont arrivés en Touraine. Mais il ne faudrait que l’élan de générosité qui s’est manifesté au déclenchement de l’agression par la Russie retombe. L’association Touraine-Ukraine continue de recueillir les dons pour les réfugiés mais aussi pour leurs compatriotes restés au pays pour résister aux Russes.
P.N.
Toujours des besoins en Touraine

« Du sucre, du thé, du café, des denrées pour le petit déjeuner, des médicaments de premiers secours, des anti-douleurs, contre les maux de ventre… » Elona est d’origine ukrainienne, elle est bénévole au sein de l’association Touraine-Ukraine créée dès le début du conflit pour venir en aide à la population ukrainienne. De permanence ce samedi après-midi au point de collecte de l’association situé dans la galerie marchande du centre commercial La Riche-Soleil, elle énumère la liste des produits à donner prioritairement à l’association pour qu’ils soient acheminés vers l’Ukraine. Un convoi doit partir en cette fin de semaine, le deuxième après celui déjà arrivé aux alentours du 20 mars dernier. « Nous envoyons moins de choses que la Sécurité civile qui a centralisé les dons des Tourangeaux, explique Christian, un autre bénévole de l’association. Mais nous attendons pour cette fin de semaine deux fourgons affrétés par un transporteur urkrainien qui repartiront chargés vers l’ouest de l’Ukraine. Ils seront ensuite dispatchés dans des voitures de particuliers pour être distribués dans différents endroits grâce à des relais sur place… »

Privilégier les dons financiers

Une chose est sûre : six semaines après le début de la guerre, et malgré l’aide internationale massive, les besoins pour la population restée sur place sont colossaux et tous les dons sont les bienvenus. « L’élan de générosité des Tourangeaux comme de tous les Français a été fantastique et les dons en nature sont toujours les bienvenus, explique Elena Velesco, la présidente de l’association Touraine-Ukraine. Mais aujourd’hui nous avons mis en place une collecte via la plateforme Hello Asso pour recueillir aussi des dons financiers qui sont plus faciles à gérer pour nous car on peut acheter ce dont les Ukrainiens ont vraiment besoin. Au début on a croulé sous les dons mais tout n’était pas exploitable, il a fallu trier et cela demande beaucoup de temps, donc il faut organiser cette générosité pour qu’elle soit la plus utile et efficace possible. »Toutes les informations sont disponibles sur la page Facebook Touraine Ukraine pour faire un don.

Si l’association organise des convois à destination de l’Ukraine, sa première mission est d’abord d’accueillir les réfugiés urkrainiens qui arrivent en Touraine. « Il y en a de plus en plus chaque semaine, poursuit Elena Velesco. Et nous leur apportons un premier réconfort et les premières affaires dont ils ont besoin car ils arrivent avec rien ou pas grand-chose, et nous les aidons dans les démarches avec des traductrices car ce sont les services de l’État qui organisent leur hébergement, sauf pour ceux qui ont de la famille ou des amis sur place… »

Tous les dons en nourriture et en équipements, produits de beauté et hygiène sont donc les bienvenus pour des familles avec des enfants mais sans les pères restés faire la guerre. « Mais pour le moment nous n’avons plus besoin de vêtements, on a en reçu énormément au début, et nous avons ce qu’ii faut… » précise Elena Velesco. Un des trois espaces mis à disposition de l’association dans la galerie marchande du centre commercial La Riche-Soleil est d’ailleurs exclusivement réservé aux vêtements, les autres étant dédiés à l’alimentation et aux produits non alimentaires. « On manque aussi de rayonnage et d’étagères pour tout ranger et stocker… » Si des personnes ou des professionnels peuvent aider à résoudre le problème, ils sont aussi les bienvenus…

Les démarches centralisées en Préfecture

La mission d’organiser l’hébergement revient aux pouvoirs publics et aux collectivités, qui doivent vérifier la qualité des hébergements proposés par les Tourangeaux. « Nous avons reçu sur le site de la Ville plus de 200 propositions d’aides et services dans les premiers jours de la guerre dont 150 d’hébergement de particuliers, soit à domicile, soit avec la mise à disposition de logements indépendants, vous comprenez bien qu’il faut procéder à une vérification des conditions d’accueil avant d’envoyer les familles qui arrivent… » Toutes les propositions sont centralisées par la Préfecture, qui encadre les services de l’État et les associations dans ces différentes missions d’accueil et d’aiguillage vers les logements adaptés. Quatre-vingts réfugiés sont ainsi été hébergés en mobil-home au camping municipal de La Ville-aux-Dames. C’est l’association Entraide et Solidarités qui s’est vu confier la mission de gérer la politique d’hébergement. La Croix-Rouge est aussi mobilisée, tout comme les Restos du cœur qui peuvent procurer des repas.

La Ville de Tours dispose aussi de cinq logements (voir encadré ci-contre) qu’elle est prête à mettre à disposition des réfugiés selon la taille du foyer accueilli (monoparental, familles avec un ou deux enfants ou plus grande famille avec enfants, maman et grands-parents). « L’objectif est de ne pas peser sur le parc social qui est déjà en tension, on a donc recours au parc communal, explique Marie Quinton, l’adjointe au logement. Et ce d’autant plus que les arrivants ne se projettent pas sur l’avenir et attendent de rentrer au pays dès qu’ils le pourront, il faut donc trouver des solutions adaptées et, dans leur grande majorité, temporaires. Il n’y a donc pas nécessité d’avoir recours au parc des logements sociaux… »

Au-delà des collectivités, associations et pouvoirs publics, les initiatives privées se multiplient. C’est ainsi que le club de tennis de table 4S a accueilli douze personnes, des proches d’un de ses joueurs professionnels, Evguenij Prischepa, un Ukrainien recruté l’été dernier et vivant à Kiev. Un bel exemple d’initiatives solidaires comme il y en a tant mais qui ne doivent pas se tarir avec le temps et la guerre qui se banalise après l’indignation des premiers jours… 

 
LOIN

Toutes les infos sur
www.touraine-ukraine.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES ARTICLES A LIRE
Les nouveaux bus au gaz en circulation !
Les premiers bus au gaz livrés par l’usine Scania d’Angers...
LADI.es bouscule nos habitudes
Un parcours artistique semé de spectacles, d’expositions et d’ateliers : le...
Guillaume Marquès : Enfant de la balle
Joueur, éducateur, entraîneur, directeur général… Présent au club depuis 2007,...
Événements de la semaine
8
Oct
Grand Théâtre
Ven. 8 oct. à 20 h
6
Oct
Vinci, Tours
Mer. 6 oct. à 20 h 30 
2
Oct
L’hôtel de ville de Tours.
2 et 3 oct. de 10 h à 18 h
1
Oct
Oésia, Notre-Dame-d’Oé
Ven. 1er à 18 h 30 et 20 h, sam. 2 à 11 h, 15 h et 17 
4
Juin
Chinon
DU 4  AU 6 JUIN
4
Juin
Grand Théâtre de Tours
Ven. 4 à 19 h, dim. 6 à 15 h, mar. 8 à 19 h
ARTICLES RÉCENTS