|
|
Végétal et citoyen
|
|
Végétal et citoyen

Végétal et citoyen

Le 29 avril, le comité de co-construction désigné pour imaginer l’aménagement du haut de la Tranchée présentait le résultat de plusieurs mois de travail. Trois plans possibles ont été élaborés qui, s’ils restent à expertiser, prévoient pour l’endroit un cadre naturel et participatif
FLORIAN MONS
Haut de la Tranchée

Ils ont été une petite centaine à plancher sur ce que deviendra le haut de la Tranchée, depuis que la municipalité a décidé, en juillet de l’année dernière, de la création d’un comité de co-construction avec les habitants et associations de quartier, enterrant le projet précédent, qui prévoyait plusieurs centaines de logements, des commerces, la reconstruction de l’école Victor Hugo ou encore un parking à étages, avec Icade comme opérateur.

Changement de décor avec les trois scénarios élaborés par les participants réunis en six groupes thématiques, qui, au cours de ces huit mois, ont reconnu le terrain par des balades urbaines, lancé une enquête en ligne, et se sont réunis régulièrement, en présentiel ou visioconférence. Parmi les souhaits des co-constructeurs, plusieurs points importants ont fait consensus : la végétalisation de l’endroit, la réponse aux besoins de l’école, la consolidation des commerces, la création d’un espace citoyen et la conservation de l’ancienne mairie de Saint-Symphorien, construite en 1838. Ainsi, selon les trois plans proposés, un parcours végétal, piéton et cycliste, pourrait être tracé, qui relierait la rue des Bordiers à l’avenue Maginot, les locaux de l’école pourraient être réaménagés et une extension de sa cantine, aujourd’hui en sous-sol, pourrait être construite en surface. Le parvis de la mairie pourrait aussi accueillir un square, un « belvédère convivial » ou un restaurant pourrait être aménagé sur le toit de l’ancienne mairie, dont la façade serait conservée. En outre, des espaces consacrés aux activités culturelles, associatives et citoyennes seraient aménagés, de part et d’autre de l’ancienne mairie et/ou avenue Maginot. De quoi faire vivre un quartier assez peu animé, à l’exception du marché Coty, ou de l’exposition de tableaux organisée pendant plusieurs mois, sur la façade de la mairie.

 Un restaurant « roof top » ?

 Il s’agit désormais d’examiner la faisabilité de ces « plans guides », mais « la concertation va continuer », a assuré Cathy Savouret, adjointe à l’urbanisme, jusque dans la désignation d’un jury, et un livret présentant les projets sera distribué dans le quartier. Le résultat des expertises est annoncé pour novembre 2022 et un concours d’architecte sera alors lancé, à l’occasion duquel un comité de suivi sera désigné, pour avis. Une nouvelle instance sera également mise en place pour la conception d’une « Maison de la démocratie permanente », à l’image de la démarche adoptée pour les anciennes casernes Beaumont. Pour les élus, ce projet co-construit montre que la démocratie permanente, « ce ne sont pas que des mots, c’est une méthode et ça fonctionne ! » comme l’a affirmé Annaëlle Schaller, adjointe à la démocratie permanente.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES ARTICLES A LIRE
Le clin d’oeil
Philippe Vahakn Ouzounian Récit fleuve
Le comédien, directeur de la compagnie L’Échappée Belle, vient de...
LE RETOUR TANT ATTENDU DES ANNÉES JOUÉ
Du vendredi 3 au dimanche 6 juin, le festival des arts de...
Événements de la semaine
8
Oct
Grand Théâtre
Ven. 8 oct. à 20 h
6
Oct
Vinci, Tours
Mer. 6 oct. à 20 h 30 
2
Oct
L’hôtel de ville de Tours.
2 et 3 oct. de 10 h à 18 h
1
Oct
Oésia, Notre-Dame-d’Oé
Ven. 1er à 18 h 30 et 20 h, sam. 2 à 11 h, 15 h et 17 
4
Juin
Chinon
DU 4  AU 6 JUIN
4
Juin
Grand Théâtre de Tours
Ven. 4 à 19 h, dim. 6 à 15 h, mar. 8 à 19 h
ARTICLES RÉCENTS