Vins de Loire : l’export, ça va fort !

Alors que des incertitudes se font jour sur les marchés américains, en raison de la taxe Trump, et anglais dans l’attente du Brexit, l’année qui s’achève est marquée par une belle croissance des parts de marché des vins de Loire tant à l’étranger qu’en France. Les exportations sont en hausse de 8% en volume et de 9,2% en valeur tandis que sur territoire national 57% des Français ont consommé au moins une fois un vin issu d’une des 51 appellations et des 6 IGP du Val de Loire !
P. N.

Avec ses 51 appellations et 6 IGP (Indication Géographique Protégée) réparties sur 57 000 hectares, le vignoble du Val de Loire est le plus diversifié des vignobles français. Cette diversité des appellations mais aussi des vins proposés (blancs, rouges, rosés, pétillants ou tranquilles, secs ou moelleux), permet aussi de séduire une large palette de consommateurs dans un grand nombre de pays.

Les exportations représentent 20 % des ventes de vins du Val de Loire (65 millions de cols). Elles continuent de se développer, notamment sur les trois marchés principaux que sont les États-Unis, le Royaume-Uni et l’Allemagne (graphique 1). En 2019, l’export est en croissance de 8 % en volume et 9,2 % en valeur (graphique 2). Les États-Unis affichent, cette année encore, la plus forte progression des vins du Val de Loire à l’étranger, avec un chiffre d’affaires qui a dépassé la barre des 100 millions d’euros (100,9 M€). La perspective d’une taxe sur les vins français peut donc être perçue comme un frein pour le futur. Mais le Val de Loire a la cote malgré tout auprès des consommateurs américains qui devraient continuer d’en consommer. Mais pas à n’importe quel prix, c’est sûr. Du coup, le positionnement moyenne gamme des vins de Loire avec leurs prix modérés peut s’avérer un atout en cas de surcoût lié aux taxes.

Leader sur les blancs et les rosés en France

Mais le marché intérieur reste aussi très solide pour les vins de Loire. Ils gagnent des parts de marché en grande distribution. Cette progression leur permet de se hisser au premier plan des vignobles français (15 % des AOP tranquilles et 30 % des fines bulles hors Champagne) et de s’imposer comme leader en parts de marché sur les vins blancs (26 % de PDM en volume) et les vins rosés (29 % de PDM en volume). En restauration (CHR), le Val de Loire est également très présent, avec 75 % des restaurants référençant ses AOP. En blanc, rouge et effervescent, le vignoble se hisse sur le podium des appellations les plus présentes, aux côtés des vignobles de Bordeaux, de la Bourgogne et de Champagne. Bref, tous les signaux sont au vert pour le Val de Loire qui n’en finit plus de pétiller dans les verres !

Au total, ils représentent 1,3 milliard de CA pour 325 millions de bouteilles commercialisées en 2018 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES ARTICLES A LIRE
Élections régionales : Charles Fournier (EELV) officiellement candidat
On s’en doutait depuis plusieurs mois, mais Charles Fournier, actuel...
Les services publics sont ouverts pendant le confinement
Le service Fil Bleu fonctionne normalement jusqu’à 23 h Il...
Caroline Blin, Elle vous habille Autrement !
Vue de l’extérieur, c’est une jolie vitrine foisonnante et chamarrée,...