|
|
À Orléans, Le réseau Bouge ta Boîte s’adresse aux entrepreneures : Femmes dirigeantes, femmes de réseau !
|
|
À Orléans, Le réseau Bouge ta Boîte s’adresse aux entrepreneures : Femmes dirigeantes, femmes de réseau !

À Orléans, Le réseau Bouge ta Boîte s’adresse aux entrepreneures : Femmes dirigeantes, femmes de réseau !

Défini comme un réseau business au féminin, Bouge ta Boîte propose, à Orléans, à des femmes entrepreneures de faire… bouger les lignes.
A.B
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Les 23 et 24 janvier dernier, plus de 1 000 entrepreneures se sont réunies à la Station F à Paris pour la première édition de Think big’Her, l’événement national du réseau Bouge ta Boîte. Né en septembre 2017, cet écosystème géré en « sociocratie » a été fondé par Marie Eloy, déjà co-présidente ou fondatrice de différents réseaux destinés à accompagner les femmes dans l’aventure de l’entrepreneuriat. Bouge ta Boîte possède ainsi une ampleur nationale ; il regroupe 94 cercles actifs toutes régions confondues.

En région Centre-Val de Loire, Chartres, Orléans et Tours ont une antenne. Dans la cité johannique, c’est Sandrina Gomes qui booste le réseau local. Nous l’avons rencontrée cet hiver à l’occasion d’une réunion découverte à laquelle près de 60 détentrices de leur business se sont rendues, curieuses, afin de constater comment se déroulaient les réunions bimensuelles du cercle et parler de leur projet. Le panel d’activités était très divers et les cartes de visite ont circulé dans les locaux de l’ESCEM d’Orléans : conciergerie d’entreprise, décoration d’intérieur, conseil en désencombrement, coaching en management, développeuse d’application mobile, osthéopathe bien-être pour animaux… Sandrina Gomes, accessible et souriante, ne se destinait pas à devenir « bougeuse », mais ses qualités auront séduit ses compères et convaincu de nouvelles chefs d’entreprise d’adhérer.

« Bougeuses » et « boosteuses »

En effet, dans le réseau Bouge ta Boîte, il y a deux types d’adhérentes : les « bougeuses » et les « boosteuses ». « Une « bougeuse » est une entrepreneure audacieuse, authentique, bienveillante, qui a envie de faire grandir son entreprise et son écosystème, de développer son chiffre d’affaires et de miser sur sa propre valeur », est-il indiqué sur le site du réseau. Quant à la « boosteuse », elle est au choix la fondatrice du cercle dans sa ville ou une membre élue par les autres « bougeuses » pour animer le cercle dont elle fait partie. En révélant le plein potentiel des entrepreneures et en participant au développement de leurs entreprises, elles veillent à la dynamique du groupe. Ces dernières, coordinatrices essentielles, sont formées par le réseau Bouge ta Boîte à la prise de parole en public et à l’animation en intelligence collective.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Christophe Liony, médecin des âmes : le nouveau curé de la paroisse Saint-Vincent à Orléans
Depuis la rentrée, la paroisse Saint-Vincent à Orléans compte un...
Fool System célèbre ses 10 ans d’existence avec la sortie de son dernier album de rock franc « L’Heure bleue » – un succès pour le groupe Orléanais
Le groupe orléanais Fool System célèbre ses dix ans d’existence...
Réouverture du Théâtre Gérard-Philipe après des travaux de rénovation – Amélioration de l’isolation, de l’accès et de la sécurité à La Source
Au terme de trois mois de fermeture et de travaux...