|
|
|
Un secteur qui recrute en région Centre-Val de Loire : On demande 300 aides-soignants !

Un secteur qui recrute en région Centre-Val de Loire : On demande 300 aides-soignants !

Les métiers de l’aide à la personne constituent le premier secteur qui recrute en France. Mais la demande est tellement importante que les établissements de santé (hôpitaux et cliniques) comme les Ehpad peinent à recruter des professionnels, notamment des aides-soignants. La région Centre-Val de Loire et l’ARS (Agence Régionale de Santé) ont lancé une campagne pour accélérer les recrutements.
La rédaction
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Au vu du manque de main d’œuvre dans le secteur et de la demande croissante, l’accès aux métiers de l’aide à la personne est plutôt aisé en France. En Centre-Val de Loire, 1 070 places de formation spécifique, principalement financées par la Région, sont proposées chaque année dans 16 instituts de formation agréés, les Instituts de Formation d’Aide-Soignant (IFAS). Dans le Loiret, il y en a quatre : l’Établissement de Formation Polyvalent (Orléans), l’IFAS du Lycée Gauguin (Orléans toujours), un autre Établissement de Formation Polyvalent (Amilly), et au Centre Hospitalier Pierre Dezarnaulds (Gien).

Dix mois de formation

Le diplôme d’État d’aide-soignant (DEAS) est obligatoire pour exercer ce métier. La formation initiale est ouverte dès 17 ans, sans limite d’âge et sans condition de diplôme. La formation s’étend sur une période de 10 mois, soit 17 semaines d’enseignement et 24 semaines de stages en établissements. Le taux de réussite à l’issue de la formation est de 95 %. Un examen valide le diplôme. Mais de nouvelles modalités de recrutement devraient être définies prochainement, avec la possible suppression du concours. Donc, l’accès à ces métiers s’en trouvera encore facilité. Le diplôme peut également être obtenu par le biais de la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) ou par le bais de l’apprentissage, en alternant cours dans les instituts et travail dans un établissement. Une fois le diplôme acquis, l’aide-soignant(e) peut se spécialiser tout au long de sa carrière, par le biais de la formation continue, dans certaines activités : assistant de soins en gérontologie, agent de stérilisation, aide-soignant en hémodialyse… Des passerelles existent aussi pour se former à d’autres métiers comme auxiliaire de puériculture, ambulancier, assistant médical ou infirmier.

Aide-soignant, c’est un métier aux caractéristiques bien particulières, avec une forte implication humaine : il assure ainsi l’aide à la personne pour améliorer son état de santé après une intervention, lors d’une hospitalisation, grâce à des soins techniques, relationnels, éducatifs et préventifs. Il effectue aussi des soins d’hygiène et de confort au quotidien, et s’en trouve intégré au sein d’une équipe pluri-professionnelle (auxiliaire de vie, infirmier, médecin, animateur, psychologue…). Bref, il est un maillon essentiel de la chaîne de soin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire

Signaler un commentaire