Une seconde vie pour les objets jetés

La métropole orléanaise met localement en place des services de réemploi d’objets. Un projet inscrit dans la règlementation nationale de réduction des déchets et qui occasionnerait déjà, à l’échelle du territoire local, des bénéfices intéressants…
Charly Colin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Lutter contre le gaspillage et favoriser la solidarité, tel est le leitmotiv du réemploi d’objets. Si Orléans Métropole œuvre en faveur de cette démarche, c’est pour donner une seconde vie à nos objets du quotidien, pour la plupart destinés à être jetés dans nos poubelles ou en déchetterie. Une initiative qui permet non seulement de réduire le poids des déchets ménagers produits sur le territoire, mais aussi de consommer d’une manière plus responsable et plus respectueuse de l’environnement. Le réemploi est également créateur de nouveaux métiers, à l’instar de celui d’agent-valoriste, et d’emplois non délocalisables, notamment dans le domaine de l’insertion.

Après une phase expérimentale d’un an, à Saran, le dispositif s’est étendu au sein de la déchetterie d’Ingré et, plus récemment, sur celle de Saint-Jean-de-Braye. D’avril 2019 à mars 2020, ce sont ainsi 116 tonnes d’objets qui ont été collectées sur ces trois sites. Si 34 % d’entre eux ont été envoyés vers les filières de recyclage, car jugés inaptes au réemploi, notamment pour les appareils électroménagers, 64 % ont été réemployés. « Notre objectif est de donner une seconde vie aux objets en bon état qui arrivent en déchetterie, souligne Hélène Peroceschi, chargée de mission réduction des déchets à la Direction de la Gestion des Déchets d’Orléans Métropole. Il arrive que des gens se débarrassent d’objets neufs, de valeur ou très facilement réparables. Avec ce service, nous amenons les donateurs à devenir aussi des clients du réemploi, en leur faisant notamment découvrir les magasins de nos différents partenaires ».

Dans le domaine du réemploi d’objets, Orléans Métropole est la seule collectivité en France à travailler avec un groupement de structures locales, aux compétences complémentaires, issues de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS). L’association Ressource AAA, acteur majeur de la revalorisation d’objets en local, s’emploie à trier et remettre en état les objets qui lui sont confiés. Ces derniers sont, parfois, artistiquement détournés puis revendus à petits prix dans leurs deux boutiques orléanaises, situées rue de Bourgogne, à Orléans, ainsi qu’à Saint-Jean-de-Braye. Spécialiste de la réparation et du recyclage de l’électroménager, l’entreprise Envie, à Ingré, vend également des produits à des prix très compétitifs. Autre acteur du réemploi et de la solidarité, Emmaüs Loiret s’est associé au dispositif en proposant, toute l’année, à Ormes, un bric-à-brac et une boutique aux rayons très variés. D’autres organismes comme 1-Terre-Actions, spécialisé dans la réparation de vélos, Respire, régie de quartier développant des actions d’insertion professionnelle dans la collecte et le tri d’objets trouvés en déchetterie, mais également Abraysie Développement, participent activement au projet.

Quand le réemploi… crée de l’emploi !

Pour informer les usagers quant aux démarches et modes de fonctionnement du réemploi d’objets, Orléans Métropole met en œuvre un vaste plan de communication depuis 2018. « En parallèle, nous organisons des événements pour faire découvrir au public les coulisses de la filière, indique Hélène Peroceschi. L’idée est de montrer ce que deviennent les objets après qu’ils ont été pris en charge dans les déchetteries ». Un guide des bons réflexes, diffusé sur le site internet d’Orléans Métropole, donne également des explications limpides et détaillées sur une démarche qui se veut parfaitement en accord avec le Plan Climat de la Métropole (PCAET). « Nous avons mené une analyse du bénéfice en termes d’émission de gaz à effet de serre, explique Hélène Peroceschi. Le résultat montre clairement que le service de réemploi d’objets contribue à réduire considérablement les émissions de GES sur le territoire. »

Budgété à hauteur de 200 000 €, en 2020, pour les quatre sites, le service de réemploi est, en outre, un vecteur de création d’emplois. En effet, la Ressource AAA, financée en partie par les collectivités, assure les permanences des agents-valoristes chargés d’évaluer, avec les usagers, la « réemployabilité » des objets apportés. « Ils sont également présents pour expliquer le fonctionnement du service », souligne Vanessa Slimani, vice-présidente d’Orléans Métropole en charge de l’économie circulaire. Enfin, ce sont les agents des déchetteries, sensibilisés au réemploi, qui complètent le dispositif d’accueil.

La métropole orléanaise a récemment vu l’ouverture d’un nouveau service de réemploi au sein de la déchetterie de Saint-Cyr-en-Val. « Ce nouveau site entre dans la continuité du projet de réduction des déchets porté par la Métropole, insiste Vanessa Slimani. Nous pensons qu’il est important de couvrir tout le territoire afin d’offrir cette opportunité à l’ensemble des habitants. Plus on sera sur la valorisation et l’explication, plus on touchera un nombre important de personnes. La semaine européenne de la réduction des déchets (SERD), qui devait avoir lieu du 21 au 29 novembre, est reportée au premier trimestre 2021, et cet événement sera, pour nous, un moment important pour promouvoir le réemploi d’objets ».

Dans les tuyaux, la filière prévoit, sinon, une installation conséquente au sein de la future déchetterie de Saint-Pryvé-Saint-Mesmin, dont les travaux doivent débuter à l’horizon 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Des aides comme s’il en pleuvait !
Dans cette période de crise économique et sanitaire, les collectivités...
Au chevet du grand oublié
En début de semaine, la mairie d’Orléans a énoncé les...
« La vigilance doit demeurer ! »
Si le nombre d’hospitalisations, tout comme la charge des services...
Événements de la semaine
14
Oct
Orléans – Théâtre Gérard Philipe
à 15 h
11
Oct
Orléans – Salle de l’institut
à 10 h 45
11
Oct
Chécy – Espace George Sand
à 15 h
11
Oct
Olivet – Parvis du Moulin de la Vapeur
à 11 h 30
10
Oct
Orléans – Campo Santo
de 11 h à 21 h
10
Oct
Saint-Jean-de-Braye –Théâtre du Clin d’œil.
samedi 17 h, samedi 21 h et dimanche 16 h
ARTICLES RÉCENTS