|
|
Métropole – Un pronostic pour la présidence ?​

Métropole – Un pronostic pour la présidence ?​

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Tribune Hebdo Orléans - Elections Municipales

À moins d’un mois des élections municipales, la question qui taraude est, qui sera à la tête de la métropole ?

Les élections municipales ont lieu dans moins d’un mois, et si, à Orléans comme les autres communes de l’agglomération, les candidats sont désormais en rangs serrés et ont – presque tous – présenté leur programme, une incertitude demeure : en avril, qui sera désigné à la tête de la Métropole ? Cet EPIC – et non, ce n’est pas une collectivité… – est devenu, au cours de la dernière mandature, le cœur du réacteur exécutif, où la majorité des grands projets sont décidés et votés (transports, aménagements, sport pro…).

Marie d’Orléans

Sur les 95 membres titulaires, Orléans envoie 34 conseillers métropolitains. Autant dire que le résultat de l’élection municipale dans la ville-centre conditionnera fortement, c’est un euphémisme, le nom du futur président de la Métropole. Parmi les trois favoris – Serge Grouard, Olivier Carré et Jean-Philippe Grand – seul le sortant s’est clairement positionné : s’il est élu maire, il briguera la présidence d’Orléans Métropole. Serge Grouard et Jean-Philippe Grand ont seulement énoncé, eux, qu’ils sépareraient les deux mandats. On peut cependant déduire que le candidat écolo pourrait envoyer sa numéro 2, Valérie Corre, à la Métropole. Quant à Serge Grouard, mystère et boule de gomme, même si le nom de Florent Montillot est susurré par plusieurs observateurs. Info ou intox ? Réponses sous peu…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire

Signaler un commentaire