|
|
Un « Blablacar santé » dans l’Orléanais
|
|
Un « Blablacar santé » dans l’Orléanais

Un « Blablacar santé » dans l’Orléanais

Pour endiguer le « renoncement aux soins » de personnes ne pouvant se déplacer pour honorer leurs rendez-vous médicaux, l’hôpital d’Orléans a mis en place une plateforme de covoiturage qui s’adresse à ses patients comme à son personnel.
B.V
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

«À Orléans, on n’a peut-être pas beaucoup de professionnels de santé, mais on a des idées… » Olivier Boyer, le directeur du Centre Hospitalier Régional d’Orléans, a manié l’euphémisme quand il a présenté au mois de février la nouvelle solution proposée par le CHRO pour répondre au phénomène de renoncement, voire d’abandon des soins de patients n’ayant pas la possibilité de se déplacer pour honorer des rendez-vous médicaux. Et ce, notamment dans les territoires ruraux, où l’absence de transports en commun fréquents oblige certains, et particulièrement les personnes âgées, à remettre leur déplacement aux calendes grecques, la solution du taxi se heurtant parfois à des obstacles financiers. 

Aujourd’hui, une possibilité alternative existe pour se rendre de son domicile au CHRO mais également à l’hôpital de Gien, ainsi que dans les trois EHPAD de l’hôpital orléanais (Pierre Pagot, Les Écureuils, Le Bois Fleuri) : le site Internet Covoit’Santé, sorte de « Blablacar santé », selon la comparaison faite par Marc Gaudet, président du Département du Loiret et co-financeur du projet. En résumé, il s’agit d’un système de covoiturage par lequel « toute personne peut proposer un trajet à titre gracieux ou moyennant une contribution financière strictement encadrée au profit des patients, de leurs aidants, de leurs accompagnants ou de leurs familles ». Ce dispositif vise à couvrir le Loiret, mais aussi ses départements limitrophes puis, à terme, l’ensemble de la région Centre-Val de Loire, voire au-delà. 

Cette plateforme Covoit’Santé, également disponible sous la forme d’une application, a été conçue il y a sept ans à Agen par une société locale et par le docteur Xavier Cuvillier, chirurgien urologue. Celui-ci constatait déjà, à l’époque, les problèmes rencontrés par ses patients pour venir honorer leurs rendez-vous médicaux. Faute d’une communication suffisante à l’époque, ce système a quelque peu végété avant d’être remis au goût du jour à Orléans. 

« Convivial et vertueux »

Suite à un appel à projets régional « Innovation dans l’Accès aux Soins » lancé en 2020, un groupe de travail a cherché a cherché à développer une solution de covoiturage et a découvert, dans des archives de presse généraliste puis professionnelle, la démarche qui avait été initiée à Agen. La plateforme originelle a ensuite dû évoluer techniquement pour en arriver à la solution proposée aujourd’hui dans le Loiret. Bénéficiant d’un budget de 115 000 € qu’ont abondé le groupe Novatis Pharma (40 000 €), mais aussi la Région (20 000 €), la Métropole (20 000 €) et le Département (8 000 €), Covoit’Santé va être expérimentée pendant deux ans. « C’est une attention qui vient du cœur et qui répond aux besoins des gens, a commenté Serge Grouard, maire d’Orléans et président d’Orléans Métropole. Il y a des personnes pour qui se rendre à un rendez-vous est une expédition et un parcours du combattant. Cette initiative est remarquable. » D’autant, comme l’a rappelé Sylvie Dubois, vice-présidente du Conseil régional, que cette plateforme permet de « rapprocher les gens et de créer du lien social », tandis que d’autres élus ont vanté son côté bienfaiteur pour l’environnement. Il va falloir désormais « transformer la mentalité des patients » pour convaincre les utilisateurs de se connecter à cette plateforme. « Le site fonctionne bien, maintenant, il faut trouver des patients… » a résumé le docteur Cuvelier. La Commission Médicale d’Établissement du CHRO et les associations d’usagers dans le Centre-Val de Loire ont indiqué qu’elles feraient la promotion de ce nouveau service auprès de leurs ouailles. Les quelque 3 000 salariés de l’hôpital sont notamment appelés à utiliser cette application pour permettre à un large public de patients d’avoir des trajets à disposition.

 d’infos
https://covoitsante.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Christophe Liony, médecin des âmes : le nouveau curé de la paroisse Saint-Vincent à Orléans
Depuis la rentrée, la paroisse Saint-Vincent à Orléans compte un...
Fool System célèbre ses 10 ans d’existence avec la sortie de son dernier album de rock franc « L’Heure bleue » – un succès pour le groupe Orléanais
Le groupe orléanais Fool System célèbre ses dix ans d’existence...
Réouverture du Théâtre Gérard-Philipe après des travaux de rénovation – Amélioration de l’isolation, de l’accès et de la sécurité à La Source
Au terme de trois mois de fermeture et de travaux...