|
|
|
Les aiguiseurs du ciel
|
|
|
Les aiguiseurs du ciel

Les aiguiseurs du ciel

Depuis 1985, Saint-Jean-le-Blanc dispose d’un club d’astronomie. Depuis 2008, celui-ci est hébergé rue Demay, juste derrière l’école Charles Jeune. L’observatoire possède d’ailleurs une coupole que les adhérents aimeraient restaurer et motoriser…
Gaëla Messerli
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Share on whatsapp

Si vous aimez l’astronomie et que vous voulez rencontrer des passionnés d’observation, vous pouvez pousser la porte de l’observatoire de Saint-Jean-le-Blanc, chaque vendredi soir* à partir de 21h. Après les années de Covid-19 durant lesquelles les membres se retrouvaient en visio, les « rencontres ont doucement repris », raconte aujourd’hui Hubert Mauri, le secrétaire de l’observatoire, en faisant faire le tour des différents télescopes et autres lunettes dont dispose l’association. Dix-sept membres actifs contribuent à la vie de l’observatoire : ce sont majoritairement des hommes, âgés d’entre 40 et 70 ans, qui comptent en leur sein « un astrophysicien et un membre qui travaille au radiotélescope de Nançay ». 

En parcourant les lieux, on comprend vite que l’endroit attire non seulement des noctambules passionnés d’étoiles, mais aussi des amateurs de photos : il suffit pour s’en convaincre de regarder des images de la galaxie d’Andromède ou d’éruptions solaires avant de se laisser happer par la poésie d’une lune gibbeuse croissante… Parmi les projets que compte mener l’observatoire, la restauration et la motorisation de l’ouverture de la coupole sont en bonne place afin de permettre l’astrophotographie du ciel profond. « Nous savons ce qu’il faut faire et comment réaliser ces travaux », explique Hubert Mauri, qui aimerait pouvoir mettre en place ce projet en partenariat avec un lycée. Pour l’heure, un grand rendez-vous se prépare pour l’observatoire, baptisé On the Moon Again : le 8 juillet, vers 22h30, le public sera invité à venir observer la lune pour célébrer le premier pas de l’Homme sur ce satellite de la Terre.

Interstellaire

Rendez-vous ensuite le 6 août pour la Nuit des étoiles, avec « une conférence sur l’exploration spatiale ». Pour des grandes observations de ce type, les télescopes sont sortis et installés dehors mais surtout, la foule est au rendez-vous. « Nous recevons en moyenne 150 personnes qui viennent, mais une année, nous en avons eu 650 », poursuit Hubert Mauri, un passionné qui a toujours été attiré par les étoiles et a investi dans du matériel il y a une dizaine d’années. Enfin, l’observatoire ne manquera pas comme chaque année d’être présent lors du Forum des associations de la commune puis lors de la Fête de la Science. Le genre d’événement qui se déroule en journée, mais qui permet quand même d’observer le soleil avec un matériel spécifique. De quoi en prendre plein les yeux… au sens figuré, bien sûr.

* L’Observatoire est alors ouvert toute la nuit. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Samuel Archambault Trouver sa voix
Ce chanteur-compositeur orléanais plein d’humilité n’a jamais douté que la...
Avis de tempête dans les assiettes ?
Après les perturbations liées à la crise sanitaire, l’Union des...
À Saran, un hôtel de wouf !
Créé en 2014 à Saran, le Dog Hotel Resort est un...
Événements de la semaine
13
Mar
11
Mar
Saint-Jean-de-la-Ruelle Médiathèque Anna-Marly puis dans tous les quartiers de la ville
#
11
Mar
Orléans – Palais de Justice – 44, rue de la Bretonnerie
#
14
Oct
Orléans – Théâtre Gérard Philipe
à 15 h
11
Oct
Orléans – Salle de l’institut
à 10 h 45
ARTICLES RÉCENTS