|
|
|
Petite appli pour grands cœurs
|
|
|
Petite appli pour grands cœurs

Petite appli pour grands cœurs

Depuis le 15 décembre, l'application smarphone Sauv Life fonctionne dans le Loiret. Il s'agit d’un outil gratuit destiné à faire baisser le nombre de décès suite à un arrêt cardiaque. Cette appli est basée sur une communauté de « citoyens-sauveteurs ».
Gaëla Messerli
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Share on whatsapp

L’arrêt cardiaque est la deuxième cause de mortalité en France. « Il y a entre de 350 et 360 arrêts cardio-respiratoires par an dans le Loiret, un nombre constant depuis 10 ans, explique le docteur Pascal Cendrie, responsable de la salle de régulation du SAMU 45. Cela correspond à environ un arrêt par jour. » Des statistiques dans la moyenne nationale sur lesquelles, « pour l’instant », le manque de médecins dans le Loiret ne jouerait pas. Cependant, dans le département comme dans le reste de la France, le taux de survie lors d’un arrêt cardiaque est faible, de l’ordre de 5 %. « Mais dans les pays nordiques, ce taux est compris entre 30 et 40 %, avec des citoyens plus sensibilisés et impliqués », observe Caroline Cazes, la responsable du déploiement de l’application Sauv Life, créée en 2018 par une association loi de 1901, et dont l’un des fondateurs est un médecin urgentiste. « Il faut savoir que les secours en France mettent en moyenne 13 minutes pour arriver, alors qu’une minute sans massage est égale à 10 % de chance de survie en moins », indique le Samu. Autant dire que plus vite le massage cardiaque est pratiqué, meilleures sont les chances d’en réchapper. « Même si le massage n’est pas parfait ou s’il est effectué par quelqu’un qui n’en a jamais pratiqué, il peut permettre, avec le guidage par téléphone du Samu, de faire repartir des cœurs et d’attendre l’arrivée des secours. »

Devenir citoyen-sauveteur

C’est là que l’application Sauv Life entre en jeu. Elle est utilisable par tous, à partir de 15 ans (avec autorisation parentale), et simple à utiliser : lorsque vous vous trouvez à proximité d’une personne faisant un arrêt cardiaque, l’application, grâce à la géolocalisation, vous l’indique via SMS (dix minutes à pied). Si vous êtes disponible pour aider, la localisation de la victime vous sera envoyée. Un guidage via Google Maps est alors proposé, et si un défibrillateur se trouve à proximité, celui-ci pourra être récupéré. « C’est un matériel simple d’utilisation. Il faut déshabiller la personne, poser les patchs. Après, l’appareil diagnostique si le choc est nécessaire ou pas », précise Caroline Cazes. Mais surtout, à tout moment de l’opération, les utilisateurs seront guidés par les Secours (pompiers ou Samu, donc). « Des cœurs ont pu repartir grâce à des jeunes. Une fois la peur surmontée, les gestes sont simples. Il faut masser. Et mieux vaut avoir un relais », poursuit Caroline Cazes au sein du Samu du Loiret, qui est aujourd’hui le 70e de France à utiliser cette application. Une étude est en cours sur une vingtaine d’autres Samu pour mesurer l’impact de l’application, mais à mi-période déjà, le taux de survie constaté passait de 5 à 9 %. « Plus il y aura de sauveteurs citoyens, meilleur sera le maillage et le taux de survie augmentera », insiste Caroline Cazes. En décembre, 567 000 citoyens étaient déjà inscrits dont 3 500 Loirétains avant même la mise en service de l’application dans le département, et 340 cœurs étaient également déjà repartis grâce à l’application. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Christian Ravanel : Merci patron !
Candidat aux élections municipales à Orléans en 2020, ce spécialiste...
Orléans remonte le temps
L’Orléans Vintage Festival revient vendredi et samedi pour une nouvelle...
Oh, mon beau cimetière !
Si tout le monde a entendu parler du Printemps de...
Événements de la semaine
13
Mar
11
Mar
Saint-Jean-de-la-Ruelle Médiathèque Anna-Marly puis dans tous les quartiers de la ville
#
11
Mar
Orléans – Palais de Justice – 44, rue de la Bretonnerie
#
14
Oct
Orléans – Théâtre Gérard Philipe
à 15 h
11
Oct
Orléans – Salle de l’institut
à 10 h 45
ARTICLES RÉCENTS