En attendant le printemps…

B.V
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

C’est peu de dire que la situation de la Culture en France est floue. Le contexte sanitaire très changeant créé des incertitudes partout, et les organisateurs de spectacle sont les premiers à se faire des cheveux blancs. Pour autant, cela n’empêche pas les communes de présenter leur saison culturelle et de dégainer leur programmation, qui peut évidemment bouger en fonction des événements. Saint-Jean-de-la-Ruelle propose pour sa part, en 2020-2021 un menu alléchant, qui se clôturera, en guise de dessert, par la célébration des 30 ans du Grand Unisson. La médiathèque Anna-Marly, ouverte tous les premiers dimanche de chaque mois, sera l’un des épicentres de la vie culturelle de Saint-Jean-de-la-Ruelle. De nombreuses expos et rencontres y sont ainsi programmés ; aux habitants de toute la métropole de se renseigner pour y dénicher une pépite. L’autre écrin de cette saison culturelle stéoruellane, ce sera l’auditorium de la Maison de la Musique et de la Danse, qui accueillera plusieurs spectacles de qualité. Côté musique, on notera sur les agendas la venue de l’Aïdan Trio, à la lisière du jazz et de la musique orientale (04/12). Début février, le groupe Karpatt fera des siennes en proposant des tonalités de swing gitan, de musette et de chanson. « Chez Karpatt, il y a des personnages gourmands d’amitié et des bons moments de la vie, et des mélancolies, des regards tendres », a même écrit Le Monde, c’est vous dire si c’est du lourd… La chanteuse Melissmel s’arrêtera aussi pour un concert prévu le 19 mars dans le cadre de Festiv’elles, alors que Djazia Satour fera surgir les rythmes algérois, teintées de folk et d’une pop acoustique percutante lors de son spectacle printanier (23/04). Plus près de nous, Thomas Schoeffler Jr, présenté comme un « OVNI sur la planète du blues rock », partagera l’affiche avec le duo Isaya, le 9 octobre prochain.

Mais la tête d’affiche de cette saison stéroruellane, c’est sans conteste l’humoriste Noémie de Lattre (notre photo), qui vient présenter à la Maison de la Musique et de la Danse son spectacle Féministe pour homme : l’occasion pour les spectateurs de découvrir un vrai talent et de rompre avec quelques clichés sur le féminisme au terme d’un one-man-show qu’on annonce comme électrisant, entre « théâtre, cabaret et tribune, confession, stand-up et manifeste ». Malheureusement pour les fans, le spectacle est d’ores et déjà annoncé complet, même s’il y aura peut-être, allez savoir, quelques désistements… Les déçus pourront cependant se « rabattre » sur la performance de Vincent Pensuet dans Le Mètre-Mot, qu’on dit très proche du verbe et de l’univers de Raymond Devos (22/01). Bref, il y aura quand même de quoi rire, s’émouvoir et se divertir en attendant un meilleur climat sanitaire et la réouverture, attendue, de la salle des fêtes new-look…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Alix Fourré : La chasse aux trésors
Archéologue céramologue pour l’Inrap, Alix Fourré passe ses journées à...
Indécence
Tu parles d’une aventure ! Koh-Lanta, c’est donc le programme phare...
Alran sort à Orléans
L’artiste parisien Vincent Alran, révélé à Orléans par Gil Bastide,...
Événements de la semaine
9
Oct
Saint-Jean-le-Blanc – Espace Montission – Avenue Jacques Douffiagues
20 h 30.
6
Oct
Chécy – Espace George Sand
à 20 h
1
Oct
Orléans – Théâtre
à 19 h.
30
Sep
Fleury-les-Aubrais – Bibliothèque des Jacobins
à 16h30 et 17h30
28
Sep
Orléans – Théâtre Gérard Philippe.
#
27
Sep
Orléans – Parc floral
à 15 h 30.
ARTICLES RÉCENTS