|
|
La mémoire dans la peau
|
|
La mémoire dans la peau

La mémoire dans la peau

Au croisement de l’avenue des Droits de l’Homme et du boulevard Marie-Stuart à Orléans est en train d’être érigé le nouveau bâtiment des Archives départementales du Loiret, qui doit être livré à l’été 2023.
Gaëla Messerli
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Sous le regard des grues, le chantier des Archives départementales va bon train. Il est déjà possible de visiter la ’’carcasse’’ du rez-de-chaussée et du premier étage. L’occasion notamment d’y observer les matériaux utilisés pour ce bâtiment qui doit être labellisé BBCA (Bâtiment Bas Carbone). En effet, ce bâtiment de 12 776 m2 (113 m de long pour 40 m de large) sur neuf niveaux est construit en béton bas carbone et bardage aluminium pour la partie la plus technique. Pour le reste du bâtiment, place à une ossature bois avec une isolation chanvre, lin, coton. « Pour tous nos bâtiments, nous visons le niveau au-dessus de la norme en vigueur », assure Marc Gaudet, le président du Département du Loiret. Sur le plan esthétique, le bardage bois en mélèze offre un dégradé de teintes contrastant avec le bardage de la partie plus technique. De quoi, dans le projet architectural, « rappeler les feuilles d’un livre ».

Ouverture début 2024

Au-delà de sa physionomie, ce bâtiment permettra de rassembler en un même lieu les archives dont les magasins de conservation arrivent à saturation – (voir encadré) et de répondre aux besoins de collecte pour les trois prochaines décennies. En effet, chaque année, les Archives départementales accueillent 700 mètres linaires de documents nouveaux ! L’une des fonctions principales de ce nouveau bâtiment sera donc d’offrir un écrin protecteur à ces documents uniques qu’il faut préserver. Les magasins sont ainsi conçus de manière à être adaptés à ce genre de conservation. « Nous avons quatre types d’espaces de conservation, avec un niveau de températures et d’hygrométrie correspondant, explique Frédérique Hamm, conservatrice générale et directrice des Archives départementales du Loiret. Les fonds photographiques en noir et blanc, mais aussi les photographies en couleur ne demandent pas les mêmes conditions de conservation. » Laurence Bellais, vice-présidente du Département en charge de la culture, précise que ce nouveau bâtiment offrira environ 60 km de linéaires de stockage. « Mais ce sera aussi un lieu qui sera ouvert à tous les publics, notamment le public scolaire. » Le bâtiment, situé devant la station Droits de l’Homme de la ligne B du tram, abritera d’ailleurs dès le rez-de-chaussée une salle de conférence modulable et accueillera des expositions.

Il faudra par contre patienter encore un peu pour l’ouverture au public de ce nouveau lieu culturel, car même si sa livraison est attendue pour l’été 2023, le déménagement des archives prendra « entre 6 et 9 mois », selon sa directrice. Ces « nouvelles » Archives ouvriront donc en début d’année 2024.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
À Orléans, Retailleau répond à Grouard
Candidat à la présidence de son parti, le sénateur LR...
Dix ans déjà !
Sans flonflons ni chichis, nous fêtons cette semaine les dix...
Barbara Alloui Ma cuisinière bien-aimée
Pédagogue et passionnée, cette Olivétaine promeut une cuisine simple, variée...
Événements de la semaine
13
Mar
11
Mar
Saint-Jean-de-la-Ruelle Médiathèque Anna-Marly puis dans tous les quartiers de la ville
#
11
Mar
Orléans – Palais de Justice – 44, rue de la Bretonnerie
#
14
Oct
Orléans – Théâtre Gérard Philipe
à 15 h
11
Oct
Orléans – Salle de l’institut
à 10 h 45
ARTICLES RÉCENTS