|
|
Paillote, panache et plaisir !
|
|
Paillote, panache et plaisir !

Paillote, panache et plaisir !

Le week-end dernier, La Paillote a rouvert quai de Prague, à Orléans. L’association Nanoprod et son directeur artistique, Arnaud Méthivier, ont concocté, jusqu’au 28 août, une saison culturelle foisonnante…
Gaëla Messerli
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

La Paillote a retrouvé depuis la semaine dernière ses premiers clients. « On retrouve un environnement moins contraint et qu’on aime bien, annonce Arnaud Méthivier, le fondateur de ce lieu culturel éphémère sur la berge sud de la Loire. Les commerçants et les habitants du quartier sont contents de nous voir revenir et la mairie nous aide bien pour la logistique. Ici, c’est un peu la place du village, et La Paillote sonne l’arrivée du printemps ! »

L’association Nanoprod continue d’aménager les lieux. « Après les pupitres installés l’an dernier, nous sommes en train de concevoir des fauteuils pour regarder le paysage », ajoute Arnaud Méthivier, qui a prévu une programmation avec « plus d’associations que d’habitude. Il y aura du yoga, des siestes musicales, mais aussi beaucoup d’expériences, de la danse, du théâtre ou du cirque. Ce sera éclectique ! » Des artistes locaux ainsi que des « propositions artistiques écologiques » seront programmées, avec « une approche plus près de la Terre et de l’humain », évoque l’inclassable « Nano », bien résolu à apporter toujours plus de joie, de fête et de poésie dans ce monde de brutes… D’ailleurs, celui-ci aimerait pouvoir accueillir des artistes « ukrainiens et russes qui résistent ». Il recevra aussi, pendant un mois, dans le cadre du Centre Indépendant de Recherche Artistique (CIRA), le photographe et plasticien Axel Roumy (dont La Tribune Hebdo avait publié le portrait, en octobre dernier). Les spontanés de La Paillote, des scènes ouvertes aux artistes d’un jour ou de toujours, seront également au menu, cet été.

Un peu plus tard dans la saison, du 11 au 16 août prochains, la Fête des Duits sera encore au rendez-vous au milieu de la Loire, avec pour thème « le panache », car « le président de l’Ukraine n’en manque pas : c’est une sorte de Cyrano de Bergerac ou de Don Quichotte ! », estime Arnaud Méthivier, qui précise que le « panache » désigne aussi le mélange d’eau douce et d’eau de mer à l’embouchure de la Loire. Parcours libres, arbre à pensées nocturnes (celles écrites, il y a dix ans, par les visiteurs de la Fête des Duits) ainsi qu’un cabaret constitueront cette douzième édition. Pour ce qui est de la Paillote d’hiver, en décembre, Arnaud Méthivier dit «  hésiter encore » à la rouvrir en fin d’année. « Même si les spectacles de cabaret ont eu du succès, il nous faudrait un soutien… » En attendant la réponse définitive, les beaux jours sont à savourer, un verre à la main et un morceau de charcuterie corse ramené par Nano de ses tournées, avec vue sur l’un des plus beaux points de vue d’Orléans. Le spectacle a commencé !

C’est où ? C’est quand ?
La Paillote
Jusqu’au 28 août, quai de Prague à Orléans, du vendredi au dimanche de 16h au coucher du soleil. Pendant les vacances d’été, ouverture du mardi au dimanche. 
Programmation complète sur www.nanomusic.fr/lapaillote

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
La construction freine sous la pression des hausses de prix de l’énergie : TPE-PME du secteur fragilisées
Quand le bâtiment va, tout va, a-t-on l’habitude d’entendre. Et...
Démarrage des travaux de réhabilitation des Berges d’Houlippe : un projet de transformation de l’ancienne friche Renault-TRW en quartier résidentiel
Mi-décembre, élus et promoteurs ont posé la première pierre du...
Projet immobilier Cour des Lys : Transformation de la friche Bricorama en résidence séniors, résidence étudiante, logements et école à Orléans
L’entrée de ville d’Orléans, au niveau de la friche Bricorama,...