« Tous les poseurs de grillage ne sont pas des salauds »

Propriétaire du côté de Sully-sur-Loire, Marc Senoble, des produits laitiers du même nom, a suivi de près la polémique ouverte cet hiver par le cinéaste Nicolas Vanier sur l’engrillagement en Sologne. Vice-président de l’association Chasse et Liberté en Sologne, il demande à faire attention aux paroles tenues et aux menaces proférées… 
Laurence Boléat
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Les amateurs de bon goût conservent sans doute avec nostalgie le souvenir des produits laitiers et desserts lactés Senoble, aujourd’hui disparus des rayons des grandes surfaces. Pourtant, toujours vendus sous des marques de distributeurs, les produits de l’entreprise familiale continuent d’enchanter les papilles.

À sa tête, Marc Senoble, arrière-petit-fils de Sophie, la créatrice de l’entreprise, vit depuis l’enfance une histoire d’amour avec la Sologne. L’homme d’affaires, qui aura réussi à longtemps concurrencer les géants de l’industrie laitière, a décidé de s’engager pour une certaine vision de la gestion cynégétique. Vice-président de l’association Chasse et Liberté en Sologne, créée en 2019, il explique son implication par ces termes : « certaines mesures administratives nous ont beaucoup choqués. Des décisions ont été prises sur la gestion de sangliers, sans véritable consultation à l’égard des chasseurs ou des propriétaires. Elles ont provoqué un bouleversement complet des territoires, notamment avec la création de zones noires et rouges, définies par une formule mathématique de bureaucrates, dont les données initiales étaient totalement fausses. La Fédération de chasse du Loiret a pris ça pour argent comptant, en l’imposant dans l’urgence. Des méthodes totalement impensables dans le monde de l’entreprise, ou la gestion de crise est fréquente. Mais notre objectif est d’aider la fédération, pas de s’y opposer de façon stérile. »

« Attention aux mesures brutales… »

En outre, Marc Senoble a suivi avec attention les différents débats menés ces derniers mois autour de la chasse en Sologne. « Cela me semble difficile de conserver des enclos destinés à générer de la surpopulation pour des tableaux car bien évidemment, cela dénature la chasse, commente-t-il. Mais j’aimerais avoir l’avis de ceux qui possèdent des parcs pour des chasses commerciales. Si on les interdit, quel serait l’impact économique ? Ce type de chasse permet à tous ceux qui ne possèdent pas de territoire de pratiquer. Il faut mesurer les conséquences sur ces entreprises, qui sont en place depuis très longtemps. Faut-il rappeler que la vocation économique de la Sologne, c’est la chasse ? Attention donc aux mesures brutales qui affecteraient l’attractivité de cette région. Je pense que les détenteurs d’enclos sont prêts à adopter des chartes et des règles de conduite qui valorisent leur chasse. Mais l’enclos, dans tous ses excès, avec l’organisation de massacres d’animaux, est indéfendable. »

« Nicolas Vanier ? ses propos sont démagogiques et maladroits »
Marc Senoble

Pour autant, Marc Senoble explique « ne pas cautionner du tout les méthodes de certaines associations. Jeter des polémiques médiatiques et des listes de gens en pâture aux médias est dénigrant et insultant, cela dessert la cause. Ce sont des gens qui ont énormément agi pour le développement de leur pays et de la région ; c’est grâce à eux si la France tient encore économiquement debout, si la Sologne est si belle. Il faut recadrer les choses et ne pas prendre la gestion de l’engrillagement et des sangliers en Sologne comme l’apocalypse, en disant que tous les détenteurs de parcs et poseurs de grillage sont des salauds. »

Des solutions pour l’engrillagement ?

Marc Senoble s’exprime d’ailleurs sur les récentes sorties médiatiques du réalisateur Nicolas Vanier. « Il est excessif, explique-t-il. Il part d’un principe, courant dans ce pays, qu’il faut être très agressif pour obtenir des choses. Appeler à la désobéissance civile est condamnable. Il existe des factions violentes qui veulent déstabiliser le pays, et tenir de tels propos consiste à leur donner raison. Et la conséquence fut un véritable effet boomerang : l’explosion des grillages depuis trois ans, qui correspond au début de tracts incendiaires lancés dans la nature. Les propriétaires ont voulu se protéger d’intrusions, de tout problème de voisinage, ou même anticiper une législation très pénalisante. Je respecte Monsieur Vanier, qui est un grand metteur en scène, un homme de caractère et en plus un chasseur, mais je condamne ses propos, démagogiques et maladroits envers des gens respectables, même si ce terme paraît désuet à certains. »

Sur l’engrillagement, Marc Senoble propose aussi des solutions : « 3 000 km linéaires de grillage en Sologne, c’est inacceptable ; aussi je vois trois mesures concrètes à prendre. D’abord inciter les propriétaires à déposer les grillages existants par une série de mesures incitatives. Ensuite, renforcer l’arsenal juridique protégeant la propriété privée d’intrusions intempestives, dans le cadre notamment de la mise en place par la loi chasse d’une nouvelle police rurale. Enfin, instaurer des mesures très restrictives de pose avec déclaration et autorisation par le biais des mairies pour tout nouveau grillage. Ceux d’un mètre en bord de route, qui ne sont pas des enclos, sont nécessaires à la sécurité routière dans une région dédiée à la chasse. De plus, ils ne gênent pas trop les flux de cervidés… Mais cela ne doit pas exclure la vigilance des conducteurs ! »

Une réponse

  1.  » Ce sont des gens qui ont énormément agi pour le développement de leur pays et de la région ; c’est grâce à eux si la France tient encore économiquement debout, si la Sologne est si belle » ah oui ? quel chiffres et quelles actions d’importance ???
    « la vocation économique de la Sologne, c’est la chasse  » qui a dit cela ? encore une fois des chiffres svp !
    « inciter les propriétaires à déposer les grillages existants par une série de mesures incitatives » Il faudrait leur donner de l’argent pour qu’ils respectent la loi ….
    « nouvelle police rurale » financée par qui et avec quelles attributions : arrestations, fouilles ???

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Louis Stekken : Illusions d’optique
Peintre orléanais dont le charisme n’a d’égal que la sympathie,...
Laissez-les danser !
« Que faisiez-vous au temps chaud ? Vous chantiez ? Eh bien dansez...
Les concerts debout sont à genoux
Pour cause de contraintes sanitaires, des salles de concert orléanaises,...
Événements de la semaine
26
Sep
La Chapelle Saint-Mesmin
Voir page Facebook : Villa Berarii.
25
Sep
Orléans – Novotel
à 19 h 30.
24
Sep
Orléans – Théâtre
de 19 h à 21 h.
22
Sep
Ingré – Espace Lionel Boutrouche
à 18 h.
20
Sep
Orléans – Poney Club de La Source
de 9 h 45 à 12 h.
19
Sep
Orléans – Place de l'Étape
de 9 h 30 à 17 h.
ARTICLES RÉCENTS