|
|
Un souffle de liberté

Un souffle de liberté

La programmation de la saison 2019-2020 de la Scène nationale, qui était déjà bouclée avant que la Covid-19 ne fasse fermer les salles de spectacles en mars, se trouve enrichie de dates reportées. La SNO va sinon proposer une année pleine de découvertes, et les amateurs de danse et d’art circasien devraient notamment être comblés…
Ambre Blanes
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Un souffle de liberté

Un premier changement notable dans la nouvelle saison de la Scène Nationale d’Orléans : une carte vient remplacer l’abonnement pour faciliter la vie du public comme de l’équipe. Au prix de 5€/mois, elle offre des prix plus avantageux que le prix unique réduit de la saison précédente. Elle est utilisable en duo et gratuite pour ceux qui prétendent au tarif réduit. Le tarif à 5€ pour les – de 30 ans en dernière minute est maintenu, tout comme le tarif petit curieux à 5€ pour les mineurs.

Aussi, cette saison sera marquée par l’absence du festival Jazz or Jazz et des RAMI. Quant à Hop Pop Hop, puisque le festival se tiendra exclusivement en plein air à la rentrée, la Scène Nationale restera partenaire à défaut d’accueillir des concerts. Toutefois, les Soirées Performances sont maintenues, elles, du 8 au 20 mars prochain. Mais si l’agenda s’en trouve allégé, la Scène Nationale a plus d’un tour dans son sac pour nous ravir : grâce au retour des Samedis du Jazz, un rendez-vous gratuit dans le hall (15h) qui fera intervenir les lauréats de Jazz Migration, certains musiciens de Jazz or Jazz ou des Tricots et grâce à la présence de l’artiste Sarah McCoy, initialement programmée sur Jazz or Jazz 2020 (22/04).

En outre, pas moins de six spectacles de cirque sont programmés sur cette saison, avec comme fil rouge la clownerie, un vent de poésie et de légèreté qui sera bienvenu pour le public ! Parmi eux : dans La farine invisible de l’air, cinq clowns femmes “enfarinés” déploient leurs univers (15-18/12). My Land (notre photo) fera lui virevolter avec légèreté des acrobates musclés dans les airs (12-13/01). Eins Zwei Drei s’adressera quant à lui à un public adepte de l’absurde et laissera place à trois drôles de personnages (20-21/05).

Cette saison promet d’autres belles découvertes. Et parmi elles, on comptera certainement Sahariennes, avec des voix de femmes du Sahara occidental, de Mauritanie, du Maroc et d’Algérie qui s’allient (22/11), mais aussi To be or not to be, une performance sur la question du choix de l’Iranien Amir Amiri, présentée pour la première fois hors de son pays (24/11). On sera également attentif à Kartographie, un spectacle de danse en référence à la migration qui retranscrit les chemins par où l’on passe pour aller où l’on veut se rendre (02/02/21). À surveiller aussi : Any attempt will end in crushed bodies and shattered bones, un spectacle de danse dans lequel le chorégraphe réunit des danseurs de 15 à 68 ans (21/02). La clôture de saison interviendra quant à elle en juin
(16-19) sur une bouillabaisse à partager lors du banquet musical La Rose des Vents !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire

Signaler un commentaire