|
|
Enfin, on rouvre !

Enfin, on rouvre !

Après la suppression de la limite des 10 km pour les déplacements depuis le 3 mai, la prochaine étape du déconfinement est fixée au 19 mai avec la réouverture des magasins ainsi que des bars et restaurants en extérieur, et des lieux touristiques. Quant aux lieux culturels et d’exposition, ils rouvriront avec une jauge de 35 % de leur capacité. Sans oublier le recul du couvre-feu à 21h qui va donner une bouffée d’air à toute la population... Demandez le programme !
P. N.

C’est quand même une bonne nouvelle : entre le 19 mai et fin juin – sauf retournement de conjoncture sanitaire et reprise de la pandémie – la France sera totalement déconfinée, et tous les secteurs d’activités reprendront progressivement. Ceux qui sont à l’arrêt depuis plus d’un an, comme les secteurs de l’événementiel et de l’organisation d’événements culturels, retrouvent le sourire : la sortie du tunnel n’a jamais été aussi proche !

Pour les commerçants, la date du 19 mai est aussi une bonne nouvelle même si elle est un peu tardive selon eux. Comme l’explique Guillaume Lapaque, président de la FDUC 37 (Fédération des unions commerciales d’Indre-et-Loire) : « Après une saison 2020 catastrophique, la saison 2021 s’annonce mal. Nous avons déjà perdu Pâques et les premiers week-ends de mai. Nous avions besoin de rouvrir début mai pour profiter du pont de l’Ascension, le 19, c’est trop tard ! Mais bon, il faut faire avec, nous sommes habitués. Depuis un an, je me suis battu pour expliquer que la pandémie était affaire de circulation du virus et que c’est la concentration des gens qui la favorisait… Ce n’est pas dans le magasin de chaussures de Bourgueil ni même au bar de Cravant-les-Coteaux ou de Preuilly-sur-Claise que cela va se produire. Tout le monde est d’accord là-dessus. Sauf Emmanuel Macron… Même la Préfecture d’Indre-et-Loire ne prend même plus la peine de nous consulter : c’est depuis Paris, dans le secret du Conseil de Défense, que sont prises toutes les décisions, pendant que nos organisations professionnelles sont méprisées. C’est incompréhensible et aberrant car ce n’est que du bon sens mais, apparemment, il n’est pas partagé par le chef de l’État… »

Seulement à 50 % dans un premier temps

Une amertume qui peut se comprendre, même si Guillaume Lapaque admet que les aides de l’État ont été bien utiles. « Cela ne fera peut-être que repousser la crise, il faudra être très vigilants quand les aides cesseront car le petit commerce dans les zones rurales et villes moyennes sera peut-être plus menacé qu’aujourd’hui, en pleine pandémie… », s’inquiète-t-il.

Du côté des restaurateurs, soulagés de pouvoir rouvrir enfin, alors qu’ils sont fermés depuis plus de six mois maintenant, le sourire est aussi de retour. « Évidemment que c’est une très bonne nouvelle, se félicite Jean-Marie Gervais, le président de l’UMIH 37, qui n’a pas eu l’occasion de se réjouir depuis six mois. Même si la bonne nouvelle est tempérée par les consignes sanitaires qui encadrent la réouverture, elle ne concerne que ceux qui ont leur terrasse. « C’est évidemment la limite en attendant le 9 juin et la réouverture des intérieurs, explique-t-il. Si la météo est au beau, ce sera parfait, mais il y a tout de même la jauge à 50 % qui fait peser des doutes sur la rentabilité. Mieux vaut ça que pas d’ouverture du tout. Ensuite, il faut aussi régler le problème du personnel et former les jeunes qui ne manqueront pas de vouloir travailler après un an de galère, c’est un autre défi à relever pour notre profession… »

En revanche, plus de rôle de « police sanitaire » à jouer pour les CHR qui ont obtenu le droit de laisser les citoyens, normalement responsables, respecter les mesures avec QR Code ou registre. Les clients devront se prendre en main, ce ne sera pas le rôle du professionnel qui aura d’autres chats à fouetter…

La jauge sera limitée à 50 % jusqu’au 9 juin, date à laquelle elle passera à 100 %. Les salles en intérieur rouvriront aussi à cette date. Et le couvre-feu passera de 21h (en vigueur au 19 mai) à 23h, ce qui permettra à la profession de mieux travailler…

Une jauge à 35 % dans les salles de spectacles

 Les salles de spectacles peuvent aussi rouvrir dès le 19 mai en jauge réduite. Il faut donc surveiller les programmations de vos salles préférées : le retour aux spectacles vivants ou sur grand écran, c’est pour bientôt !

Quant aux sites touristiques, ils sont ouverts en extérieur, comme les parcs et jardins des différents châteaux, en attendant la réouverture en jauge réduite pour début juin aussi.

Quant aux salles de sport, elles rouvriront leurs portes le 9 juin également : juste à temps avant l’été pour se refaire une petite santé et retrouver la forme et les formes avant de retrouver
les plages…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES ARTICLES A LIRE

Signaler un commentaire