|
|
La Touraine rayonne
|
|
La Touraine rayonne

La Touraine rayonne

À Ambillou et Sonzay, un parc photovoltaïque de 44 hectares et 100 000 panneaux vient d’être inauguré. Baptisée « Les champs solaires de Touraine », cette centrale, que son créateur considère comme une participation à la transition écologique, devrait en outre dégager 150 000 € de recettes fiscales pour les communautés de communes.
florian mons
La Touraine rayonne-HEBDO-TOURS copie

Elles devraient pouvoir fournir aux habitants des Communautés de communes de Touraine Ouest-Val de Loire et Gâtine-Choisilles-Pays de Racan le quart de leurs besoins en électricité, soit 30 000 MWh par an, soit encore l’équivalent des besoins d’une ville de 15 000 habitants. Les installations photovoltaïques, réalisées il y a quelques mois sur les communes d’Ambillou et de Sonzay, ont été inaugurées le 29 septembre. Elles sont nées de l’initiative privée de Bruno Cheuvreux, propriétaire de ces deux terrains de 26 et 18 hectares, par ailleurs notaire et maire d’Ambillou.
« En tant que propriétaire forestier, j’étais conscient de l’importance écologique des arbres, qui permettent le stockage du COet fournissent de l’oxygène, explique-t-il. Or, tout ça est possible grâce à la photosynthèse ! Je me suis donc intéressé aux énergies vertes. » Depuis 2012, lui et son équipe, ainsi qu’un cabinet d’avocats spécialisé dans le photovoltaïque, ont travaillé à l’obtention des différentes autorisations et articulé cette initiative avec un projet de territoire, pour ensuite céder les terrains de 26 et 18 ha à Engie Green, en charge de l’exploitation du site, bénéficiaire d’un bail à construction de 30 ans.

Un « solar museum » en prévision

Engie a déboursé 19,5 M€ pour cette exploitation et 150 000 € de recettes fiscales annuels sont attendus par les communautés de communes. Les acteurs se sont également acquittés des mesures de compensation écologiques réglementaires, afin de fournir à la faune des lieux de vie et de reproduction, telles que la création de trois mares, la plantation de haies et un reboisement de 50 ha. Mais Bruno Cheuvreux a d’autres projets pour sensibiliser la population aux enjeux de l’énergie solaire. Au beau milieu de cette centrale photovoltaïque, il projette la création d’un « Solar museum » où l’art et la culture seraient convoqués pour promouvoir les énergies vertes. Une démarche pédagogique, servie également par le concours de l’artiste Olaf Eliasson, qui a fait de la lumière et des relations entre nature et technologie ses matières de prédilection, et qui participerait à la conception du bâtiment. « II faut une réelle prise de conscience, plaide Bruno Cheuvreux. Il existe une myriade de possibilités pour réaliser la transition écologique. J’essaie de trouver des solutions…» 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES ARTICLES A LIRE
Michel Lelong Blues old cool
Le confinement a été l’occasion pour beaucoup de se mettre...
La ville célèbre le centenaire du congrès de Tours
En décembre 1920 se tenait à Tours le 18e congrès de...
TVB, l’été meurtri
Alors qu’il ambitionne de retrouver sa place au sommet du...
Événements de la semaine
8
Oct
Grand Théâtre
Ven. 8 oct. à 20 h
6
Oct
Vinci, Tours
Mer. 6 oct. à 20 h 30 
2
Oct
L’hôtel de ville de Tours.
2 et 3 oct. de 10 h à 18 h
1
Oct
Oésia, Notre-Dame-d’Oé
Ven. 1er à 18 h 30 et 20 h, sam. 2 à 11 h, 15 h et 17 
4
Juin
Chinon
DU 4  AU 6 JUIN
4
Juin
Grand Théâtre de Tours
Ven. 4 à 19 h, dim. 6 à 15 h, mar. 8 à 19 h
ARTICLES RÉCENTS