|
|
Trois destinations à (re)découvrir !
|
|
Trois destinations à (re)découvrir !

Trois destinations à (re)découvrir !

La belle saison est aussi l’occasion de redécouvrir les charmes de la Touraine qui n’en manque assurément pas… Nous vous proposons trois destinations à moins d’une heure de Tours pour vous évader à proximité le temps d’une journée ou d’un week-end dépaysant.
Patrice Naour

Évasion copieuse en Rabelaisie

Est-ce encore nécessaire de vous faire le topo ? Chinon, sa forteresse, ses ruelles, ses hôtels particuliers style Renaissance, ses Caves Painctes, ses bars à vins, son Café Français, son île de Tours, sa statue de Rabelais… Autant d’atouts qui valent le détour dès que l’occasion se présente. Et si, par malheur, vous n’avez jamais visité la ville, courez-y dare-dare, l’été est une merveilleuse saison pour parcourir la cité qui s’étire le long de la Vienne et admirer le coucher de soleil rougeoyant sur la forteresse. Mais Chinon, ce sont aussi des environs aux noms tout aussi évocateurs pour le précieux breuvage dont on fait production à profusion dans ce Val de Vienne foisonnant. Cravant-les-Coteaux, Panzoult, Beaumont-en-Véron, etc., des communes qui sonnent comme autant de promesses pour les amateurs de bons flacons.

L’exposition de saison à l’ÉcoMusée du Véron

À quelques kilomètres au nord de Chinon, à côté d’Avoine, se dresse un petit musée pas comme les autres qui, avec celui du Carroi à Chinon, fait vivre la culture à sa façon. Jusqu’au 13 novembre il propose l’exposition « EnQuête(s) de vérité » sur le lien de l’Homme à la vérité et à sa représentation. Par sa curiosité et sa volonté de comprendre et de maîtriser son environnement, l’Homme a sans cesse fait évoluer la science. Dans chaque civilisation cette quête de connaissance a aussi nourri des mythes et croyances qui ont contribué à bâtir l’Histoire des Hommes. L’exposition présente une série d’objets passionnants issus de collections archéologiques tels que des statuettes extra-européennes, des instruments de mesure, des œuvres d’art moderne et contemporain…Avec comme pièce phare des instruments de physique du XVIIIe siècle ayant appartenu à Jean-Jacques Rousseau.

Au rayon balade à vélo

Il est un itinéraire cyclable qui vous permet, au départ de Chinon, de rejoindre Candes-Saint-Martin, l’un des plus beaux villages de Touraine, à la confluence de la Loire et de la Vienne. Cette belle balade vous fera découvrir le vignoble et les cultures de la plaine du Véron en gagnant Beaumont-en-Véron avant de longer la Vienne jusqu’à Candes. Un
bonheur de douceur…

La guinguette incontournable

Chinon a aussi sa guinguette de Rabelais située sur la rive gauche de la Vienne, face à la forteresse, à la pointe du camping. Elle vient de changer de gérants et nous n’avons pas encore pu tester la nouvelle formule. Mais, au-delà des mets et flacons qui vous attendent, le point de vue est unique pour admirer le coucher de soleil sur la forteresse.
+loin :
azay-chinon-valdeloire.com

Échappée royale en Lochois

J’espère que vous connaissez tous Loches, sa citadelle avec son logis royal et son donjon, le musée Lansyer à l’entrée, son marché du samedi, ses petites ruelles, sa grand-place avec l’ancien tribunal transformé en bel hôtel avec terrasse… La charmante cité baignée par l’Indre mérite plus qu’un détour, un séjour ! Mais sur un week-end déjà, vous pouvez mettre vos pas dans ceux d’illustres personnages qui ont marqué l’Histoire à l’ombre de ses remparts. Mais même si vous connaissez déjà Loches, ne vous inquiétez pas, ça change chaque année. Ainsi cette saison 2022 est marquée par une expo très importante consacrée, jusqu’au 6 novembre, à l’une de ces personnages illustres, « Agnès Sorel, l’influenceuse », une des favorites les plus célèbres de l’histoire de France.

L’exposition de saison : « Agnès Sorel, l’influenceuse »

La plus belle femme de son temps ou « La Dame de beauté » comme on la surnommait, est née en 1422, et s’est révélée, pour l’époque, un modèle de femme éclairée, sensible et intelligente. Pour célébrer l’anniversaire de sa naissance, une exposition lui est consacrée afin de comprendre les raisons et l’importance de son influence sur la cour et sur le roi Charles VII dont elle était la favorite. Cette exposition retrace son parcours et éclaire son rôle d’influenceuse, sur le plan politique, mais aussi dans les codes et les usages de tous les jours, sans oublier la mode vestimentaire, domaine dans laquelle elle s’est aussi avérée être un modèle.

La guinguette incontournable à Beaulieu-lès-Loches

Les Javanaises se trouvent dans la commune voisine de Beaulieu-lès-Loches de l’autre côté de la foisonnante et bucolique prairie des Roys qui borde l’Indre. Et ça tombe bien car cela vous permet aussi d’aller visiter ce très beau village, son patrimoine unique, son bâti historique, avec son église abbatiale, ses maisons au bord de l’au. Mais également son fameux café L’Estaminet sur la place du
 village. À déguster sans modération !

La surprise du chef : la trattoria Mauvières

Parmi les nombreuses bonnes – voire très bonnes – tables qui se dressent à Loches, une excellente pizzeria se pose là. La trattoria troglo Mauvières est installée plein sud à l’extrémité du coteau de Loches en surplomb de la rocade et de la zone commerciale de Perrusson, la vue est dégagée, le bol d’air assuré et la cuisine tout à fait recommandable ! En été, sur la terrasse ombragée comme dans le troglo fresco, vous allez vous régaler !
+loin :
loches-valdeloire.com

Dépaysement garanti en Amboisie

C’est la cité royale la plus proche de Tours, par rapport à Chinon et Loches. Tous les Tourangeaux la connaissent, ne serait-ce que pour son marché du dimanche matin, toujours classé parmi les plus beaux de France par les amateurs de classements en tous genres. Son château royal et sa vue majestueuse sur la Loire, la chocolaterie Bigot, sa place du Château, sa fontaine Max Ernst… sont autant d’incontournables. Mais ce n’est pas parce qu’on la connaît qu’il ne faut pas y retourner. Au contraire, chaque été il y a des nouveautés dans l’ancienne cité de François Ier et Léonard de Vinci. Ainsi, par exemple, ces deux dernières années, Amboise accueille une guinguette sur son quai dominant la Loire, royale à cet endroit. Et puis, de l’autre côté du fleuve l’artiste Jean-Michel Othoniel a dressé à l’automne dernier sa Tour d’or blanc pour rendre hommage aux vignerons locaux. La brasserie locale Art is a ale brewing est aussi un modèle pour accueillir les amateurs de bières artisanales dans un local très original.

L’exposition de saison : le Saint Jérôme de Léonard de Vinci

Mais cette année, c’est encore l’artiste qui fait l’actualité dans la ville où il a passé les trois dernières années de sa vie et où il est enterré. Le Clos-Lucé, qui fut sa demeure, accueille l’une de se toiles majestueuses mais inachevée, son Saint Jérôme. Prêtée par les musées du Vatican, elle est visible toute la saison à Amboise. Une nouvelle occasion d’admirer l’art magistral du maître florentin.

Château Gaillard : un zest d’Italie

Château Gaillard vit à l’ombre de son royal voisin mais aussi à l’ombre du coteau de l’Amasse, ce qui lui vaut d’être installé au cœur d’un parc enchanteur, foisonnant. C’est une ancienne résidence royale construite sur le modèle des palais italiens que le roi Charles VII avait découverts lors de la première campagne d’Italie en 1498. Il ramena en France tous les artisans pour construire ce palais qui a aussi appartenu à un célèbre jardinier, spécialiste des orangers, don Pacello de Mercoliano, considéré comme le plus grand jardinier d’Europe à l’époque. Racheté par un propriétaire privé, Château Gaillard a été restauré pendant cinq ans avant son ouverture au public en 2016. A découvrir absolument pour sortir des allées battues.

La surprise du chef : les caves Ambacia

Au printemps 2021 ouvrait un bar à vins nouvelle génération dans les caves Ambacia, anciennement Duhard, situées sur le quai de la Loire direction Chaumont. L’Oppidum, grâce à une collection de vins qui date de plus d’un siècle, propose de grands millésimes de Vouvray au verre, accompagnés de planches de dégustation composées de produits d’exception aussi. Un régal pour le palais mais aussi pour les yeux car l’Ambacia propose à la fois une salle intérieure en hauteur creusée dans le tuffaut et une terrasse face à la Loire qui offrent toutes deux une vue… royale !

 
+loin :
amboise-valdeloire.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES ARTICLES A LIRE
Anaïs Lafon L’envie de châteaux
Châteaux de la Bourdaisière, de Chenonceau, de Montsoreau… La jeune...
Entrée gratuite dans les monuments du Département !
On ne le sait pas assez mais l’Indre-et-Loire est l’un...
La Touraine au diapason !
Si l’offre culturelle se concentre avant tout sur la métropole,...
Événements de la semaine
8
Oct
Grand Théâtre
Ven. 8 oct. à 20 h
6
Oct
Vinci, Tours
Mer. 6 oct. à 20 h 30 
2
Oct
L’hôtel de ville de Tours.
2 et 3 oct. de 10 h à 18 h
1
Oct
Oésia, Notre-Dame-d’Oé
Ven. 1er à 18 h 30 et 20 h, sam. 2 à 11 h, 15 h et 17 
4
Juin
Chinon
DU 4  AU 6 JUIN
4
Juin
Grand Théâtre de Tours
Ven. 4 à 19 h, dim. 6 à 15 h, mar. 8 à 19 h
ARTICLES RÉCENTS