|
|
Se déplacer mieux pour travailler mieux
|
|
Se déplacer mieux pour travailler mieux

Se déplacer mieux pour travailler mieux

À l’heure de la transition écologique et de la crise énergétique, les déplacements domicile-travail questionnent tout autant les collectivités, les salariés que les entreprises. Comment faire perdre moins de temps et de productivité, mais aussi limiter l’impact de ces trajets sur la planète ?
Gaëla Messerli
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

La mobilité est un enjeu de taille, mais les lignes semblent compliquées à faire bouger.Pour exemple, la CCI du Loiret accueillait la semaine dernière une journée d’échanges et de réflexions liées à cette thématique. Et dans le public, 80 % des participants étaient venus… en voiture, soulignait Nicolas Fourmont, expert en dialogue social et accompagnement des CSE pour le cabinet Gate 17, organisateur de cette journée, qui s’intéressait notamment à la question du transport domicile-travail. Selon certaines études récentes, le temps de trajet entre ces deux lieux de vie joue énormément sur la productivité des salariés : au-delà de trente minutes, l’impact serait de près de 7 jours de productivité par an en moins ! En outre, plus un salarié habite loin de son travail, plus il est tenté de quitter l’entreprise. Un impact auquel s’ajoute, aujourd’hui, le contexte du prix de l’énergie. « Nous sommes face à des personnes qui sont dans l’impossibilité d’aller travailler au prix proposé, estime d’ailleurs Constant Porcher, président de la CPME Loiret et associé gérant d’un groupe d’intérim. Cela engendre des difficultés de recrutement. D’autant qu’il existe également, aujourd’hui, une conscience écologique plus forte. »

L’exemple BRGM

Des applications se sont cependant développées, ainsi que des programmes pour aider les entreprises à repenser leur mobilité et celle de leurs salariés. C’est le cas des start-up Jeekan, Mobility Concept ou encore du programme Mobil’Ethic. La première propose, via une plateforme, de visualiser l’impact du transport et son coût à partir des données de l’entreprise ainsi qu’un accompagnement. « Le télétravail ne fait pas envie à tout le monde et d’ailleurs 70 % des postes ne sont pas possibles en télétravail, détaille Sarah Bagland, fondatrice de Jeekan. Mais on peut agir en essayant de rapprocher les salariés. Par exemple, en les mettant sur des postes équivalents près de chez eux. » Flex office en coworking, mais aussi mise à disposition de voitures électriques et de vélos à assistance électrique au niveau des parcs d’activités, forfaits mobilité, récompenses pour encourager les déplacements doux… Ces différentes solutions permettent d’impulser le changement. En la matière, certains ont plus d’avance que d’autres. C’est le cas du BRGM, à La Source, qui a mis en place une flotte de vélos sur son site, un forfait mobilité douce, des bornes de rechargement électrique et a installé une présence de maintenance de vélos – les siens et ceux des salariés – assurée par un ESAT. Au sein du BRGM, près de 140 salariés font ainsi régulièrement leur trajet domicile-travail à vélo. En matière de mobilité, il peut aussi y avoir une convergence entre salariés et chefs d’entreprise auprès des autorités, comme Orléans Métropole, pour demander une meilleure desserte des pôles d’activités. Organisateur de cette journée d’échanges, Nicolas Fourmont a donné l’exemple de Nantes Métropole, qui a mis un place un pack autour de ces enjeux, permettant notamment aux entreprises qui s’engagent de faire bénéficier leurs salariés de réductions sur les transports.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Christophe Liony, médecin des âmes : le nouveau curé de la paroisse Saint-Vincent à Orléans
Depuis la rentrée, la paroisse Saint-Vincent à Orléans compte un...
Fool System célèbre ses 10 ans d’existence avec la sortie de son dernier album de rock franc « L’Heure bleue » – un succès pour le groupe Orléanais
Le groupe orléanais Fool System célèbre ses dix ans d’existence...
Réouverture du Théâtre Gérard-Philipe après des travaux de rénovation – Amélioration de l’isolation, de l’accès et de la sécurité à La Source
Au terme de trois mois de fermeture et de travaux...