|
|
|
« Changement de cycle » au FLH
|
|
|
« Changement de cycle » au FLH

« Changement de cycle » au FLH

Les Panthères joueront leur entame de championnat mercredi prochain, chez le promu Celles-sur-Belles. Présidente et staff parlent d’un « changement de cycle » à propos de cette saison 2021-22 qui sera la première sans Alexandra Lacrabère, leur leader de ces dernières années
B.V
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Share on whatsapp
Les Panthères du Fleury Loiret Handball débutent leur championnat mercredi prochain

Aucune championne olympique de l’équipe de France féminine de handball couronnée à Tokyo, en août dernier, ne défendra cette saison les couleurs du Fleury Loiret Handball. Alexandra Lacrabère, qui s’est blessée lors du premier match des Bleues au Japon, ne foulera plus, non plus, les allées d’Albert-Auger, où les Panthères s’entraînent : l’arrière vedette du FLH ces dernières saisons s’en est allée rejoindre les rangs de Chambray-lès-Tours. 

Cette mini-révolution sera cependant l’occasion, pour certaines de ses ex-coéquipières, de montrer qu’elles peuvent briller sans se reposer sur leur ancienne capitaine, qui donnait parfois l’impression, ces dernières saisons, à s’occuper de tout sur le terrain. « On souhaitait, cette année, avoir un peu plus de quantité de joueuses à fort potentiel », reconnaît Christophe Cassan, l’entraîneur du Fleury Loiret Handball, qui évoque un effectif composé aujourd’hui d’« un tiers de joueuses internationales, d’un tiers de joueuses confirmées, d’un tiers de joueuses qui seront l’avenir du club à moyen terme » ; un « quatrième tiers » étant celui constitué par « les valeurs du club ». Le technicien fleuryssois admet qu’il va, au cours de cette saison, jeter les bases d’une « autre méthode de management ». « Même s’il faudra quand même gueuler de temps en temps », il sera « moins directif », dit-il, afin de « faire davantage participer les joueuses à leur propre projet ». 

Objectif sixième place ?

Un autre grand chantier sera d’améliorer la qualité physique des athlètes à sa disposition. « Il y aura de grosses charges de travail », promettait-il, en juillet, au moment de la reprise des troupes. Un nouvel entraîneur-adjoint et préparateur physique, Fabien Renouf, est d’ailleurs venu grossir les rangs du staff fleuryssois. Dans un championnat très dense qui devrait une nouvelle fois être dominé par Brest et Metz voire Paris, que peuvent espérer ces Panthères new look ? La présidente, Sabine Guillien-Heinrich, n’a pas donné à ses joueuses et à son entraîneur d’objectif de place. « Le premier objectif, c’est que les filles aient plaisir à jouer ensemble, livre-t-elle. Il faudra voir, ensuite, comment la mayonnaise prendra. » En la poussant un peu, la dirigeante concède qu’elle a « envie de finir sixième, ce qui serait l’objectif haut ». Cette saison, qui sera la vingtième des Panthères au plus haut niveau national, sera aussi celle du retour du public au Palais des Sports. « L’an dernier, le huis clos a créé une routine malsaine », explique-t-on au sein du FLH, dont l’exercice 2020-21, terminé dans l’anonymat des play-downs, a quelque peu déçu. Autour d’une nouvelle formule (pas de play-offs ni de play-downs cette année), c’est la régularité du début à la fin de la saison qui sera récompensée. Un bon résultat au printemps prochain permettrait au Fleury Loiret Handball de mettre sur orbite une fusée qui vise à retrouver l’Europe dans les deux ans à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Michaël Gonçalves danse avec les stars
Figure locale du monde de la nuit et de la...
Salti, danse épidémique !
La Scène Nationale d’Orléans invite la Compagnie Toujours Après Minuit...
En août, O’Tempo remontera le son
Après avoir accueilli 5 000 personnes lors de sa première édition en...
Événements de la semaine
13
Mar
11
Mar
Saint-Jean-de-la-Ruelle Médiathèque Anna-Marly puis dans tous les quartiers de la ville
#
11
Mar
Orléans – Palais de Justice – 44, rue de la Bretonnerie
#
14
Oct
Orléans – Théâtre Gérard Philipe
à 15 h
11
Oct
Chécy – Espace George Sand
à 15 h
ARTICLES RÉCENTS