|
|
|
Le bad rêve lui aussi plus grand

Le bad rêve lui aussi plus grand

Alors que l’Open d’Orléans va finalement déménager à CO’Met, l’Orléans Masters Badminton s’y verrait bien lui aussi...
Benjamin Vasset
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Et si un autre sport de raquette prenait finalement ses marques à CO’Met ? Alors que le tennis, par l’intermédiaire de l’Open d’Orléans (voir plus haut), a longuement hésité à investir le nouveau complexe métropolitain, le badminton semble lui aussi saliver à l’idée d’y poser ses volants. Et pour une raison notable : l’Orléans Masters Badminton, qui a lieu tous les printemps au Palais des Sports, va changer de catégorie à partir de l’année prochaine. Passant de Super 100 à Super 300, l’événement orléanais va, pour faire court, intégrer le top 8 des tournois européens de badminton. « Nous allons passer au niveau cinq, résume Franck Laurent, son directeur. Ce qui, en résumé, va nous placer entre le 15e et le 25e tournoi mondial. » Le prize money va ainsi grimper jusqu’à 240 000 dollars, et le budget devrait atteindre le million d’euros. Il était, jusqu’à l’année dernière, moitié moins élevé. Alors certes, dans la cité johannique, l’Orléans Masters Badminton n’a pas encore acquis la réputation de l’Open, et Franck Laurent en est tout à fait conscient. Mais il a été quelque peu chagriné des propos tenus récemment dans la presse par Didier Gérard, le directeur de l’Open d’Orléans, qui assurait que son événement était le seul, dans la région, « à pouvoir aller à CO’Met ». « Tous les événements sportifs peuvent aller à CO’Met, répond Franck Laurent. La perche peut y aller, le basket va y aller alors que l’OLB sera peut-être encore en Pro B. Il faut être honnête : il n’y a pas un seul sport orléanais qui va remplir une salle de 10 000 places. Par contre, avec une jauge de 4 000, il y a moyen de faire des choses intéressantes. Il n’y a pas que l’Open qui existe à Orléans : l’escrime fait par exemple un super événement (voir encadré). Il ne faut pas monter les uns contre les autres ; au contraire, il faudrait plus de solidarité entre nous. » Si la prochaine édition de l’Orléans Masters Badminton se déroulera encore au Palais des Sports (du 4 au 9 avril 2023), le tournoi postule ainsi discrètement à un déménagement à CO’Met. « On n’aurait pas de difficulté à y aller, poursuit Franck Laurent. Tous les autres tournois, dans notre nouvelle catégorie, se disputent dans ce type de salles. Bien sûr, il y aurait un coût supplémentaire et cela nécessiterait d’être suivi par les collectivités locales. Aujourd’hui, au Palais des Sports, c’est compliqué en termes d’accessibilité pour les personnes handicapées, et on est obligé de se limiter en termes de réception. »

Millions de vues

Dès l’année prochaine, l’Orléans Masters Badminton va d’ores et déjà devenir une compétition encore plus scrutée qu’il ne l’est aujourd’hui. Le bad est en effet très populaire en Asie, où la dernière édition du tournoi orléanais a battu des records de visionnages sur YouTube. « Cette année, nous avions compilé entre 5 et 7 millions de vues, et la moitié d’entre elles venait d’Asie. Avec notre passage en Super 300, nous devrions pouvoir en faire entre 10 et 20 millions », projette Franck Laurent. Sur le plan sportif, l’Orléans Masters Badminton devrait, sinon, accueillir entre un et deux joueurs du Top 10 mondial par catégorie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Orléans : la police municipale dotée de nouveaux pouvoirs pour lutter contre l’ivresse publique manifeste
Aux beaux jours, les forces de l’ordre traitent en moyenne...
Maman de Lucas, victime de harcèlement à 13 ans, tient une conférence de presse émouvante dans les Vosges
Lundi, la maman du petit Lucas, un enfant qui s’est...
Charlélie Couture en concert à La Ferté-Saint-Aubin : Découvrez les « Quelques Essentielles » le 10 février
L’espace Madeleine Sologne de La Ferté-Saint-Aubin se prépare à accueillir...

Signaler un commentaire