Dessine-moi un jardin !

Depuis 2019, l’entreprise orléanaise Draw Me a Garden conçoit et vend des jardins en kit en ligne, un peu à la manière du géant suédois Ikea pour le mobilier. Rencontre avec l’un des fondateurs de cette start-up qui monte, Florent de Salaberry.
Gaëla Messerli
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Le confinement a certainement servi de révélateur pour certains : le jardin est vraiment un espace de liberté et de nature très précieux lorsque l’on reste chez soi… Mais confiné ou non, tout le monde n’a pas la main verte ou le budget pour faire appel à des professionnels… Ce créneau, Draw Me A Garden l’a déjà investi depuis plus d’un an en proposant aux particuliers de concevoir en ligne leur jardin, un peu à la manière d’une cuisine Ikea, en choisissant une ambiance anglaise, méditerranéenne ou de nature libre. 

En pratique, il suffit de renseigner son adresse ainsi que les aménagements déjà existants. Une opération en quelques clics permet ensuite à Draw Me A Garden de faire des propositions en 3D du jardin, avec vue à un an. « Nous envoyons à nos clients un projet de paysages avec un descriptif complet pour 39€, explique Florent de Salaberry, l’un des fondateurs de l’entreprise. Si cela leur convient, ils peuvent ensuite commander leur kit de plantation pour réaliser eux-mêmes leur jardin. » 

Concevoir son jardin en ligne 

« Pour le choix des végétaux, nous partons du principe que nos clients travaillent plutôt sur une terre pauvre car la plupart du temps, la terre à proximité des maisons est constituée de remblais, continue Florent de Salaberry. Nous prévoyons donc des essences qui poussent facilement et demandent peu d’entretien. » Mais si la terre est de qualité, le jardin n’en sera plus beau que plus rapidement… 

L’entrepreneur précise que si les ambiances proposées en ligne sont les mêmes, que vous viviez dans le Val de Loire ou en Bretagne, la déclinaison des végétaux proposés dans les kits tient par contre compte du climat : « ils sont également choisis pour agir entre eux à la manière d’un écosystème ». En effet, derrière tous ces algorithmes, il y a au sein de l’équipe de Draw Me A Garden l’œil expert de l’architecte-paysagiste, Guillaume Gosse de Gorre. De quoi s’assurer, ainsi, d’un jardin harmonieux…

Des végétaux en kit 

La petite particularité de Draw Me A Garden ne consiste pas en une simple livraison : en effet, le client reçoit un patron de plantation « grandeur nature » avec l’emplacement exact des plantes, un guide d’instruction ainsi que les outils nécessaires. Il n’a ensuite plus qu’à planter en suivant les indications, sans avoir à préparer le sol. Il suffit alors de recouvrir le plan – qui est totalement biodégradable – avec une couche de paillis de lin fourni dans le kit, lequel permettra de donner toute de suite un aspect fini, mais aussi de retenir l’humidité et de faciliter son entretien. 

Comme chez Ikea, le principe est donc de s’adresser à des néophytes. Les kits peuvent ainsi être installés par deux personnes en un week-end. Côté budget, il faut compter en moyenne à partir de 700 € HT pour 100 m2 de jardin dans un esprit nature libre, et jusqu’à 3 000 € HT pour un jardin à la française de 400 m2. « Cela correspond à entre 150 et 300 végétaux sélectionnés. » Ces prix incluent le kit prêt à planter et un an de conseils offerts. 

À l’issue de la première année, les clients peuvent prolonger leur abonnement conseil pour assurer facilement l’entretien des végétaux de votre jardin. Le tarif est de 96 € par an, soit 8 € par mois, « avec des conseils correspondant aux essences présentes dans chaque jardin, qu’il s’agisse du taillage ou de l’observation de la floraison. L’idée est que les clients puissent s’approprier leur jardin. Néanmoins, le choix des végétaux a été pensé pour qu’il n’y ait pas de taille technique. » 

Aujourd’hui, Draw Me A garden propose trois ambiances différentes de jardin et devrait bientôt en ajouter deux nouvelles. « On devrait prochainement lancer un jardin nature et structuré et l’on travaille actuellement sur un jardin nourricier », explique Florent de Salaberry. De quoi vous donner envie de cultiver votre jardin, non ?

Plus d’infos
www.dmag.fr/fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Le canal d’Orléans change de main
Lors de sa dernière session, le Département du Loiret a...
Covid-19 : le ton se durcit à Orléans
Depuis lundi dernier, les bars orléanais doivent être fermés à...
Debout et unis face au fanatisme
Deux jours après le massacre de Samuel Paty à Conflans...
Événements de la semaine
14
Oct
Orléans – Théâtre Gérard Philipe
à 15 h
11
Oct
Orléans – Salle de l’institut
à 10 h 45
11
Oct
Chécy – Espace George Sand
à 15 h
11
Oct
Olivet – Parvis du Moulin de la Vapeur
à 11 h 30
10
Oct
Orléans – Campo Santo
de 11 h à 21 h
10
Oct
Saint-Jean-de-Braye –Théâtre du Clin d’œil.
samedi 17 h, samedi 21 h et dimanche 16 h
ARTICLES RÉCENTS