|
|
|
Les « monstres » vont-ils revenir ?
|
|
|
Les « monstres » vont-ils revenir ?

Les « monstres » vont-ils revenir ?

En 2021, il n’y a pas eu de collectes d’encombrants dans la métropole, et il ne devrait pas y en avoir davantage avant le deuxième semestre 2022. À partir de cette date, le service sera par contre effectué… à la demande.
Gaëla Messerli
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Share on whatsapp

En 2021, les « monstres » – grand débarrassage annuel des caves et greniers qui fleurissait sur les trottoirs chaque année par secteurs de l’agglo – n’a pas eu lieu. Et il n’aura pas davantage lieu au cours des trois semaines qui restent avant la fin de l’année. Selon Thierry Cousin, maire de Saint-Pryvé-Saint-Mesmin et vice-président de la Métropole en charge de la question des déchets, l’année blanche n’a cependant pas eu d’impact en termes d’augmentation des déchets sauvages dans les communes. « En tout cas, il n’y en a pas eu plus que les autres années », explique l’élu.
Il faut également savoir que les choses changent au niveau législatif, avec la loi « anti-gaspillage économie » qui va progressivement entrer en vigueur dès janvier prochain et vise plusieurs domaines, de la réduction des déchets plastiques en passant par la lutte contre l’obsolescence programmée, le gaspillage alimentaire et la Responsabilité Élargie du Producteur (renforcement du principe pollueur-payeur). Autant dire que le citoyen ne pourra plus jeter n’importe quoi ; en tout cas, il ne pourra plus le faire sans en avoir conscience… 

Une collecte à la demande

Néanmoins, une collecte d’encombrants devrait être possible à partir du deuxième semestre, mais elle se fera… à la demande. Les marchés sont prêts à être lancés, et les élus métropolitains entendront d’ailleurs le 16 décembre prochain, lors du dernier conseil communautaire de l’année, une communication sur le sujet. Pour les habitants, il ne s’agira plus de tout mettre sur le trottoir, mais de prendre rendez-vous pour l’enlèvement à son domicile avec un créneau horaire… et payer ! Cependant, le prix n’a pas encore été fixé, même si la piste d’une formule basée sur une tarification solidaire est sur la table. Le sujet sera en tout cas débattu en début d’année 2022 au conseil métropolitain. L’ancienne collecte des encombrants en porte-à-porte suivant les années représentait entre 1 200 et 1 500 tonnes. Son coût en 2019 était estimé, par les services de la Métropole, à 313 000 €.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Quand les bailleurs sont mis à l’honneur…
Depuis 2018, Orléans Métropole décerne deux Prix de l’innovation du...
Crédits immo et Taux d’usure : pourquoi ça pose problème ?
La remontée des taux d’intérêt a pour premier effet de...
Faut-il croire à une baisse des ventes ?
En nombre de transactions, le marché français demeure le plus...
Événements de la semaine
13
Mar
11
Mar
Saint-Jean-de-la-Ruelle Médiathèque Anna-Marly puis dans tous les quartiers de la ville
#
11
Mar
Orléans – Palais de Justice – 44, rue de la Bretonnerie
#
14
Oct
Orléans – Théâtre Gérard Philipe
à 15 h
11
Oct
Orléans – Salle de l’institut
à 10 h 45
ARTICLES RÉCENTS