|
|
|
Programme HOPE dans l’orléanais : Un espoir pour les réfugiés
|
|
|
Programme HOPE dans l’orléanais : Un espoir pour les réfugiés

Programme HOPE dans l’orléanais : Un espoir pour les réfugiés

HOPE est un programme national associant hébergement, orientation et parcours vers l’emploi à destination des réfugiés, qui mobilise acteurs du public et du privé. Dans la métropole, ils ont été une vingtaine à avoir été récemment pris en charge par l’AFPA d’Olivet.
G.M
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Jeudi dernier, à l’AFPA d’Olivet, une vingtaine de stagiaires de la promotion Chagall étaient fiers de présenter leur diplôme de compétence en langue. Un diplôme qui compte, car il marque la fin de leur formation dans le cadre du dispositif HOPE. Derrière cet acronyme (Hébergement, Orientation et Parcours vers l’Emploi) se cache un programme mis en place depuis 2017 en faveur de l’insertion professionnelle et de l’intégration des réfugiés en France. Sur les 47 candidats présélectionnés par l’Office français de l’immigration et de l’intégration, 24 stagiaires de 6 nationalités différentes ont été retenus à l’AFPA d’Olivet, où les candidats ont été pris en charge pendant six mois, autant en matière d’hébergement, de restauration et d’accompagnement dans leur démarches (administratives, sociales, médicales et professionnelles). Ils y ont suivi 400 heures d’apprentissage du français, mais aussi une formation de 450 heures vers un métier correspondant aux besoins non pourvus des entreprises. Ils ont aussi été formés pour pouvoir gérer leur logement et leurs ressources. Et cela marche, comme en témoigne Florent Fouqueau, directeur de l’agence Humando Insertion, un des partenaires de la démarche : « 70 % des personnes trouvent un emploi à l’issue de la formation ».

Des formations « utiles »

Cette formation a été réalisée en partenariat avec AKTO, opérateur de compétences des services à forte intensité de main d’œuvre, avec une orientation vers le bâtiment. Mais la précédente formation HOPE « a été effectuée avec FORCO, opérateur de compétences du commerce, explique Valérie Girard, la directrice de l’AFPA Loiret et Loir-et-Cher. Nous avons formé des poissonniers et des employés de commerce. La formation est adaptée aux besoins des branches. » Jeudi dernier, on pouvait en tout cas croiser, parmi les stagiaires, Bahaa Almassri, un Syrien qui travaillait dans son pays d’origine dans le transport. À l’AFPA, il a été formé au métier de peintre. Quant à Herblain Malanda, 35 ans, ancien coursier au Congo-Brazzaville, il a lui été formé en plomberie. Inspecteur de police en Guinée-Conakry, Amadou Bobo Barry, 32 ans, a lui aussi été redirigé vers la plomberie. Avec HOPE, des histoires se terminent très bien, car c’est aussi une rencontre humaine. Pierre Jagu, responsable commercial de Daudin Constructeur, une entreprise qui réalise des remorques routières à Cléry, l’explique bien : « J’étais sceptique au début, car on est une entreprise, pas une école. Mais Florent Fouqueau m’a convaincu d’accueillir un stagiaire. Je l’ai confié à un employé qui s’en est occupé et qui ne m’en a dit que du bien. Nous allons donc le garder ! » Les différents acteurs sont plutôt confiants pour l’avenir de leurs stagiaires, notamment si l’on en croit la FFB, un des partenaires présents, qui recense 400 postes non pourvus dans le département au niveau du Loiret… 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Christophe Liony, médecin des âmes : le nouveau curé de la paroisse Saint-Vincent à Orléans
Depuis la rentrée, la paroisse Saint-Vincent à Orléans compte un...
Fool System célèbre ses 10 ans d’existence avec la sortie de son dernier album de rock franc « L’Heure bleue » – un succès pour le groupe Orléanais
Le groupe orléanais Fool System célèbre ses dix ans d’existence...
Réouverture du Théâtre Gérard-Philipe après des travaux de rénovation – Amélioration de l’isolation, de l’accès et de la sécurité à La Source
Au terme de trois mois de fermeture et de travaux...