|
|
Guichet unique, épisode deux

Guichet unique, épisode deux

Mercredi dernier, la Métropole a présenté aux acteurs économiques locaux sa nouvelle feuille de route économique. Principale annonce à retirer de cette présentation : la création d’un (nouveau) guichet unique pour les entreprises. À quoi servira-t-il ?
Gaëla messerli
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Parmi les grands axes développés la semaine dernière par Pascal Tebibel, vice-président d’Orléans Métropole en charge de l’attractivité économique, et Serge Grouard, maire d’Orléans et président de la Métropole, il y a donc eu l’annonce de la création d’un « guichet unique pour l’accompagnement des entreprises ». Un organisme qui n’est pas sans rappeler, sur le papier, l’ancien Groupement d’Intérêt Public Loire & Orléans Eco, qui a été liquidé en décembre dernier à l’unanimité par ses partenaires, dont faisait partie… Orléans Métropole. Interrogé sur la raison de cette nouvelle structure, Pascal Tebibel a indiqué que « les entreprises ne devaient pas être noyées dans le fonctionnement interne de la Métropole. Contrairement à Loire &Orléans Eco anciennement, cette nouvelle structure ne traitera pas seulement d’aménagement économique : le service emploi (de la Métropole) lui sera intégré ». Ce guichet, prochainement appelé Orléans Entreprendre, sera mis en place dès l’été 2023 et composé d’une équipe dédiée de 29 collaborateurs installée au cœur du quartier Interives.

Doublon or not doublon ?

Cependant, ce nouveau guichet ne fera-t-il pas « doublon » avec les services rendus par la Chambre de Commerce et d’Industrie ou par Dev’Up, l’agence de développement économique de la Région Centre-Val de Loire ? Interrogés, ces acteurs se montrent pour le moins diplomates : côté Région, on voit dans ce nouveau guichet orléanais, une « réorganisation interne de la Métropole » qui regroupe ses personnels de l’ex-Loire & Orléans Eco et son service emploi. « On ne fera pas doublon, assure François Bonneau, président du Conseil régional du Centre-Val de Loire. La Région a la compétence économique, largement mise en œuvre par Dev’Up, mais les communautés de communes et métropoles ont également une responsabilité économique. Elles le font en concertation avec nous. Il y a un travail à faire en synergie avec la Métropole. » À la Région, on souligne d’ailleurs que le foncier – à travers les Plans Locaux d’Urbanisme, par exemple – ou l’emploi sont cruciaux dans les installations et la conservation des entreprises sur un territoire, surtout en cette période de crise énergétique. Également contactée, la CCI du Loiret botte poliment en touche en nous rappelant, dans une longue réponse, son installation au cœur d’Interives (voir plus bas) depuis 2019 : « La volonté de la Chambre de commerce et d’industrie du Loiret au travers de ce bâtiment était de créer un guichet unique pour les entreprises. Trois ans plus tard, l’installation d’un grand nombre de partenaires économiques dont la CCI Centre-Val de Loire, l’Union des Entreprises du Loiret, le réseau Entreprendre Loir&Berry, Mobilians et l’AFNOR et d’autres entreprises font de Citévolia un lieu propice aux échanges et à la mise en réseau. » À vous de vous faire votre avis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Orléans : la police municipale dotée de nouveaux pouvoirs pour lutter contre l’ivresse publique manifeste
Aux beaux jours, les forces de l’ordre traitent en moyenne...
Maman de Lucas, victime de harcèlement à 13 ans, tient une conférence de presse émouvante dans les Vosges
Lundi, la maman du petit Lucas, un enfant qui s’est...
Charlélie Couture en concert à La Ferté-Saint-Aubin : Découvrez les « Quelques Essentielles » le 10 février
L’espace Madeleine Sologne de La Ferté-Saint-Aubin se prépare à accueillir...

Signaler un commentaire