|
|
Orléans s’ouvre aux jardins
|
|
Orléans s’ouvre aux jardins

Orléans s’ouvre aux jardins

Du 7 septembre au 1er novembre, il sera possible de découvrir à Orléans onze jardins éphémères du futur, créés à l’occasion de la deuxième édition du concours de création de jardins éphémères. De quoi enchanter un peu cette rentrée morose…
G.M
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

La métropole d’Orléans, berceau historique de l’horticulture, affiche depuis désormais deux ans son savoir-faire, avec la création d’un concours de création de jardins à destination des producteurs, des paysagistes mais aussi des écoles et des artistes. Plus de 40 producteurs de plantes ornementales travaillent en effet sur le territoire métropolitain !

L’an dernier, six projets avaient été retenus. Cette année, ce sont 11 lauréats qui ont été désignés autour du thème des jardins du futur. « Je suis ravi que cette opération soit renouvelée. Nous avons presque doublé le nombre de lauréats », commente Laurent Baude, maire de Semoy et vice-président de la Métropole en charge de l’Agriculture urbaine et périurbaine. Le budget de cette édition est de 30 000 €. « Il a légèrement augmenté, car nous avons plus de participants », précise l’élu. Quant au choix du thème, après la Loire l’an passé, Laurent Baude estime « qu’il correspond bien au moment que nous vivons. Il pose la question de l’évolution de notre société… »

Onze lauréats

Parmi les 11 lauréats retenus, il y a cette année des artistes comme Le Théâtre des minuits, avec un projet baptisé « L’arbre entre en scène ! Il était une fois la forêt », qui sera installé au niveau du Théâtre de Verdure, au pied de la cathédrale Sainte-Croix. C’est une promenade végétale qui attend sinon le visiteur en centre-ville d’Orléans, avec un projet Acqua Alta, place du Martroi, réalisé par François Thelliez, du syndicat horticole du Loiret. On trouvera aussi, sur le quai du Châtelet, un tableau mêlant végétal et paysage intitulé « Jardin du futur ? Tout est là », fruit de la collaboration entre l’école de la Mouillère et l’atelier Olivier Striblen, mais aussi une création intitulée Souffle magique – Maho No iki par « Songes et jardins et Charpentes Petrot », dans le square de l’Abbé Desnoyers. On ne peut donc que vous inviter à flâner dans le centre-ville d’Orléans, de la place de Gaulle à la place Saint-Pierre-Empont. Pour profiter de balades interactives, il suffit de télécharger l’application « Destination Orléans ».

Quant à l’avenir de la manifestation, Laurent Baude espère qu’elle pourra « être présente dans d’autres communes de la métropole également, tout en gardant l’idée d’un parcours. » Cette initiative se voulant être une manière de promouvoir la filière végétale, on peut s’interroger, aussi, sur une éventuelle mutualisation avec le Département du Loiret, qui a accordé un soutien important, suite à la Covid-19, à la filière. « Au niveau Métropole, nous avons fait le choix d’engager nos communes à investir un euro par habitant ! Les 22 communes ont voté la proposition. » Pour l’heure, vous pouvez en tout cas déjà découvrir dès cette semaine les jardins en cours d’installation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Christophe Liony, médecin des âmes : le nouveau curé de la paroisse Saint-Vincent à Orléans
Depuis la rentrée, la paroisse Saint-Vincent à Orléans compte un...
Fool System célèbre ses 10 ans d’existence avec la sortie de son dernier album de rock franc « L’Heure bleue » – un succès pour le groupe Orléanais
Le groupe orléanais Fool System célèbre ses dix ans d’existence...
Réouverture du Théâtre Gérard-Philipe après des travaux de rénovation – Amélioration de l’isolation, de l’accès et de la sécurité à La Source
Au terme de trois mois de fermeture et de travaux...