|
|
Université : la fin de l’impasse ?
|
|
Université : la fin de l’impasse ?

Université : la fin de l’impasse ?

Lundi soir, le directeur de Polytech Orléans, Christophe Léger, a déposé sa candidature pour devenir président de l’Université. Soutenu par la Métropole, succédera-t-il à Ary Bruant au terme d'un long, très long feuilleton ?
Benjamin Vasset
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Vendredi dernier, au terme d’une journée Marathon, le conseil d’administration de l’Université d’Orléans n’a pu se mettre d’accord sur l’identité du futur président. Ary Bruand, le président sortant, Steeve Thany et Karin Fischer, les trois candidats en lice, n’ont pas réussi à remporter la timbale au terme des trois tours de scrutin. La question sera-t-elle réglée cette semaine ? Ce vendredi, le conseil d’administration va de nouveau se réunir, avec une donnée supplémentaire dans l’équation : la candidature du directeur de Polytech, Christophe Léger, qui a été officialisée lundi soir.

Très clairement, ce dernier dispose d’un appui de poids, en la personne de Florent Montillot. « Il a une légitimité, insistait mardi midi l’élu métropolitain en charge de l’Université. Nous soutenons cette candidature, qui devrait permettre à la situation de se débloquer ». C’est peu de dire que le très influent premier maire-adjoint d’Orléans s’est démené comme un beau diable pour porter le nom de Christophe Léger après que la piste Pierre Allorant, un temps évoquée comme une solution plausible, se fut refermée. « Il y a eu des discussions avec Pierre Allorant, confirme Florent Montillot, mais, comme il n’avait pas fait campagne auparavant, il doutait de sa légitimité ». Christophe Léger, lui, s’était initialement présenté sur la liste d’Hechmi Toumi, qui n’avait pas pu briguer la présidence de l’Université suite à une procédure judiciaire à son encontre.

Le temps presse

Joint mardi dernier, Christophe Léger se présente comme le candidat « de tous ceux qui voudraient voter pour (lui)… Je ne suis pas le candidat de la Métropole, je suis seulement motivé à l’idée de servir mon université ». S’il remporte la mise vendredi, il assure « vouloir donner une image différente de celle qui est actuellement offerte par l’université. Il doit y en avoir 80 en France, mais en termes d’affaires, celle d’Orléans doit être la première… » Il promet également de donner une « impulsion et une visibilité autour du développement durable et de la responsabilité sociétale et de valoriser les activités de recherche ». Nul doute que dans sa feuille de route, il aura coché la nécessité d’opérer un rapprochement avec la fac de Tours, sur laquelle les élus métropolitains et régionaux, à commencer par… Florent Montillot, seront particulièrement attentifs.

Candidate à la présidence, Karin Fischer, que nous avons contactée mardi soir, s’est déclarée « surprise de l’initiative personnelle » de Christophe Léger, nous confirmant, en outre, être de nouveau en lice vendredi. Qui d’autre sera sur la ligne de départ, et qui soutiendra qui ? En début de semaine, des rumeurs autour de candidatures dissidentes sur les listes d’Ary Bruand et de Steeve Thany se répandaient avant que l’Université n’officialise, mercredi, à l’heure où nous bouclions ce numéro, les noms des candidats à cette élection de la deuxième chance. Une fumée blanche sortira-t-elle du château de l’Université en fin de semaine ? « La multiplication des candidatures n’aide pas à clarifier la situation… », faisait remarquer mardi soir Karin Fischer qui, si la situation devait ne pas se débloquer, appelait la rectrice d’Académie à « prendre ses responsabilités ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Christophe Liony, médecin des âmes : le nouveau curé de la paroisse Saint-Vincent à Orléans
Depuis la rentrée, la paroisse Saint-Vincent à Orléans compte un...
Fool System célèbre ses 10 ans d’existence avec la sortie de son dernier album de rock franc « L’Heure bleue » – un succès pour le groupe Orléanais
Le groupe orléanais Fool System célèbre ses dix ans d’existence...
Réouverture du Théâtre Gérard-Philipe après des travaux de rénovation – Amélioration de l’isolation, de l’accès et de la sécurité à La Source
Au terme de trois mois de fermeture et de travaux...