|
|
|
Un million par an pour le ravalement
|
|
|
Un million par an pour le ravalement

Un million par an pour le ravalement

Si Orléans a changé de visage, c’est grâce notamment à un dispositif d’aide pour les propriétaires ayant un projet de ravalement. Depuis 20 ans, la mairie d’Orléans a d’ailleurs dépensé près de 15 M€ dans cette politique.
Gaëla Messerli
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Share on whatsapp

À chaque conseil municipal d’Orléans ou presque, des délibérations concernent les ravalements de façade. Cette campagne a été enclenchée en 2002. « Cela avait déjà commencé avant cette date, mais de manière plus sporadique », reconnaît Béatrice Barruel, adjointe orléanaise à l’urbanisme. Rapidement, un service dédié a cependant été créé pour accompagner la démarche. « Au départ, le but était l’embellissement de la ville, mais avec la découverte de trésors en matière d’architecture et de maisons à pans de bois, la dimension patrimoniale est apparue », poursuit l’élue, qui précise que des aides supplémentaires peuvent être obtenues lors de la découverte d’éléments architecturaux remarquables. 

1 286 façades rénovées 

Tous les immeubles ne sont pas concernés par ce dispositif d’appui de la Ville : il faut ainsi que le bâtiment soit situé en « Site Patrimonial Remarquable » (SPR), un classement qui se substitue aux anciens dispositifs de protection, comme la Zone de Protection du Patrimoine Architectural Urbain et Paysager (ZPPAUP). « Lorsque nous rénovons une rue, nous notifions aux propriétaires concernés les façades à ravaler. Cela étant dit, nous avons constaté plus de 30 % de démarches volontaires », note Béatrice Barruel. 1 286 façades ont été ainsi rénovées depuis 2002, dont 1 100 via une demande de la mairie aux habitants. Pour aider et encourager les propriétaires, la Ville verse une subvention pouvant être égale à 30 % du montant HT des travaux et honoraires de maîtrise d’œuvre compris. Les propriétaires ne sont cependant pas seuls « face » à leurs travaux, car l’équipe « ravalement » du service Habitat d’Orléans Métropole se déplace sur place afin de définir le cahier des charges des travaux à respecter en lien avec le règlement de la ZPPAUP et effectuer une expertise patrimoniale de la façade. L’occasion, par exemple, de redécouvrir les couleurs d’origine d’un bâtiment.

L’accompagnement se poursuit avec également un examen des devis établis « par des entreprises choisies par les propriétaires ». Un rendez-vous de validation de l’ensemble des étapes des travaux avec les entreprises est également prévu. Si le Covid-19 a un peu ralenti la campagne de ravalements, celle-ci a cependant repris et représente un budget d’environ 1 M€ par an de subventions pour la Ville d’Orléans. « Ce dispositif favorise aussi l’économie locale, avec l’emploi d’artisans spécialisés », ajoute Béatrice Barruel. Après le quartier Bourgogne, on peut par exemple noter, parmi les chantiers récents, la métamorphose de la rue Notre-Dame de Recouvrance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Christine Rousselle : Plein gaz
Cette enseignante-chercheuse à l’université d’Orléans, spécialiste de l’énergie et des...
Porte-à-porte dansé à Orléans
Imaginez une déambulation d’artistes dans votre quartier… Qui s’étendrait jusque...
Yanis, sa maman et ses amis… rêvent plus grand
Solidarité à Saint-Jean-le-Blanc.
Événements de la semaine
13
Mar
11
Mar
Saint-Jean-de-la-Ruelle Médiathèque Anna-Marly puis dans tous les quartiers de la ville
#
11
Mar
Orléans – Palais de Justice – 44, rue de la Bretonnerie
#
14
Oct
Orléans – Théâtre Gérard Philipe
à 15 h
11
Oct
Orléans – Salle de l’institut
à 10 h 45
ARTICLES RÉCENTS