La Transition s’assoit sur la table

Depuis ce mardi, les habitants de la métropole orléanaise sont invités à participer aux premières Assises de la Transition énergétique. 150 débats, visites de terrain, échanges ou autres défis sont programmées durant quatre mois, au terme duquel un document programmatique émergera pour orienter les décisions des élus sur le sujet.
Benjamin Vasset
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Promises en juillet dernier lors du conseil municipal d’installation de la nouvelle équipe orléanaise, les Assises de la Transition Écologique ont officiellement été lancées mardi soir. Entretemps, elles sont revenues dans le giron d’Orléans Métropole, étant donné la dimension territoriale de l’enjeu, qui ne se limite pas aux frontières des communes. Les élus de l’intercommunalité souhaitent ardemment que ses habitants s’emparent de ce nouvel événement qui, à les écouter, n’est pas un gadget. « Oui, il y a déjà eu beaucoup de discours sur le sujet, a reconnu Serge Grouard, maire d’Orléans et premier vice-président délégué à la Transition énergétique et la biodiversité. Mais l’objectif est très simple : avoir des résultats concrets. Désormais, nous voulons changer de braquet. »

Ainsi, la Métropole annonce que 150 événements environ auront lieu sur son territoire d’ici à la fin de ces Assises, prévues en avril prochain. Des rencontres, des débats, des échanges, des ateliers, etc… répartis autour de neuf thèmes (rénovation énergétique, déchets et économie circulaire, biodiversité, eau-milieux aquatiques, énergies renouvelables, risque d’inondation, ville durable, mobilités, alimentation et agriculture durable). Les citoyens sont priés de s’en emparer pour faire émerger des idées ou bien seulement participer à des expériences nouvelles. Mardi soir, 600 personnes s’étaient inscrites à la soirée (numérique) de lancement de ces Assises, et les élus en étaient très fiers. Pour eux, c’est déjà le signe qu’il faut faire émerger une vraie dynamique chez les habitants et usagers, et saisir par le col celles et ceux qui n’auraient pas toujours l’habitude de s’exprimer. « On se doute bien que les 300 000 habitants de la métropole ne vont pas se mobiliser, mais on souhaite plus d’adhésion de chacun », explique Serge Grouard qui, avec Christophe Chaillou, le président de la Métropole, a tenu à ce que l’événement ait lieu – et rapidement qui plus est – même dans le contexte sanitaire actuel. La tenue de cette manifestation aura-t-elle assez infusé dans l’esprit des habitants pour qu’ils se l’approprient ? Malgré les relais médiatiques, c’est une interrogation qui n’aura sa réponse qu’au printemps prochain, à l’heure du bilan. 

« Parler pour agir »

Car au-delà des temps d’échange et de prospection qui rythmeront ces Assises, la Métropole assure qu’elle tiendra compte du « document programmatique » qui sortira de l’événement lors des futures décisions qu’elle sera amenée à prendre. Cependant, rien à voir avec une Convention citoyenne à la sauce Macron, font savoir Christophe Chaillou et Serge Grouard. « On ne va pas prendre tout ce qui sort de ces Assises, affirment-ils. La décision reste du ressort des élus. » Cependant, certaines propositions pourraient avoir des répercussions sur le prochain Plan Pluriannuel d’Investissements de l’intercommunalité. Les élus veulent faire ainsi passer le message que ce n’est pas parce que la Métropole est déjà dotée d’un Schéma de Cohérence Territoriale, d’un Plan Climat Air-Énergie, d’un Plan de Déplacement Urbain ou d’un Plan Vélo – avec des objectifs déjà énoncés jusqu’à 2030 pour certains – et qu’un délicat PLU métropolitain est en cours de fabrication que ces Assises ne serviront à rien. « J’espère qu’il ne s’agira pas d’un cache-sexe pour amuser la galerie et qu’on ne va pas retarder le moment où l’on va agir », exprime toutefois un élu métropolitain en place. « Nous allons établir une stratégie, des objectifs, des actions et des moyens, veut rassurer Serge Grouard. La finalité de ces Assises, c’est de parler pour agir. »

Pour poster des contributions, proposer un événement ou pour échanger, rendez-vous sur transition.orleans-metropole.fr 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Comment se faire vacciner, à partir de lundi, dans l’Orléanais ?
Où ? Après les personnes résidant dans les Ehpad et les...
Théo Ceccaldi : Constant type
Avec Constantine, le violoniste et jazzman orléanais a sorti avec...
PARI réussi !
Que deviennent, une fois leur majorité atteinte, les jeunes passés...
Événements de la semaine
14
Oct
Orléans – Théâtre Gérard Philipe
à 15 h
11
Oct
Orléans – Salle de l’institut
à 10 h 45
11
Oct
Chécy – Espace George Sand
à 15 h
11
Oct
Olivet – Parvis du Moulin de la Vapeur
à 11 h 30
10
Oct
Orléans – Campo Santo
de 11 h à 21 h
10
Oct
Saint-Jean-de-Braye –Théâtre du Clin d’œil.
samedi 17 h, samedi 21 h et dimanche 16 h
ARTICLES RÉCENTS