Le retour du théâtre !

En septembre, le théâtre a fait son retour à Orléans et notamment au CADO grâce à Mademoiselle Julie, avec Sarah Biasini pour rôle-titre et l’épatant Yannis Baraban face à elle. Même si les avis furent mitigés, l’émotion de se voir revenir au théâtre, pour les spectateurs comme pour l’équipe, était unanimement partagée…
Ambre Blanes
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Comme il était dit sur le site du CADO, « la dernière création, produite sur un budget de la saison dernière et “prête à jouer”, n’a pas connu sa première qui devait avoir lieu le 18 mars dernier, trois jours après le début du confinement… » La semaine dernière, Christophe Lidon, le directeur du CADO, a parlé de ce contexte en prologue de la représentation de Mademoiselle Julie pour remercier les spectateurs et les inviter à conserver leur engagement envers la structure, qui s’est vue « pétrifiée ». Pétrifiée, un mot qui allait bien à l’œuvre qui allait se jouer sur les planches et dont l’héroïne, transgressive et apeurée, affirmait être la proie de conflits intérieurs…

La séance à laquelle nous avons assisté devait se tenir en soirée, mais du fait des contraintes de nettoyage dues au protocole sanitaire en cours, elle fut décalée à 14 h 30. Nous avons traversé la terrasse du Café du Théâtre après le baisser de rideau pour recueillir les impressions des spectateurs. Christophe Lidon, assis non loin de là, devait probablement tendre l’oreille… Il aura ainsi entendu que les Orléanais étaient reconnaissants de la qualité de la programmation et de la proximité avec les acteurs au café. D’autres spectateurs soulignaient la ressemblance de Sarah Biasini avec sa mère, Romy Schneider – « surtout de profil ! ».Yannis Baraban avait aussi saisi l’auditoire avec son interprétation énergique, tantôt effrayante et tantôt touchante, de Jean, valet dont on ne sut s’il est vicieux, amoureux ou diabolique. Si Deborah Grall, l’actrice qui incarnait Christine, était moins au cœur de la critique, elle n’en fut pas moins saluée pour sa prestation.

« C’est la vie qui reprend… »

Quant à l’histoire qui réunissait les trois acteurs, le déchaînement des passions n’a pas emporté l’adhésion de tous. Antoine, un spectateur orléanais qui venait au théâtre « pour se distraire », est ressorti de cette pièce « le moral plombé », tandis que sa compagne Virginie expliquait, elle, avoir adoré le jeu de scène comme l’histoire, s’avouant revigorée ! Il est vrai que s’enfermer un samedi après-midi ensoleillé afin d’assister à une exacerbation des mœurs et des sens n’était pas forcément un gage de légèreté. La séance du soir, elle, n’avait peut-être pas accueilli ce même écho frustré… Blandine, une autre spectatrice, était au troisième rang. Une proximité avec les comédiens qui a intensifié son émotion : lorsque les trois coups ont retenti et que le spectacle vivant a resurgi, une sorte de solennité a été perçue depuis la scène. Yannis Baraban a remarqué l’attention du public de ce samedi après-midi, tant dans son silence que dans ses applaudissements : « C’est la vie qui reprend, et ça fait drôle… »

CADO : ça continue !

La pièce Mademoiselle Julie s’est jouée du 15 au 29 septembre dernier au CADO. Du 2 au 16 octobre, les Orléanais pourront découvrir à l’affiche Rouge, qui mettra en scène l’extraordinaire Niels Arestrup. Dès le 5 novembre (jusqu’au 8), retrouvez ensuite l’Orléanais Alex Lutz pour un seul en scène qui s’annonce virevoltant. Le 12 novembre, Catherine Arditi et Pierre Forest prennent le relais avec Madame Zola. En décembre, c’est Corinne Touzet qui foulera les planches du CADO avec Juste une embellie, mise en scène par Christophe Lidon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Germain Guindey : Jeu drôle
Réalisateur, scénariste, caméraman, peintre, écrivain et même…marionnettiste, Germain Guindey est...
Il veut « lutter contre l’isolement »
La vingtaine tout juste passée, Gauthier Dabout est aujourd’hui chargé,...
Donne une heure à ton voisin !
À la mi-décembre, Marc Gaudet, président du Département du Loiret...
Événements de la semaine
14
Oct
Orléans – Théâtre Gérard Philipe
à 15 h
11
Oct
Orléans – Salle de l’institut
à 10 h 45
11
Oct
Chécy – Espace George Sand
à 15 h
11
Oct
Olivet – Parvis du Moulin de la Vapeur
à 11 h 30
10
Oct
Orléans – Campo Santo
de 11 h à 21 h
10
Oct
Saint-Jean-de-Braye –Théâtre du Clin d’œil.
samedi 17 h, samedi 21 h et dimanche 16 h
ARTICLES RÉCENTS