|
|
|
Soufflette, à couper le souffle
|
|
|
Soufflette, à couper le souffle

Soufflette, à couper le souffle

Invité par la compagnie nationale de danse contemporaine de Norvège et dans le cadre de la programmation de la Scène Nationale d’Orléans, le chorégraphe François Chaignaud proposera la semaine prochaine, avec Soufflette, un voyage musical et dansé au cœur des traditions médiévales.
Ambre Blanes
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Share on whatsapp

En mars 2019, François Chaignaud avait convié les spectateurs orléanais à assister à une performance aussi délicate qu’impressionnante : Romances Inciertos, un autre Orlando. Le 16 novembre prochain, c’est en collaboration avec la compagnie norvégienne Carte Blanche qu’il va faire s’animer une quinzaine de danseurs en une sublime bacchanale. Comme François Chaignaud l’explique, le terme soufflette signifie en argot « souffler la fumée de la bouche de quelqu’un à celle d’un autre » : sa Soufflette est donc un échange de souffle à travers les siècles. Le spectacle donne vie à des traditions médiévales, la performance scénique se déroule à la façon d’une célébration estivale enivrante et pleine de vie, de chant et de plaisir. Le chant se fait tantôt ballade, tantôt a cappella. Dans la pénombre, des formes vêtues de larges costumes en laine grise, rappelant les cottes de mailles, apparaissent. Les personnages se jettent dans des rythmiques rituelles et des chants à plusieurs voix. Les danseurs trébuchent, tiennent sur leur tête, dansent ensemble puis seuls, avant un finale fleuri et florissant, à la façon d’un tableau qui prend vie.

Deux temps forts précéderont la représentation dansée : d’abord le lundi 15 novembre, de 11h à 13h et de 14h à 16h30 au CCNO, avec un after work atelier de danse en compagnie de Caroline Eckly et Mathias Stoltenberg, interprètes de Carte Blanche, la compagnie nationale de Norvège (tarif plein 10 € et 8 € pour les détenteurs de la carte de la Scène nationale d’Orléans ou de celle du CCNO). « À la base de Soufflette, explique-t-on, il y a la volonté de créer un spectacle tant visuel qu’auditif, dans lequel les danseurs produisent le matériel sonore simultanément au mouvement, sans qu’à aucun moment la danse ne se fasse au détriment de la musique ou l’inverse. » Le mardi 16 novembre à 18h30, c’est à la salle de l’institut que s’ouvrira une table ronde sur le sujet des Ballets d’aujourd’hui (gratuit, sur réservation via www.ccn-orleans-reservations.mapado.com). Entre les pièces au répertoire, les créations, les commandes, les recréations, le ballet aujourd’hui a en effet ouvert de nouveaux territoires d’expérimentation. Les invités exceptionnels de cette table ronde rendront compte de l’histoire, des pratiques, des visions et des volontés qui peuvent présider à l’extraordinaire vie des ballets aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Michaël Gonçalves danse avec les stars
Figure locale du monde de la nuit et de la...
Salti, danse épidémique !
La Scène Nationale d’Orléans invite la Compagnie Toujours Après Minuit...
En août, O’Tempo remontera le son
Après avoir accueilli 5 000 personnes lors de sa première édition en...
Événements de la semaine
13
Mar
11
Mar
Saint-Jean-de-la-Ruelle Médiathèque Anna-Marly puis dans tous les quartiers de la ville
#
11
Mar
Orléans – Palais de Justice – 44, rue de la Bretonnerie
#
14
Oct
Orléans – Théâtre Gérard Philipe
à 15 h
11
Oct
Orléans – Salle de l’institut
à 10 h 45
ARTICLES RÉCENTS