|
|
|
Les armées forment encore
|
|
|
Les armées forment encore

Les armées forment encore

Si les armées restent le deuxième recruteur français en nombre d'emplois chaque année, elles forment aussi. Un point avec le CIRFA (Centre d'Information et de Recrutement des Forces Armées) d'Orléans sur les profils recherchés.
G.M
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Share on whatsapp
Les armées forment encore -HEBDO-ORLEAN-359

20 000 personnes sont recrutées chaque année en France par les armées. Celles-ci recherchent des profils variés, « de niveau 3e à bac + 5, des jeunes de nationalité française âgés de 17 à 30 ans. Le critère numéro un est la motivation », expliquent à Orléans la capitaine Marianne et l’adjudant-chef Alain, du CIRFA. Critère rarement regardé sur les CV, la pratique sportive demeure ici importante. « La France dispose d’une armée de professionnels, une bonne condition physique est donc requise. Un jeune qui fait du sport en club, c’est un atout. Même sur le plan de la cohésion ! » Un test d’anglais courant de niveau Terminale est également au menu des épreuves. Par exemple, « un mécanicien sur un A400 M a toute sa documentation en anglais ! » 

Côté options de parcours sup, les matières scientifiques sont appréciées, tout comme l’informatique, la logistique ou encore les BTS « maintenance des équipements industriels ». Mais rien n’est fermé non plus. « Nous testons tous les profils », assurent les représentants du CIRFA d’Orléans, ajoutant qu’il ne faut pas hésiter à pousser la porte de leur bureau ! « On donne les exercices pour se préparer, il n’y a pas de piège ! », racontent-ils. Après recrutement, les candidats sont formés à la vie militaire pendant huit semaines pour une militaire du rang, durant quatre mois pour un sous-officier et pendant trois mois pour un officier. Ils apprendront ensuite le métier qu’ils exerceront au sein de l’armée. « Ça sera par exemple neuf mois pour un mécanicien avion, ou encore vingt-quatre pour un linguiste ».

Au lycée… Maréchal Leclerc !

Outre une « acculturation » au sein des lycées de la défense dès le secondaire pour les enfants de ressortissants du ministère des armées et sur critères sociaux (contactez les lycées pour les modalités, ndlr), l’accès aux classes post-bac, notamment les classes préparatoires aux grandes écoles, est accessible à tous via Parcoursup. Les grandes écoles comme l’école de l’air à Salon-de-Provence sont quant à elles accessibles via les classes préparatoires aux grandes écoles. Il existe également, à partir de 16 ans – et de la Première pour le bac général scientifique option sciences de l’ingénieur – l’école d’enseignement technique de l’armée de l’air, basé à Saintes. « C’est une école sous statut militaire qui permet de préparer CAP, bac pro et bac général en deux ans, avec en plus une instruction militaire », détaillent la capitaine Marianne et l’adjudant-chef Alain. 

À l’issue de leur scolarité, les bacheliers rejoignent ensuite l’école de Rochefort et les titulaires du CAP sont affectés comme militaires techniciens de l’air mécanicien aéronautique. Sur le même modèle, il existe à Bourges le CETAT – pour l’armée de terre – qui forme au bac pro aéronautique. Pour ceux qui chercheraient une formation plus locale, il existe aussi, au lycée Maréchal Leclerc, à Saint-Jean-de-La-Ruelle une convention avec la Marine nationale avec un bac pro maintenance des équipements industriels. Tout élève accepté y a la garantie, s’il remplit les conditions nécessaires et sous réserve d’une scolarité satisfaisante, d’obtenir, à la fin de sa scolarité, un contrat d’engagement au sein de la Marine. λ

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Christine Rousselle : Plein gaz
Cette enseignante-chercheuse à l’université d’Orléans, spécialiste de l’énergie et des...
Porte-à-porte dansé à Orléans
Imaginez une déambulation d’artistes dans votre quartier… Qui s’étendrait jusque...
Yanis, sa maman et ses amis… rêvent plus grand
Solidarité à Saint-Jean-le-Blanc.
Événements de la semaine
13
Mar
11
Mar
Saint-Jean-de-la-Ruelle Médiathèque Anna-Marly puis dans tous les quartiers de la ville
#
11
Mar
Orléans – Palais de Justice – 44, rue de la Bretonnerie
#
14
Oct
Orléans – Théâtre Gérard Philipe
à 15 h
11
Oct
Orléans – Salle de l’institut
à 10 h 45
ARTICLES RÉCENTS