|
|
Lever les obstacles à la pratique sportive !

Lever les obstacles à la pratique sportive !

Après la Métropole le mardi 15 février, l’AMIL (Association des maires d’Indre-et-Loire) a signé la Charte du Handisport le vendredi 4 mars. Ce document élaboré par le Comité Handisport 37 vise à développer l’activité physique des personnes en situation de handicap alors qu’aujourd’hui moins de 1 % d’entres elles pratiquent une activité physique en Indre-et-Loire.
P.N

Le chiffre est sans appel : sur les quelque 23 400 personnes en situation de handicap dans le Département (sur 608 000 habitants), moins de 1 % d’entre elles, soit à peine deux cents, pratiquent une activité physique, qui plus est surtout sur la Métropole, alors qu’en milieu rural, c’est encore plus compliqué. Au regard des bienfaits, physiques mais aussi sociaux et psychologiques, que procure l’activité physique, c’est bien trop insuffisant. C’est pour cela que le Comité Handisport 37 a élaboré une charte pour promouvoir la pratique du sport auprès de tous les acteurs concernés, les clubs et associations sportives, les collectivités, les acteurs de la santé et du handicap, mais aussi les personnes handicapées elles-mêmes qui, trop souvent, considèrent que la pratique ne leur est pas accessible. « Or, c’est faux, explique Denis Gauthier, président du Comité Handisport 37. Quand on s’organise, quand on sensibilise les clubs et les collectivités, on arrive à trouver des solutions, des équipements, des créneaux, des moyens pour accueillir les handicapés. »

D’où la mobilisation générale décrétée par la Comité qui entend faire signer cette charte par un maximum de partenaires  … pour les sensibiliser à ces nombreux obstacles qui se dressent devant les personnes en situation de handicap quand elles veulent faire du sport. Le premier obstacle est souvent la personne handicapée elle-même qui pense que ce n’est pas pour elle, que le sport est inaccessible. Il faut donc aussi faire sauter ce verrou psychologique. Ensuite, les clubs et associations doivent aussi être sensibilisés. Même s’ils manquent souvent d’équipements adaptés et d’encadrants. Car accueillir un public handicapé doit pouvoir se faire dans n’importe quelle structure non spécialisée pour une inclusion avec les valides. Encore faut-il en avoir la volonté… Cela passe souvent par la présence au sein du club d’une personne concernée par le handicap qui va être moteur pour changer la donne. Toujours est-il qu’aujourd’hui sur les 1 700 clubs et associations sportives du département, 22 seulement accueillent une personne handicapée !

Dans ce contexte, les collectivités, intercommunalités et communes, doivent aussi être sensibilisées. D’une part parce qu’elles sont actrices du sport, en finançant les équipements et en subventionnant les associations qu’elles peuvent aussi inciter à accueillir ces publics « différents » en les accompagnant dans cette démarche ; d’autre part, comme c’est le cas de Tours Métropole avec le service Fil Blanc, en mettant en place des moyens de transports adaptés. Car, les déplacements jusqu’aux lieux de pratiques, stades, gymnases ou piscines, sont bien évidemment un frein à la pratique. La signature de la Charte par la Métropole et ses 22 communes, urbaines mais aussi rurales, puis par l’AMIL va permettre de sensibiliser les élus, et en premier lieu les adjoints aux sports, qui vont pouvoir, devoir (?), mener leur action future –
auprès des clubs et associations de leur commune – en tenant compte de cette nouvelle priorité, volonté d’inclusion promue par le Comité Handisport.

Ce dernier donne rendez-vous à tous les acteurs et partenaires le 22 octobre prochain pour les 1res Assises du Handisport en Indre-et-Loire qui seront l’occasion de mesurer les avancées. L’objectif, à l’échéance des JO de Paris 2024, est de multiplier par deux ou par trois si possible, le nombre de pratiquants handisport, En attendant, le mot d’ordre à diffuser partout sur le territoire est lancé : le sport, c’est pour tout le monde partout, valides comme handicapés !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES ARTICLES A LIRE

Signaler un commentaire