|
|
Bertrand, bien perçu dans le Loiret ?

Bertrand, bien perçu dans le Loiret ?

À l’orée d’un congrès (4 décembre) qui va désigner le candidat des Républicains à l’élection présidentielle, quelques responsables politiques loirétains ont décidé de soutenir la candidature de Xavier Bertrand. Mais celle-ci, dans le département, ne semble pas toujours considérée avec un fol enthousiasme… 
B.V
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Après des semaines d’atermoiements, Xavier Bertrand, premier à annoncer sa candidature à la présidentielle au sein de la galaxie élargie de la droite, a finalement accepté de participer au congrès des LR, qui doit désigner son poulain début décembre. « Un ersatz de primaire… », jugeait la semaine dernière Valentin Blelly, responsable (sur le départ, voir encadré) des jeunes Républicains à la fédération du Loiret. En attendant, le président de la Région des Hauts-de-France a finalement décidé d’y participer et de se mesurer aux autres candidats déclarés que sont Valérie Pécresse, Michel Barnier, Éric Ciotti ou Philippe Juvin.

« Réunions d’appartement »

Début octobre, Xavier Bertrand est venu à Montargis pour y causer santé et rendre ainsi la monnaie de sa pièce au député Jean-Pierre Door, qui le soutient. Dans l’agglo, la bonne parole « bertrandienne » est portée par Hamid Khoutoul mais surtout par Pascal Tebibel, vice-président de la Métropole en charge du développement économique et membre de la majorité de Serge Grouard à Orléans. Il a créé cet été une antenne de La Manufacture sur le territoire*, un « club de réflexion » qui, par des « réunions d’appartement et des ateliers thématiques », doit promouvoir le projet et les idées de Xavier Bertrand. Un vrai travail de lobbying, en somme, que Pascal Tebibel maîtrise sur le bout des doigts, puisqu’il dirige, dans sa vie professionnelle, la « prospective et les relations institutionnelles » au sein du groupe de construction Colas. Son carnet d’adresses, où sont mentionnés des centaines de décisionnaires et d’entrepreneurs de tout poil, est épais ; ce sont d’ailleurs ces « forces vives » du territoire que Pascal Tebibel travaille au corps. « Xavier Bertrand est proche des entreprises et des entrepreneurs, il les comprend », explique-t-il, persuadé que Xavier Bertrand est « le plus en capacité de battre Emmanuel Macron ».

Au-delà de la foi des prosélytes, il y a les arguments rationnels qui justifient son ralliement au président des Hauts-de-France, comme le fait que Xavier Bertrand veuille « réorganiser les relations entre l’État et les collectivités. Il ne veut d’ailleurs pas moins d’État, mais mieux d’État ». Le concept de « République des Territoires » porté par l’ancien ministre du Travail séduit également Pascal Tebibel, de même que sa proposition de « conseillers territoriaux uniques » dans les Départements et les Régions. « Xavier Bertrand, c’est la droite populaire qui veut restaurer l’autorité de l’État et la valeur du travail », résume Pascal Tebibel.

« Personne ne le soutient »

« C’est un homme de centre-droit » qu’« à part dans les Hauts-de-France, personne ne soutient au sein des militants LR », lui répond Valentin Blelly. Chez Les Républicains, ils sont en effet nombreux à ne pas avoir pardonné à Xavier Bertrand d’avoir quitté le navire en 2017. « Si Bertrand gagne, c’est qu’il y aura eu une entourloupe », prophétise Valentin Blelly, tandis que, Michel Barnier serait, lui, le candidat le mieux perçu par les militants de base, notamment dans le Loiret. C’est d’ailleurs l’ancien négociateur du Brexit -qui possède par ailleurs une propriété à La Ferté-Saint-Aubin- que soutient le patron de la fédé locale et maire d’Orléans, Serge Grouard. « Même si nous sommes dans la même équipe municipale, il n’y a aucun problème pour que nous soutenions deux personnalités différentes, lui Barnier et moi Bertrand, estime Pascal Tebibel. On peut avoir chacun nos écuries et se retrouver sur des projets locaux. La majorité orléanaise reste soudée. De toute façon, il n’y a pas que des LR au sein de cette équipe ! Serge Grouard a fait du Macron avant l’heure. » Sûr que cette comparaison ravira l’intéressé ! λ

* Pascal Tebibel précise qu’une « antenne des Jeunes de La Manufacture dans le Loiret a été créée sous la houlette de Cyril Atanga, étudiant en droit à l’université d’Orléans ».

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire

Signaler un commentaire