|
|
Un Reso sans intérêts persos
|
|
Un Reso sans intérêts persos

Un Reso sans intérêts persos

Dans le quartier des Blossières, l’association Reso propose aux habitants d’échanger simplement des morceaux de leur temps libre pour s’entraider et se filer des coups de main. Le but : lutter contre l’isolement et (r)amener des sourires sur les visages.
B.V
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Share on whatsapp

Chez certains habitants des Blossières, le quotidien n’est pas toujours rose. Depuis trois ans, une association tente cependant de l’éclaircir un peu : il s’agit de l’association Reso, née en 2018 d’une envie simple : créer du lien social via des échanges de services « gratuits » entre personnes d’un même quartier. « Nous nous inspirons des besoins des populations, mais aussi des compétences et des potentialités insoupçonnées », explique Jean-Marie Boutiflat, président de cette association qui intervient sur trois quartiers du nord d’Orléans (les Blossières, donc, mais aussi Acacias et Gare). Aujourd’hui, Reso regroupe une centaine d’adhérents et dispose d’un local au bas d’un immeuble, qui la rend visible aux yeux de tous. D’autant que depuis 2019, l’asso bénéficie des services de deux salariés, dont l’un, Luis Osses, éducateur spécialisé de formation, est visiblement porté sur l’échange et le dialogue. « Je fais un peu de tout, résume-t-il, avec un sympathique accent hispanique dans la voix. Quand je suis arrivé, j’ai fait du porte-à-porte, tout simplement. C’est comme ça qu’on a découvert des pépites dans ce quartier, et qu’on a pu mettre en relation des gens qui habitaient depuis dix-sept ans sur le même palier et qui ne s’étaient jamais parlé… » Car, explique-t-il, le mal du siècle dans certains immeubles de ce type, « c’est la solitude », et parfois la dépression.

La crise du Covid, si elle a forcément bouleversé le dynamisme naissant de la jeune association, a toutefois « créé des besoins », insiste-t-on chez Reso. Des trucs tout bêtes, comme se filer un coup de main pour aller faire des courses ou même tailler le bout du gras. Des ateliers de couture, de tricot, de broderie et de couture sont également proposés par des membres de l’asso, en contrepartie d’autres services, partant du principe que « la monnaie d’échange est le temps. 1 h de service offert = 1 h de service reçu ». La grande fierté de Reso, c’est d’avoir pu mettre en place des ateliers de cuisine solidaire, où l’on apprend (aussi) à s’activer aux fourneaux en évitant le gaspillage alimentaire.

Sentiment d’abandon

Dans le local de la rue Ponson du Terrail, on s’entraide également pour remplir des documents administratifs. « Sur un mode proche du système d’écrivain public », résume Jean-Marie Boutiflat, le président de l’association. Tous les quinze jours, un atelier de pâtisserie est également programmé à destination des enfants du quartier, tandis qu’un lieu de paroles s’est ouvert. « Parce qu’ici, on a de tout… » souffle Luis Osses.

Petit à petit, « des gens s’appellent directement sans passer par nous », se réjouissent les membres fondateurs de l’association Reso, qui voient ainsi valider le sens initial de leur démarche, à savoir que les habitants « s’approprient leur environnement ». Pas simple au sein des Blossières, un quartier qui n’a pas toujours été, historiquement, un des plus choyés par les politiques publiques. « Le sentiment que les gens ont de se sentir abandonnés est réel », confirme Jean-Marie Boutiflat, en écho à un article paru récemment dans les colonnes de La Rep’, qui dressait un tableau assez sombre du quartier. « Il n’y a pas grand-chose qui se fait ici », confirme Luis Osses. L’association Reso, qui bénéficie pour l’instant de financements État-Ville, métropolitain et régional est, pourtant, l’une de ces initiatives qui apportent des solutions concrètes et de proximité pour faire (un peu) bouger les choses.  et c’est déjà beaucoup !

Plus d’infos :
Association Reso
4, rue Ponson du Terrail,
ouvert du lundi au samedi
Tel. 02 38 68 12 38
contact@associationreso.org et https ://www.associationreso.org/contact/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Michaël Gonçalves danse avec les stars
Figure locale du monde de la nuit et de la...
Salti, danse épidémique !
La Scène Nationale d’Orléans invite la Compagnie Toujours Après Minuit...
En août, O’Tempo remontera le son
Après avoir accueilli 5 000 personnes lors de sa première édition en...
Événements de la semaine
13
Mar
11
Mar
Saint-Jean-de-la-Ruelle Médiathèque Anna-Marly puis dans tous les quartiers de la ville
#
11
Mar
Orléans – Palais de Justice – 44, rue de la Bretonnerie
#
14
Oct
Orléans – Théâtre Gérard Philipe
à 15 h
11
Oct
Orléans – Salle de l’institut
à 10 h 45
ARTICLES RÉCENTS