|
|
« Devenir la capitale du cyclotourisme »

« Devenir la capitale du cyclotourisme »

Fin juin, Orléans accueillait au Centre de conférence les RDV du Tourisme à Vélo 2022, qui regroupaient de nombreux acteurs nationaux et locaux du secteur. L’occasion pour la Métropole orléanaise de marteler une ambition forte sur ce dossier…
b.v
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp
« Devenir la capitale du cyclotourisme »-HEBDO-ORLEAN-384

Les huiles du tourisme en France ont visiblement bien compris l’intérêt de faire la Petite Reine un vecteur d’attractivité. Il y a quinze jours, à l’occasion des RDV du Tourisme à Vélo 2022, une rencontre interprofessionnelle organisée à Orléans où se mélangeaient une pelletée d’organismes aux contours plus ou moins clairs, l’ambition claironnée était de « faire de la France la première destination mondiale du tourisme à vélo ». La crise sanitaire a visiblement réveillé les fourmis dans les jambes des Français, qui se tournent davantage vers « le slow tourisme » et le cyclotourisme, deux formes de « tourisme zen et inclusif qui permettent ne pas blesser le territoire visité ». La formule est de François Bonneau, président d’une Région Centre-Val de Loire qui a développé la célèbre Loire à Vélo et en a fait l’une de ses principales vitrines touristiques pour dynamiser son territoire.

Nouvelles boucles cyclables

Dans cet écosystème national et régional favorable, d’autres collectivités ont elles aussi décidé de pédaler ferme pour développer à leur échelle le cyclotourisme. Le Département a notamment aménagé plusieurs Véloroutes autour de son triangle d’eau (Le Loiret au Fil de l’Eau), et notamment le canal d’Orléans, dont elle veut favoriser la découverte par l’intermédiaire de la bicyclette. « Nous souhaitons en faire un vrai produit touristique », assure ainsi Laurence Bellais, élue départementale en charge du tourisme. À son niveau, l’agglomération orléanaise veut elle aussi saisir la balle au bond. Selon Marie-Philippe Lubet, maire de Saint-Denis-en-Val et vice-présidente d’Orléans Métropole, l’ambition est ni plus ni moins de « devenir la capitale régionale du tourisme à vélo d’ici 2025 ». L’élue métropolitaine dit ainsi s’appuyer sur la labellisation « Territoire Vélo », reçue cette année, ainsi que sur une volonté de développer de vraies boucles cyclables, qui devraient être d’ici 2023 au nombre de quatre. De quoi faire trembler Tours, qui pourrait elle aussi prétendre au titre de « capitale régionale du cyclotourisme » ? « Si nous étions en retard,  nous sommes en train de le combler ! », veut croire Marie-Philippe Lubet, qui convoque les 428 km d’itinéraires cyclables à dans la métropole et rappelle qu’Orléans et CO’Met accueilleront en 2025 la Semaine fédérale et internationale de cyclotourisme à vélo, laquelle devrait attirer entre 10 000 et 15 000 personnes dans la cité johannique. Pour accueillir ces joyeux pédaleurs, il faudra d’ici trois ans des infrastructures fonctionnant du tonnerre. Hasard du calendrier, la question est (encore) revenue au menu du dernier conseil municipal d’Orléans, lors duquel Charles-Éric Lemaignen, élu en charge de la circulation, a convenu qu’il y avait encore des choses à clarifier dans l’allocation des crédits annuels dédiés au Plan Vélo de la Métropole (5 M€/an) afin de résoudre les « points noirs » existant encore en termes de discontinuité des pistes. Sur le volet « sécurité », les pratiquants seront en outre ravis d’apprendre qu’à Orléans, le giratoire Candolle devrait prochainement être transformé en « rond-point cacahuète » afin de le rendre moins dangereux. Voilà qui donne faim, au moins.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Orléans : la police municipale dotée de nouveaux pouvoirs pour lutter contre l’ivresse publique manifeste
Aux beaux jours, les forces de l’ordre traitent en moyenne...
Maman de Lucas, victime de harcèlement à 13 ans, tient une conférence de presse émouvante dans les Vosges
Lundi, la maman du petit Lucas, un enfant qui s’est...
Charlélie Couture en concert à La Ferté-Saint-Aubin : Découvrez les « Quelques Essentielles » le 10 février
L’espace Madeleine Sologne de La Ferté-Saint-Aubin se prépare à accueillir...

Signaler un commentaire