fbpx
|
|
|
La Poste, c’est plus ce que c’était

La Poste, c’est plus ce que c’était

Si l’on entend régulièrement certains élus monter au créneau concernant les horaires des agences postales, La Poste explique de son côté avoir fait évoluer son offre de services pour répondre aux besoins et habitudes de vie des clients.
Gaëla Messerli
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

En début d’année, des cris se sont encore élevés concernant les horaires du bureau de Poste des Blossières. Une « adaptation à une réalité », selon La Poste, révélatrice de la part grandissante du numérique dans les échanges. En effet, entre 2019 et 2021, les bureaux orléanais ont perdu plus de 20 % de fréquentation. Pour répondre à cette évolution, La Poste dit avoir mis en place d’autres types d’accès aux services postaux. En début d’année, on dénombrait ainsi 12 points de contact postaux, dont 7 bureaux de Poste à Orléans, mais aussi cinq accès à ses services via des partenaires comme les buralistes. Certains services sont d’ailleurs physiquement disponibles en continu place De-Gaulle (de 6h à minuit) ou en consignes pick-up station (dépôt et retrait de colis), dans les gares des Aubrais et d’Orléans. Par ailleurs, l’expédition de colis et courrier est désormais possible depuis… chez soi. Sur la métropole orléanaise, il y a eu ainsi, depuis le début de l’année, toujours selon la Poste, 2 035 expéditions de colis via ce moyen et 477 expéditions de courrier. 1 265 prestations de collecte de colis ont également été réalisées dans les entreprises. 

Facteur à domicile 

Outre ces services qui restent encore traditionnels, La Poste propose depuis quelques années la possibilité de passer l’examen théorique des permis auto, moto et même, depuis le 1er juin, bateau. Sur les quatre sites d’Orléans, près de 3 000 examens ont été ainsi passés depuis le début de l’année ! La Poste a aussi mis en place aussi « l’identité numérique », qui permet de sécuriser ses démarches en ligne, un coffre-fort numérique avec Digiposte et propose également des ateliers d’initiation pour les personnes peu familières des outils numériques. Un conseiller dédié est ainsi présent au bureau de Poste d’Orléans-Argonne et d’Orléans-Université pour identifier les fragilités numériques. 

Moins connue, il existe aussi une offre baptisée « Veiller sur mes parents », qui consiste en une ou plusieurs visites du facteur chez un parent âgé afin de s’assurer des besoins de celle-ci (courses, médicaments…) et rompre sa solitude. Après sa visite, le facteur rédige un compte rendu consultable par les proches via une application dédiée. Un second volet concerne la mise en place de la téléassistance au domicile des seniors. Un dispositif qui participe du maintien à domicile des personnes âgées autonomes. À Orléans, 217 prestations de visites et installations de téléassistance ont été réalisées depuis le début de l’année. Un service qui devrait se développer avec le papy-boom.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire

Signaler un commentaire

Enable Notifications Oui Plus tard