|
|
Chambray va découvrir l’Europe !
|
|
Chambray va découvrir l’Europe !

Chambray va découvrir l’Europe !

Six ans après son accession dans l’élite, le CTHB a terminé 4e de la Ligue de Handball Féminine et gagné le droit de participer à la Ligue Européenne, la seconde Coupe d’Europe. Une formidable récompense pour un club jeune remarquablement managé sur et en dehors du terrain… On attend la suite avec impatience !
p.n.
Chambray va découvrir l’Europe

Ce n’est pas une accession dans l’élite – elles y sont déjà depuis 2016 –, mais une autre forme de consécration pour les Chambraisiennes. Avec la montée de l’UTBM en Pro B (basket) et le retour de l’US Tours en Fédérale 2 (rugby), finalement cette saison sportive, marquée par les soubresauts de la pandémie, aura été plutôt positive pour les clubs tourangeaux. « Une année exceptionnelle, une grande histoire collective, un collectif hors norme » : en commentant dans La Nouvelle République la qualification européenne, le président Yves Guérin ne lésinait pas sur les compliments pour saluer la performance de « tout un club » : « J’aimerais que l’on comprenne bien ce que le club et son équipe première viennent de réaliser, la somme de travail abattue par le staff et les joueuses… » insistait-il. Et de saluer successivement le travail réalisé par les joueuses elles-mêmes, mais aussi par le coach Jérôme Delarue, qui bouclait sa 2e saison à Chambray. Sans oublier le manager Christophe Bouhours, qui n’a pas son pareil pour attirer des pépites en Touraine. Ni le directeur général, Christophe Marquès, qui a su mettre ses talents d’homme de terrain au service de l’entreprise CTHB.

Une équipe de talents en coulisses aussi

Car cette qualification est effectivement le fruit de plusieurs années de travail en commun de tous ces talents. Un travail minutieux, quotidien, permanent, pour faire progresser le club dans tous les domaines afin, dans un premier temps, de l’installer en Ligue Butagaz Energie, puis, dans un second, de viser l’Europe. Cette place de 4e est d’autant plus remarquable que le CTHB termine derrière Brest, Metz et Nantes qui ont joué les premiers rôles en France mais aussi en Europe : Brest a perdu en finale de la Ligue des Champions, Nantes a remporté la Ligue européenne, cette Coupe d’Europe que va connaître le CTHB justement. C’est dire le niveau de la concurrence. Une 4e place dans un tel championnat a une signification…Après avoir savouré cette belle fin de saison, tout le monde s’est remis au travail pour reconstruire une équipe compétitive en vue de la saison prochaine. Dix joueuses quittent le club dont quatre filles emblématiques ayant marqué ces dernières saisons et qui arrêtent leur carrière : Linda Pradel, Camille Asperges, Mathilde Nicollet et Caroline Valente.

Se rapprocher des sommets

Le chantier est donc important. Comme il l’est sur le plan financier car une participation aux joutes européennes implique une hausse du budget pour faire face aux nouvelles obligations nées de la qualification. Un budget supplémentaire de 150.000 à 200.000 € en fonction du parcours est nécessaire selon Yves Guérin. Qui, toujours dans la NR, en appel aux collectivités pour boucler le budget : « Il faudra que les institutions soient à notre écoute, qu’il y ait un peu de reconnaissance envers ces jeunes femmes. Il va falloir nous montrer que la notion de parité tant prônée n’est pas qu’une promesse électorale… »

Comme le disait récemment Christophe Marquès, le directeur général, à La Tribune de Tours : « Le club continue de se structurer, une qualification européenne sera une étape supplémentaire de franchie dans sa progression… » Elle ouvre en effet de nouvelles perspectives : qui sait si le Petit Poucet chambraisien, en continuant à travailler d’arrache-pied, ne parviendra pas dans un futur pas si lointain à venir chatouiller les ogres bretons et lorrains au sommet de la Ligue de
handball féminine ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES ARTICLES A LIRE
Marie-Pierre Asquier, Avocate des métiers d’art
Conservatrice-restauratrice puis experte agréée en céramique, Marie-Pierre Asquier œuvre inlassablement...
IMPROÀ GOGO ! 
Matchs d’improvisation, catch, spectacles dans les bars… Décembre est riche...
La Touraine s’illumine !
Tout au long du mois de décembre, les communes de...
Événements de la semaine
8
Oct
Grand Théâtre
Ven. 8 oct. à 20 h
6
Oct
Vinci, Tours
Mer. 6 oct. à 20 h 30 
2
Oct
L’hôtel de ville de Tours.
2 et 3 oct. de 10 h à 18 h
1
Oct
Oésia, Notre-Dame-d’Oé
Ven. 1er à 18 h 30 et 20 h, sam. 2 à 11 h, 15 h et 17 
4
Juin
Chinon
DU 4  AU 6 JUIN
4
Juin
Grand Théâtre de Tours
Ven. 4 à 19 h, dim. 6 à 15 h, mar. 8 à 19 h
ARTICLES RÉCENTS