USM Saran : la « faim » et les moyens

Actuellement en Nationale 3, l’USM Saran veut monter à l’échelon supérieur d’ici trois ans. Il souhaite ainsi doubler son budget mais va déjà pouvoir s’appuyer sur l’apport de Burger King et de Benoît Lonceint, devenu vice-président du club.
B.V
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

L’USM Saran s’est donné les moyens de ses ambitions, à moins que ce ne soit l’inverse. En tout cas, le club de foot du nord de la métropole a effectué la semaine dernière une belle tournée médiatique, conclue par une conférence de presse donnée vendredi dernier au Burger King de Saran. Une façon de mettre en lumière la chaîne de hamburgers, sponsor du club depuis trois ans, et de rendre aussi la monnaie de sa pièce au patron de l’établissement saranais, Benoît Lonceint. Car celui-ci, non content d’être devenu vice-président de l’USM Saran, va doubler sa participation au budget du club, à qui il a aussi ouvert son vaste carnet d’adresses, y compris dans les médias. Avec cette exposition locale, le commercial du club, recruté cet été, va pouvoir aller faire la tournée des popotes pour gonfler le réseau des partenaires, qui se chiffre pour le moment à 70 environ.

Pas la folie des grandeurs

Cette nouvelle recrue va également pouvoir vendre un projet sportif ambitieux : celui de monter en Nationale 2 (soit le quatrième échelon français) d’ici à 2023. « On dit aux futurs partenaires : il faut mieux prendre le train au départ de la gare », expliquent les dirigeants de l’USM Saran, qui ne vont cependant pas dépenser à tort et à travers et payer des mercenaires au prix fort. Le président, Dominique Amico, dit vouloir continuer à s’appuyer sur un socle de joueurs formés au club pour atteindre ses objectifs. Cette année d’ailleurs, l’effectif sera encore « très jeune, affirme le directeur sportif, Laurent Chéry. Hormis un garçon qui a 33 ans, le reste de l’équipe a entre 18 et 24 ans. Nous avons déjà fait un super travail avec ces jeunes, il faut continuer. Nous nous appuyons d’ailleurs sur une très belle équipe d’éducateurs. »

Ce projet, qui vise à emmener l’ensemble du club – et pas seulement l’équipe première – au niveau supérieur, a plu à la Ville de Saran, qui va verser cette année une subvention de 66 000 €, auxquels s’ajoutent des aides indirectes, comme des prêts de véhicules. « C’est un projet intéressant, structuré, pas trop gourmand, explique Fabrice Boisset, l’adjoint saranais aux Sports. Il s’inscrit dans le temps. » Pour encourager ce développement, la Mairie indique qu’elle va travailler à la réfection d’un terrain synthétique, améliorer l’éclairage du stade et refaire le club-house, dont profiteront d’autres associations. Pour symboliser le lien qui unit la municipalité à son club-phare, Benoît Lonceint raconte : « c’est Jacques Mazzuca, ancien adjoint saranais aux Sports (décédé en janvier 2019), qui est venu me chercher, en me disant :  » tu peux nous aider ?  » J’ai depuis trouvé une équipe formidable, soudée, qu’il faut maintenant professionnaliser ». « Nous avons notre rôle à jouer » sur la métropole, assurent ainsi les dirigeants du club. Ceux-ci veulent cependant se démarquer de leurs voisins de Saint-Pryvé Saint-Hilaire, qui évoluent déjà en N2. « Là-bas, c’est un projet essentiellement privé ; nous, ce serait plutôt un  » PPP  » (partenariat public-privé) ! »

Une réponse

  1. Superbe projet avec une équipe dirigeante et une équipe de bénévoles au top. Longue vie au club , et tous derrière Saran Foot.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Alix Fourré : La chasse aux trésors
Archéologue céramologue pour l’Inrap, Alix Fourré passe ses journées à...
Indécence
Tu parles d’une aventure ! Koh-Lanta, c’est donc le programme phare...
Alran sort à Orléans
L’artiste parisien Vincent Alran, révélé à Orléans par Gil Bastide,...
Événements de la semaine
9
Oct
Saint-Jean-le-Blanc – Espace Montission – Avenue Jacques Douffiagues
20 h 30.
6
Oct
Chécy – Espace George Sand
à 20 h
1
Oct
Orléans – Théâtre
à 19 h.
30
Sep
Fleury-les-Aubrais – Bibliothèque des Jacobins
à 16h30 et 17h30
28
Sep
Orléans – Théâtre Gérard Philippe.
#
27
Sep
Orléans – Parc floral
à 15 h 30.
ARTICLES RÉCENTS