fbpx
|
|
Hausse de la délinquance en 2022 : Analyse des chiffres en Indre-et-Loire et focus sur les violences sexuelles

Hausse de la délinquance en 2022 : Analyse des chiffres en Indre-et-Loire et focus sur les violences sexuelles

La journée publique de l'Arena de CO'Met a été marquée par la présentation du bilan de la délinquance en Indre-et-Loire par le préfet Patrice Latron, le 15 mars. À l'image de la tendance nationale, les crimes et délits sont en augmentation, avec une hausse notable de 28% des violences sexuelles. Sept homicides, dont deux féminicides, ont également été recensés
patrice naour
INDRE-ET-LOIRE

La première chose que l’on doit à nos concitoyens, c’est la sécurité, et cela fait partie des missions prioritaires que je me suis assignées », a lancé en préambule de cette présentation le nouveau préfet d’Indre-et-Loire, Patrice Latron, qui a pris ses fonctions le 2 janvier dernier. Une façon aussi de mettre la pression sur les « boss » de la Sécurité publique (la commissaire Laurent Lairet) et de la gendarmerie nationale d’Indre-et-Loire (le colonel Fabrice Ars) qui se tenaient à ses côtés lors de la présentation des chiffres 2022. Ce bilan fait apparaître « une hausse modérée, à l’image de ce qui se passe au plan national, avec quelques nuances toutefois », selon le Préfet.

Première donnée marquante, en ce qui concerne les atteintes aux biens, on en dénombre 16 447 l’an passé sur tout le département (zone police et zone gendarmerie confondues) contre 15 845 en 2021, soit une hausse de + 3,8 % sur l’année, particulièrement constatée en zone gendarmerie (+ 6,4 % contre + 2,1 % en zone police). Les différents indicateurs sont dans le rouge : vols avec violence (+ 2,3 %), vols sans violence (+ 1,5 %) et destructions et dégradations (+ 21 %). Seul point positif : dans la catégorie des vols avec violences, les cambriolages baissent de 0,7%. On peut aussi se consoler en constatant que les atteintes aux biens affichent une hausse moins importante en Indre-et-Loire (+ 3,8 %) qu’au plan national où elle est de 11,1 %…

Seuls les cambriolages sont en baisse

En revanche, pour ce qui est des atteintes à l’intégrité physique ou violences contre les personnes, c’est l’inverse : l’augmentation est beaucoup plus forte en Indre-et-Loire qu’au plan national, + 15 % contre + 9,3 %. Les services de police et de gendarmerie ont ainsi recensé 6 103 atteintes aux personnes en 2022 contre 5 306 en 2021. Près de 800 actes violents en plus sur l’année, ça n’est pas anecdotique. Et, parmi ces atteintes à l’intégrité physique, ce sont les violences sexuelles qui augmentent le plus avec 916 infractions constatées en 2022 contre 712 en 2021. Au total, les violences sexuelles, tous types confondus (viols sur personnes mineures et majeures, harcèlement et agressions contre mineur(e)s
et majeur(e)s) augmentent de 28,2% ! On a recensé 393 plaintes pour viols (205 sur mineurs, 188 sur majeurs) contre 319 en 2021.
La plus forte hausse concerne les actes de harcèlement et autres agressions sexuelles contre personnes majeures qui croissent de 59 % ! Alors que les mêmes infractions sur les personnes mineures n’augmentent « que » de 20,4 %. Des chiffres que le colonel Fabrice Ars, commandant du Groupement de Gendarmerie départemental, a tenu cependant à relativiser : « La hausse des plaintes est importante mais, d’après nos constats, beaucoup de fait sont antérieurs à 2022, on assisterait donc à une forme de rattrapage, parce que la parole se libère et que les gens viennent plus facilement porter plainte sur ces violences intrafamiliales. De nombreux faits ont été commis pendant les périodes de confinement en 2020 et 2021 mais n’ont été signalés qu’en 2022. Cela pourrait expliquer en partie cette forte hausse. »

Et, de fait, la conclusion qui s’impose c’est que la délinquance en Indre-et-Loire a retrouvé en 2022 son niveau de 2019, avant les deux années Covid qui avaient vu cette délinquance régresser, notamment parce que les gens étaient confinés chez eux…

Le bilan de la délinquance présente aussi les infractions liées aux atteintes à l’environnement qui englobent les dépôts d’ordures sauvages, les pollutions de certaines entreprises, etc., qui augmentent de 10 % avec 98 infractions constatées. Il en va de même pour les atteintes à l’urbanisme avec 94 infractions constatées (+ 16 % par rapport à 2021).

La cyberdélinquance, nouveau phénomène en hausse

En ce qui concerne la cyberdélinquance ou délinquance numérique et informatique, elle a représenté 5,7 % de la délinquance totale en zone gendarmerie l’an passé. Et 1 427 faits relatifs à la cybercriminalité ont été relevés par les forces de l’ordre, police et gendarmerie confondues. Les escroqueries sont en forte augmentation. Et le Préfet a insisté sur le fait qu’il faut sensibiliser les Tourangeaux à ces nouvelles formes de criminalité. « Il faut rappeler que derrière ce terme générique de cybercriminalité se cachent différents modes opératoires, que ce soit avec des liens, des pièces jointes ou des sites “piégés”, explique Patrice Latron. Nos concitoyens doivent être sensibilisés à ces nouvelles formes de criminalité car il y a de plus en plus de victimes. On médiatise les cyberattaques sur des institutions et collectivités mais le plus gros de la cybercriminalité concerne des escroqueries aux dépends des particuliers. » Il faut aussi rester vigilant sur les démarchages à domicile et ne jamais payer un service à un ou des inconnus. Les escroqueries « physiques » sont toujours très nombreuses malgré les alertes et appels à la vigilance lancés régulièrement par les forces de l’ordre…

Au final, tous les voyants – sauf celui concernant les cambriolages – sont au rouge, et les services de Police comme de Gendarmerie ont du pain sur la planche en Indre-et-Loire !

Une réponse

  1. Les chiffres sont normaux
    Les polices font le job
    Mais apres la justice est inexistante
    Des annees pour un jugement
    Des peines trop legeres,pas de place en prison,
    Pour les delinquants tout est « open »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES ARTICLES A LIRE
Événements de la semaine
7
Avr
Cinémas Studio et lieux partenaires. Programme
DU 7 AU 16 AVRIL
11
Mar
L’espace Ligéria, Montlouis-sur-Loire.
20h30
10
Mar
L’espace Yves Renault, Chambray-lès-Tours.
20h30
9
Mar
Parc Expo.
Du 9 au 12 mars
21
Fév
l’Escale, Saint-Cyr-sur-Loire
Mar. 21 fév. à 20 h 30
17
Fév
Palais des Congrès, Tours
Ven. 17 fév. à 20 h
ARTICLES RÉCENTS

Signaler un commentaire

Enable Notifications Oui Plus tard