|
|
L’alimentation bio boostée par la crise sanitaire!
|
|
L’alimentation bio boostée par la crise sanitaire!

L’alimentation bio boostée par la crise sanitaire!

Pas besoin d’engrais chimiques pour faire croître la consommation des produits bio en France : l’an passé, 90 % des Français ont déclaré avoir consommé des produits bio et 13 % déclarent en consommer tous les jours ! Dans le contexte de la crise sanitaire marquée par le double discours du « manger sain » et du « consommer local », le bio ne pouvait qu’en profiter…
AMELIE SUEUR
L’alimentation bio

Avec la crise sanitaire, les Français ont privilégié la consommation de produits frais via des circuits. On a ainsi vu fleurir les plateformes de vente en ligne et les opérations de ventes directes qui ont favorisé les producteurs locaux en général parmi lesquels un certain nombre travaillent en bio. Selon les chiffres communiqués par l’Agence bio, l’agence nationale qui fête ses 20 ans cette année puisqu’elle a été créée en 2001 pour développer et structurer l’agriculture biologique, le croissance est spectaculaire.

Dans l’attente des données 2020, sur l’année 2019, avant la crise Covid, le marché de l’alimentation bio connaissait déjà une croissance soutenue avec + 13,5 % pour atteindre 11,9 Mds€. Il avait donc presque doublé depuis 2015 où il se montait à 6,4 Mds€. Ces presque 12 Mds€ représentent 6 % du marché alimentaire en France. Et si la grande distribution représente encore 55 % des ventes, les autres canaux – 45 % en magasins spécialisés, via la vente directe en ligne, en boutique ou sur les marchés – se portent bien également.

Les surfaces en bio multipliées par deux en 5 ans !

Les Français déclarant par ailleurs avoir moins fréquenté les grandes surfaces et privilégié les magasins spécialisés et la vente directe qui est pratiquée par plus de la moitié des 50 000 agriculteurs bio. La vente à la ferme ou en ligne fait partie de leur ADN car, au-delà de la qualité des aliments, la proximité et la démarché éco-responsable sont à la source de leur engagement. C’est aussi pour cela qu’ils ont fait le choix de travailler en bio : pas seulement pour bien nourrir leurs voisins mais aussi pour préserver l’environnement dans une démarche éco-responsable.
Ils sont de plus en plus en nombreux à partager cet engagement puisque, toujours selon l’Agence bio, la surface des terres cultivées en bio atteint 8,5 % en France fin 2019. Une tendance aussi à la hausse puisque cette surface a été multipliée par deux en 5 ans pour atteindre 2,3 millions d’hectares.

Enfin, en 2019, le secteur représentait près de 180 000 emplois (en hausse de 15 % sur 1 an) et les opérateurs sont plus de 70 000 aujourd’hui qui se repartissent entre producteurs, les plus nombreux (47 000), les transformateurs (19 000) et les distributeurs (9 000).

Pas de doute : la filière alimentaire bio avait déjà le vent en poupe mais, avec la crise sanitaire, ça s’accélère !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES ARTICLES A LIRE
Christophe Marzais Cadre dynamique
Des mollets qui trahissent un kilométrage hors normes, une coupe...
LES INATTENDUS SONT DE RETOUR
Depuis le 19 juin et jusqu’au 12 septembre, la Ville de Tours...
L’Îlot à Azay-le-Rideau
On avait laissé il y a quelques années sur les...
Événements de la semaine
4
Juin
Chinon
DU 4  AU 6 JUIN
4
Juin
Grand Théâtre de Tours
Ven. 4 à 19 h, dim. 6 à 15 h, mar. 8 à 19 h
10
Déc
En ligne, sur réservation auprès de Ciclic – resa-ciclicanimation@ciclic.fr
19h
9
Déc
Via le lien zoom fourni sur l’agenda de la bibliothèque municipale de Tours : www.bm-tours.fr
19 h
5
Déc
Sur le Facebook Le Temps Machine. Programme complet
19 h
3
Déc
La chaîne YouTube du théâtre-école Samovar https://www.youtube.com/c/LeSamovar93
18 h 
ARTICLES RÉCENTS