Quand passerons-nous aux salons ?

Dès le mois de septembre, le monde de l’événementiel, des salons et autres séminaires pourrait repartir. Oui, mais les acteurs du secteur attendent toujours un décret d’application sans lequel rien ne peut ouvrir. Dans la métropole, Orléans Val de Loire Événements se tient d’ores et déjà prêt. 
C.S
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Le déconfinement s’accélère, mais le monde de l’événementiel reste à l’arrêt. Depuis la mi-mars, de grands événements, comme la Foire Expo et la fête foraine d’Orléans, ont été annulés et n’auront lieu qu’en 2021. Pour Orléans Val de Loire Événements, l’organisateur et gestionnaire des sites du Parc des expositions, du Chapit’O, de la Serre du Jardin des Plantes et du centre de conférences d’Orléans, le manque à gagner ne cesse de grimper. Jusqu’à présent, en plus des deux grandes manifestations énoncées plus haut, plus de 25 dates et une bonne dizaine d’autres (salons, séminaires, conventions d’entreprises) ont été soit annulées soit reportées à la fin 2020, voire début 2021.

« Il est urgent de redémarrer, plaide Olivier Rouet, directeur général d’Orléans Val de Loire Événements. D’autres sociétés, comme des agences de communication, des traiteurs et des entreprises de location de mobilier événementiel, sont aussi impactées par les annulations. »

Des protocoles sanitaires maîtrisés

Si l’État a affirmé que le secteur événementiel pourrait se remettre en ordre de marche dès le début du mois de septembre, aucun décret d’application n’a encore été publié. Pourtant, ses sociétés doivent anticiper sur les prochains événements, et donc avoir une certaine visibilité sur des dates de reprise. « Malheureusement, on ne réorganise pas une manifestation aussi vite qu’on l’annule, souligne Olivier Rouet. Nos sites orléanais sont déjà prêts à recevoir moins de 5 000 personnes simultanément tout en respectant les protocoles sanitaires. » Ceux-ci sont d’ores et déjà prêts : protection du public, distanciation, gestion des flux, organisation des circulations, informations par la signalétique… Dans l’événementiel, ces paramètres sont maîtrisés.

Dans l’idéal, il faudrait que le fameux décret soit publié dans les quinze prochains jours afin de permettre la mise en œuvre des événements à venir à Orléans. Le Salon de l’Habitat, pour exemple, doit se tenir du 25 au 28 septembre, mais une telle manifestation s’organise et se pré-commercialise deux à trois mois en avance. Les exposants, eux, seraient demandeurs, ayant besoin de travailler de nouveau afin de « faire du chiffre d’affaires », pendant et après le salon, pour compenser les pertes des mois confinés. En attendant, Orléans Val de Loire Événements a accueilli sous le Chapit’O la Journée mondiale des donneurs de sang, mais aussi le concours administratif des professeurs des écoles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Le canal d’Orléans change de main
Lors de sa dernière session, le Département du Loiret a...
Covid-19 : le ton se durcit à Orléans
Depuis lundi dernier, les bars orléanais doivent être fermés à...
Debout et unis face au fanatisme
Deux jours après le massacre de Samuel Paty à Conflans...
Événements de la semaine
14
Oct
Orléans – Théâtre Gérard Philipe
à 15 h
11
Oct
Orléans – Salle de l’institut
à 10 h 45
11
Oct
Chécy – Espace George Sand
à 15 h
11
Oct
Olivet – Parvis du Moulin de la Vapeur
à 11 h 30
10
Oct
Orléans – Campo Santo
de 11 h à 21 h
10
Oct
Saint-Jean-de-Braye –Théâtre du Clin d’œil.
samedi 17 h, samedi 21 h et dimanche 16 h
ARTICLES RÉCENTS